Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) et la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ) accueillent favorablement le premier budget Girard. Nous tenons cependant à souligner que certaines mesures devraient être précisées au cours des prochains mois, notamment en ce qui a trait à l’entrepreneuriat, de l’environnement et de l’économie 4.0.

Entrepreneuriat et accès au capital

Les représentants des trois organisations réunis pour l’occasion, félicitent le gouvernement d’accorder 75 M$ pour favoriser l’entrepreneuriat et la participation des jeunes à l’économie, dont 28,7 M$ seront investis afin d’appuyer des organismes de soutien à l’entrepreneuriat. Dans la même veine, la décision du gouvernement d’octroyer 46 M$ au soutien des jeunes en favorisant la persévérance scolaire, le retour aux études, l’emploi et l’entrepreneuriat nous semble toute indiquée. Par ailleurs, les mesures d’accès au capital démontrent l’attention particulière portée par le gouvernement à la réalité et aux enjeux de financement de nos membres entrepreneurs.

Une action environnementale à améliorer

La décision du gouvernement d’investir 1 milliard 276 millions $ pour l’environnement est positive. Toutefois, nous sommes d’avis qu’une plus grande part des sommes destinées à la transition énergétique aurait dû être affectée aux PME et non uniquement aux grandes entreprises industrielles.

Cela dit, nous voyons d’un bon œil l’enveloppe budgétaire de 100 M$ prévue pour la gestion des matières résiduelles, et en particulier les mesures visant à diminuer le recours aux produits à usage unique et à encourager les producteurs de plastique à une gestion responsable.

L’importance du capital humain

Consciente de l’enjeu de pénurie de main d’œuvre au Québec, la relève d’affaires de la province tient à souligner l’octroi de 730 M$ sur quatre ans visant à faciliter l’intégration au marché du travail et la francisation des travailleurs immigrants.

Les femmes, grandes absentes du débat

Nous déplorons cependant que les femmes soient les grandes oubliées du budget 2019-2020. Aucune mesure visant à encourager l’entrepreneuriat féminin ou l’égalité homme-femme de la rémunération n’est prévue dans le budget gouvernemental. Nous espérons que les prochains budgets mettront plus à l’avant-plan les femmes et leur contribution à l’économie québécoise.

Citations

« Nous espérons que ce Budget reflète la philosophie du Gouvernement de M. Legault pour les quatre prochaines années en ce qui a trait à l’entrepreneuriat et les jeunes. Le RJCCQ entend l’appel au devoir de favoriser l’entrepreneuriat et son écosystème, notamment le 1G$ à Investissement Québec, et nous comptons être des partenaires du Gouvernement. Nous serons à l'affût de ces investissements afin qu’ils soient investis aux bons endroits. » Maximilien Roy, président-directeur général, Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

« Nous accueillons positivement la volonté du gouvernement d’aller de l’avant avec le déploiement du réseau structurant de transport en commun de la Capitale-Nationale, et surtout à s’engager à respecter les normes environnementales dans le processus. Je tiens aussi à souligner l’investissement favorisant l’entrepreneuriat et la participation des jeunes à l’économie, mais regrette toutefois qu’aucune mesure spécifique ne porte sur le transfert d’entreprises considérant qu’au cours des prochaines années, plus de 40 000 entreprises devront trouver un repreneur. Le gouvernement doit saisir l’urgence de cet enjeu. » Pierre Graff, président, Jeune Chambre de commerce de Québec

«Les taux variables pour les garderies sont un frein à la rétention des jeunes femmes sur le marché du travail. Nous saluons la décision du gouvernement de limiter ces taux. Cette mesure budgétaire encouragera d’autant plus les Québécoises à contribuer pleinement au développement économique de la province. » Selena Lu, présidente, Jeune Chambre de commerce de Montréal 

source: communiqué de presse