Si l’être humain a besoin de consommer pour répondre à des besoins de base, comme se nourrir, il peut limiter son impact en le faisant de manière responsable. C’est ce qu’encourage la plateforme Impak qui facilite l’identification d’entreprises qualifiées qui défendent vos valeurs en plus de récompenser ses utilisateurs.

Impak est une entreprise qui s’inscrit dans l’économie d’impact. Officialisé en 2007, ce mouvement anglosaxon rassemble des entreprises, tous secteurs confondus, qui visent à régler un problème environnemental et sociétal, tout en faisant de l’argent. «C’est un changement de paradigme qui est hyper important puisque l’on vit actuellement dans un monde où c’est la maximisation du profit qui prime», soutient le président d'Impak Paul Allard.

La mission d’Impak est de soutenir l’épanouissement de la croissance des entreprises d’impact. Elle attire donc le capital auprès d’elles grâce aux trois usages de l’argent que sont la consommation, l’investissement et l’épargne à travers les banques. «On a créé un écosystème qui est composé exclusivement d’entreprises qualifiées pour l’impact social et environnemental, explique le président. La qualification s’est faite selon un processus qu’on a développé, basé sur une méthodologie internationale, Impact Management Project. C’est important que ce soit une méthodologie partagée par tous et qui ne soit pas la nôtre, donc on n’est pas juge et partie.»

L'équipe d'Impak.

L'équipe d'Impak.

La startup, qui compte une vingtaine d’employés majoritairement présents dans les locaux de la rue de Gaspé, a choisi Montréal et Paris pour tester son idée. Dans la métropole canadienne, on retrouve par exemple la boutique de produits naturels Klova boutique écoresponsable et la pâtisserie végane Sophie Sucrée. 

Quelque 1 000 entreprises ont déjà été identifiées et 10 000 utilisateurs potentiels ont créé leur compte. «L’objectif, c’est que ce soit planétaire et que ce soit une croissance exponentielle durable. Par exemple, qu’il y ait une entreprise d’impact à Perth, en Australie, qui décide de s’inscrire et d’inviter ses 3000 clients qui eux vont identifier d’autres entreprises qui veulent se qualifier, et c’est parti!», s’enthousiasme M. Allard.

Faciliter et récompenser

Cette année, l’application mobile gratuite sera ouverte au grand public montréalais. L’utilisateur pourra la télécharger et lier un compte bancaire en toute sécurité pour faire le suivi de sa consommation responsable avec la fonction «Mon impact». Il aura aussi accès à la place de marché et aux profils d’impact des entreprises qualifiées.

Courtoisie Impak.

Courtoisie Impak.

Au moment de son achat, il pourra éventuellement recevoir sur son compte Impak une cryptomonnaie. L’«impak coin» est généré pour le récompenser d’avoir produit de la valeur économique ainsi que de la valeur sociétale et environnementale mesurée. «Ce qu’on vient de faire et qui est unique, c’est d’avoir facilité la consommation responsable, la gamifier [appliquer des mécanismes de jeu centrés sur l’expérience utilisateur] et surtout la récompenser. La cryptomonnaie peut être accumulée avant d’être dépensée auprès des entreprises qualifiées, ce qui flèche la consommation vers ces acteurs qui visent à être des catalyseurs de changement social», insiste M. Allard.

En 2017, la startup a prévendu pour 1,4 M$ d’impak coins qui auront la parité avec le dollar canadien. «Comme toute monnaie, sa valeur sera fixée chaque semaine par un algorithme qui tiendra compte de la demande et balisera la variation, relève-t-il. Cela permet d’avoir une vraie monnaie stable qui est d’utilité publique et non une monnaie spéculative basée sur de l’air, comme 99,9% des cryptomonnaies qui ont été émises.»

D’autres initiatives sont en cours de développement. «On veut offrir des produits d’investissement qui soient déployés à 100 % auprès de ces acteurs qualifiés. On veut aussi offrir des produits bancaires dont l’épargne générée par les produits bancaires des consommateurs soit redéployée en termes de prêts par le partenaire bancaire auprès des entreprises d’impact», annonce Paul Allard.

De manière concrète, l’une des négociations en cours avec des institutions financières est de créer un compte d’épargne Impak supporté par une banque. L’entente garantirait alors que l’intégralité de l’argent déposé par l’épargnant soit déployée auprès d’entreprises qualifiées. En contrepartie, la banque bénéficie de l’identification des entreprises qui pourront lui faire des demandes de prêts.

Impak réalise des profits en vendant le processus de qualification, de scoring et de suivi de l’impact des entreprises auprès de fonds, d’institutions financières et des grands acheteurs.

🌎💵 Impak

site web | facebook | instagram