Surréalisme, design, art digital, peinture, futur, quêtes et audace rythmeront notre printemps culturel dans la métropole. Voici quelques expos à ne pas manquer selon notre rédactrice en chef.

〰 Toilet Paper (Maurizio Cattelan & Pierpaolo Ferrari) à la Galerie Blanc en collaboration avec le Festival Chromatic. À partir du 10 mai.

Crédit: Toilet Paper.

Crédit: Toilet Paper.

«Mi-livre d'artistes, mi-magazine, Toilet Paper est un support mythique de la création contemporaine. Fondé par Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari, ils empruntent à la mode, à la publicité, au cinéma, combinant photographie commerciale, récits visuels tordus et imagerie surréaliste pour créer une série de tableaux saisissants.» plus d'infos + événement facebook

〰 «Barriers», Sean Mundy à la Galerie Youn. Du 4 mai au 30 juin.

Crédit: Sean Mundy.

Crédit: Sean Mundy.

L'artiste visuel montréalais présente plusieurs de ses oeuvres au fort potentiel saisissant et intrigant. événement facebook

〰 «Memento Mori», Olicorno à la galerie AVE - Arts Visuels Émergents. Jusqu'au 15 mai.

t-moins-de-grandeur-31-heterochromia-diptych-2x30-acrylics-on-canvas-2019-signature_orig

«"Memento Mori" est une locution latine qui signifie «Souviens-toi que tu vas mourir». Au temps du christianisme médiéval, cette phrase était répétée pour exprimer la vanité de la vie terrestre et se référait à l’art de mourir dignement. À l’Antiquité, on l’utilisait pour rappeler leur mortalité aux vainqueurs et aux conquérants des triomphes romains. 

En lisant ces mots et en comprenant leur sens, Olicorno a créé un corps d’œuvres pour célébrer la mortalité humaine en utilisant ce qu'il considérait comme le plus grand symbole de la mort: les nébuleuses cosmiques. Elles sont les restants d’explosions d’étoiles en fin de vie, des objets célestes composés de gaz raréfié, ionisé ou de poussières interstellaires.» plus d'infos

〰 Exposition Chromatic + commissaires invités: Art Contemporary Club et The Letter Bet à l'Usine C. Du 10 au 17 mai.

Crédit: Wolfe Girardin Jodoin

Crédit: Wolfe Girardin Jodoin

Le Festival Chromatic revient pour une dixième édition avec de multiples activités et sa grande exposition à ne pas manquer. Découverte et éclectisme sont les maîtres mots de cette expo collective présentant divers univers artistiques et médiums. événement facebook

〰 «Glossy Side Up», Julia Lia Walter à la galerie Art Mûr. Du 4 mai au 22 juin.

Courtoisie Art Mûr.

Courtoisie Art Mûr.

«Glossy Side Up est une exposition individuelle de l’artiste Julia Lia Walter, basée à Berlin. Depuis le début de ses études, son amalgame particulier des technologies numériques et analogiques a élargi la définition même de la peinture traditionnelle. Ayant recours à des projections de lumières, ainsi qu’à de la peinture acrylique sur des surfaces transparentes composées de plastique, Walter crée des œuvres abstraites et multi-dimensionnelles qui explorent les notions de temps, de nature et d’harmonie de manière complexe et innovatrice.» événement facebook

〰 «Archéologie du futur», exposition collective à la galerie Art Mûr. Du 4 mai au 22 juin.

Courtoisie Art Mûr.

Courtoisie Art Mûr.

«Ici, l’observateur est invité à s’attarder sur une modélisation imaginative de mondes alternatifs en tant qu’indications de possibilités. Considérez une expédition archéologique vers l’avenir avec l’objectif de collecter des objets et des fragments, des textes et des photos comme artefacts du futur. 

Les œuvres dévoilées dans cette exposition ne proposent pas la suspension d’un système de croyances mais une volonté de traiter avec humour des perspectives indéfinies de récits fictifs. Le commentaire social a lieu sur une échelle de temps illimitée qui ne commence ni ne se termine nulle part.» événement facebook

〰 Annuel de Design 2019 - Exposition des finissants en design de l’UQAM. Du 1er au 8 mai. 

Annuel de design 2018. Courtoisie Annuel de design.

Annuel de design 2018. Courtoisie Annuel de design.

«Au rythme des colonnes du Pavillon de Design, parcourez les escaliers d’un étage à l’autre et prenez le temps de découvrir chaque projet, dans les ateliers transformés en espaces d’exposition!» événement facebook

〰 Josiane Lanthier à la galerie Marc Gosselin. Du 1er au 5 mai.

Crédit: Josiane Lanthier.

Crédit: Josiane Lanthier.

«Josiane s'inspire de la réalité, mais nous nous retrouvons souvent dans un espace oniriques, flottant et fantomatique. Dans les paysages fictifs, auxquels elle s'identifie, certains personnages apparaissent à travers les accidents qu'elle réalise. Le geste de peindre et la lumière sont plus importants que le sujet. C'est en retirant le contenu iconographique des formes, qu'on se plonge à travers les couleurs: son premier intérêt visuel. Josiane met en lumière la juxtaposition des matières.» événement facebook

〰 «Apparitions of Collective Disposition», Jinyoung Kim à la galerie Patrick Mikhail. Jusqu'au 25 mai.

Crédit: Jinyoung Kim.

Crédit: Jinyoung Kim.

«Jinyoung Kim utilise des médias basés sur le temps pour créer ses œuvres. Ses photographies et vidéos combinent le documentaire et la fiction pour former des récits métaphoriques qui traitent de questions d'identité, de sentiment d'appartenance et de la relation entre lieu et perception de soi. Née en Corée du Sud et élevée au Canada, Kim propose une œuvre qui reflète sa propre expérience de l'enracinement dans les deux endroits. Elle continue de chercher des histoires dans sa vie et celle des autres comme une enquête en cours sur la façon dont le sens du lieu est lié à la formation de l'identité.» plus d'infos

〰 «Plein soleil» de Michelle Bui et «La lumière est un acte de vie» d'André Fournelle à la galerie CIRCA art actuel. Du 11 mai au 22 juin.

57387291_1678506308918951_5758706023221166080_n

événement facebook

〰 «Itai dôshin», Marzia Pellissier et Marie-Hélène Bellavance à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal. Jusqu'au 2 juin.

Capture d’écran, le 2019-04-20 à 14.28.12

«Et si la danse intégrée élargissait le champ perceptif et esthétique de la danse contemporaine ? C’est le pari du projet Quadriptyque de France Geoffroy, qui mène cette pratique atypique depuis plus de vingt ans en réunissant danseurs avec et sans handicap. Cette exposition documentaire de Marzia Pellissier et Marie-Hélène Bellavance porte sur les rencontres riches et singulières entre la danse, le handicap et l’humanité.» plus d'infos

〰 «LED Flavin», Oli Sorenson à la galerie Elektra Montréal. Du 18 avril au 25 mai.

53799308_10156423259687909_6996739305594945536_n

«Oli Sorenson s’inspire des œuvres de l’artiste américain Dan Flavin, pour créer une série de compositions minimalistes à partir de tubes LED, intitulée LED Flavin. Contrairement aux propriétés statiques du gaz néon, les tubes translucides de Sorenson contiennent un fil de diodes électroluminescentes (DEL ou LED), que l’on peut animer en les reliant à un signal vidéo. De cette façon, le dispositif dynamique du LED fait défiler une palette de couleurs spécifiques à chaque tube accroché au mur pour générer une multitude de dégradés chromatiques entre chaque tube.» plus d'infos

〰 «En l'air», Daniel Agdad à la Galerie Youn. Du 4 mai au 30 juin.

Courtoisie Galerie Youn.

Courtoisie Galerie Youn.

Une expo solo de l'artiste australien qui vient souligner le 7e anniversaire de la galerie. événement facebook

〰 «Centerfold», Michelle Bui à la galerie PARISIAN LAUNDRY. Jusqu'au 25 mai.

Crédit: Michelle Bui.

Crédit: Michelle Bui.

«La première exposition de Michelle Bui à Parisian Laundry, présente une série de photographies colorées. Adoptant les conventions formelles de la photographie publicitaire dite du "packshot", Bui capture les dissonances entre des objets disparates possédant des qualités qui sont à la fois familières et étrangères. Dans ces arrangements vibrants, les matières organiques se heurtent à l’artificiel. Les objets sont présentés franchement, sans efforts pour dissimuler leurs contextes ou masquer leurs connotations. Ainsi dévoilés, ils suggèrent une vulnérabilité et se voient mis à nu, tels les corps que l’on retrouve dans les replis des magazines érotiques.» plus d'infos

〰 «Leavee», Rose Marcus et Charles Harlan à la galerie PARISIAN LAUNDRY. Jusqu'au 25 mai.

Crédit: Rose Marcus.

Crédit: Rose Marcus.

«Le titre de l’exposition, Leavee, est un mot-valise. En voici l’histoire: Marcus et Harlan ont récemment quitté une grande ville côtière, connue pour être une ville haute, forte, excitante et chère. Leurs nouvelles œuvres racontent leurs départs mais aussi les réalités parallèles, économiques et écologiques, qui poussent cette ville à adresser la mer, mer qui fût sa force mais qui dorénavant la freine. "Leave" partir et "levee" digue ne deviennent alors plus qu’un.» plus d'infos

〰 «In Search of… the Eltanin Antenna», Chris Boyne à la galerie Occurrence - Espace d'art et d'essai contemporains. Du 9 mai au 15 juin.

57581540_2577046295642870_5315916206631288832_n

«En 1964, des chercheurs à bord du navire de recherche océanographique USNS Eltanin ont photographié un objet mystérieux sur le fond marin à 3 904 mètres de profondeur. L’objet intrigua les chercheurs. Il semblait être de fabrication humaine et constitué d’une structure verticale en forme d’antenne à géométrie angulaire précise. L’objet est devenu connu sous le nom d’Antenne d’Eltanin.» événement facebook

〰 «Les Inéluctables», Pierre Gauvin à la galerie Occurrence - Espace d'art et d'essai contemporains. Du 9 mai au 15 juin.

58441347_2577058685641631_1184939605330231296_n

«Depuis plus de deux ans, j’explore le parc du Mont-Royal y photographiant ses arbres tombés, souches, troncs, branches mortes, racines, etc. Je réalise les photos résultantes en utilisant la technique lenticulaire 3-D où une couche de lentilles microscopiques en bandes verticales est collée à la surface de l’image pour y créer l’effet 3D visible sans lunettes spéciales.» événement facebook

〰 «Penser l'école de demain»Lab-École à la Maison de l'architecture du Québec. Jusqu'au 16 juin.

Courtoisie Lab-École.

Courtoisie Lab-École.

«Résultats de la Recherche-Création, des maquettes qui présentent les différents espaces d’apprentissages innovants seront exposées. La nouvelle publication du Lab-École Penser l’école de demain pourra être consultée sur place. Cet outil expose les résultats de recherche, d’analyse et de consultation menées par le Lab-École en illustrant des données probantes, les meilleures pratiques et les propositions architecturales visant à favoriser l’innovation. Ce sera un document de référence pour les prochains concours d’architecture.» événement facebook