Cette année, le festival montréalais souffle sa dixième bougie et gâte ses participant.es avec une programmation riche et éclatée afin de contenter le plus grand nombre d'entre eux. Véritable laboratoire versatile d'art contemporain, de culture, de réflexions et d'innovation, Chromatic souhaite surprendre chaque année et investit pendant une semaine l'Usine C. À travers ses Nuits Chromatic exaltantes, ses panels inspirants et ses expositions empreintes d'audace, on fait le tour des activités à ne pas manquer du 10 au 17 mai.

♦ Expositions Chromatic - Art Contemporary Club - The Letter Bet à l'Usine C

Cette année, il sera question de plusieurs expositions à la fois au coeur d'un même espace. La traditionnelle exposition Chromatic promet d'être toujours aussi immersive. Fidèle aux éditions précédentes, celle-ci présente des artistes d'ici et d'ailleurs jouant avec différents médiums afin de plonger les visiteurs au coeur d'un parcours labyrinthique, hétéroclite et étonnant. 

Le festival s'est également associé au collectif commissarial numérique Art Contemporary Club pour l’exposition IF YOU LIKED THIS, YOU’LL LOVE THAT où se déclineront des oeuvres, des mouvements et des visions ayant comme point de ralliement internet et ses univers digitaux. «Poursuivant ses réflexions sur l’ambivalence des rapports de pouvoir exercés en ligne, Art Contemporary Club souhaite ici mettre en relief les responsabilités sociales, politiques et économiques de l’Internet», précise l'organisation.

La galerie-boutique The Letter Bet répond à l'appel avec Renewal, une exposition réunissant sept artistes basé.es à Montréal. Le thème abordé ici est «le changement» et il se voit exploré sous toutes ses nuances et interprétations afin de susciter la contemplation et la réflexion chez le public.

♦ Exposition TOILETPAPER à la Galerie Blanc

À quelques pas de l'Usine C, la Galerie Blanc collabore avec Chromatic pour une exposition à ciel ouvert où provocation et surréalisme seront les maîtres-mots. Le célèbre duo italien derrière le magazine/livre d'art Toilet Paper emprunte à plusieurs disciplines; la mode, la publicité, le cinéma, mais également à la photographie pour concevoir des images aussi absurdes que saisissantes. À la fois bigarrée, satirique et enivrante, c'est définitivement une exposition à visiter lors d'une promenade dans le Village. 

➡ Pour les amateur.trices du travail de Toilet Paper, samedi 11 mai aura lieu un talk avec son cofondateur Pierpaolo Ferrari, en ouverture du festival.

56608795_2098670063586085_703999909237358592_o

♦ Conférence «Art et mouvements sociaux: artistes, commissaires et politiques» à l'Usine C

Dans quelle mesure l'art est-il un catalyseur de visions novatrices et de luttes? Louise Déry, dirigeante de la Galerie de l’UQAM, le photojournaliste Jacob Khrist, l'artiste Nicolas Grenier et Jennifer Carter, directrice des Études supérieures en muséologie et professeure à l’UQAM, discuteront ensemble des pratiques artistiques ayant le potentiel de devenir des vecteurs de contestation pour insuffler dans changements dans nos sociétés. Lundi 13 mai de 16h à 17h.

♦ Ateliers et Conférences spécial étudiants

Le temps d'une matinée, les étudiant.es sont invités à rencontrer plusieurs organisations culturelles montréalaises. «Les étudiants auront accès à des témoignages et des enseignements de la part d’entrepreneurs locaux à qui ils pourront également adresser leurs propres questions, cela dans un contexte détendu et ouvert sur l’écosystème artistique montréalais et international», indiquent les organisateurs. Un programme qui mélangera réseautage et apprentissage. Mercredi 15 mai de 9h à 12h30.

♦ Talk avec Florence Gagnon (Lez Spread The Word) à l'Usine C

Faute de trouver une entité de diffusion satisfaisante, la fondatrice de Lez Spread The Word a créé son propre modèle il y a quelques années pour faire entendre sa voix et pour le compte de la communauté lesbienne. LSTW, un blogue devenu aujourd'hui une revue imprimée, une série télé et une organisation d'événements, milite pour l’inclusion, démantèle les stéréotypes et offre de nouveaux modèles positifs. La fondatrice nous parlera des défis qui ont jalonné son parcours, mais aussi de ses projets et sa mission. Mercredi 15 mai de 16h à 17h.

Les magazines LSTW.

Les magazines LSTW.

♦ Atelier «L’écoresponsabilité dans le secteur culturel» à l'Usine C

Animé par QUiNTUS, agence promotrice d'outils de communications créatifs et écoresponsables, cet atelier aidera les acteurs du domaine culturel à intégrer la transition écologique au sein de leurs projets grâce à la découverte d'astuces et d'alternatives verts et durables. Jeudi 16 mai de 10h à 12h.

♦ Conférence «Représentation des femmes dans le monde de l'art» à l'Usine C

La commissaire et artiste Felixe Bouvry, l'artiste Caroline Monnet, la cofondatrice du Collectif cousines Saphia Arhzaf et la commissaire Marie Gauthier parleront du talent au féminin, de la marginalisation des oeuvres créées par les femmes artistes, du manque de ressources et des difficultés d’accès aux formations artistiques pour les femmes dans le passé. Alors que 2019 marque une nouvelle année de lutte pour l'égalité des genres, «le monde de l’art doit aussi se remettre en question et réfléchir à des initiatives efficaces pour tendre (enfin!) à l’égalité.» Comment parvenir à faire entendre leurs voix? Que mettre en place? Jeudi 16 mai de 17h15 à 18h15.

♦ Atelier «L’entrepreneuriat culturel au-delà des frontières, les solutions pour s'exporter» à l'Usine C

Catherine Lareau, cofondatrice du Cabinet Créatif, un projet développé par la Ville de Montréal et Air Canada pour entreprise, animera un atelier dédié au développement à l’international des structures et entreprises culturelles à l'heure où les échanges entre pays sont sollicités et inéluctables. Vendredi 17 mai de 10h à 12h.

♦ Soirée Terrasse #1 avec TRAX Magazine à l'Usine C 

Les noctambules seront heureux de lancer et clore le festival lors des réputées Nuits Chromatic. De plus, trois soirées sont organisées tout au long de la semaine. 

Suite à la conférence «Fête libre, places illégales, arts nocturnes: quand la nuit réveille Montréal» présentée par TRAX Magazine, les festivaliers seront invités à continuer en musique dans le jardin de l'Usine C avec les DJ's des collectifs qui interviendront sur le panel: Akantu (Moonshine), Omar Hamdi (OCTOV) et S Y L A (OCTOV). Quoi de plus pertinent que de discuter de la vie nocturne montréalaise pour ensuite en apprécier la saveur? Mardi 14 mai de 18h à 23h.

🔮 Chromatic

site web | facebook | instagram 

Du 10 au 17 mai à l'Usine C.