Pale Lips nous revient avec son deuxième opus «After Dark» à écouter dès aujourd’hui. Basés sur une plume rose bonbon qui évoque l’amour et le mystique, les douze morceaux de la formation baignent dans le rockabilly, le blues et le power pop des années 80.

Après Wanna Be Bad, l'électrisant quatuor féminin compose cette fois-ci des structures rythmiques originales pour le saxophone, l’harmonica et le thérémine. L’album After Dark vient compléter le premier extrait «You're a Doll» sorti en novembre 2018. Pale Lips se produira à Montréal le 2 février au Turbo Haüs et à Ottawa le lendemain, avant d’entamer une tournée européenne. 

On jase de leur musique qui goute bon le gâteau de fête (et la soupe de sorcière!) et de «fails» avec les quatre musiciennes en attendant leur show de lancement.

🍰🍗🤘🎸

Qui êtes-vous, quel est votre parcours?

Nous sommes 4 filles aussi singulières que les Ramones! On nous appelle Pale Lips. Le 31 janvier sort After Dark notre 2e album et suivra une tournée en Europe.

Comment décririez-vous votre univers musical?

Notre univers musical vise à faire revivre du bon rock'n’roll.

Quelle est votre relation avec la nourriture?

Nous sommes des vraies gourmandes quand vient le temps de parler de nourriture. On n’a aucun regret. On peut même dire qu’on est très en amour avec la nourriture sans aucun regret!

Jackie: J'adore la bouffe, c'est très réconfortant et c’est parfait pour socialiser.

Ilona: Manger pour vivre, vivre pour manger.

Parmi vous, qui est la plus douée aux fourneaux? 

Lynn: Je suis très à l’aise avec les fourneaux, car je fais souvent des pâtisseries. Mais allons voir ce que les autres disent.

Jackie: Je me sens assez confiante, mais je suis plus du type à suivre à la lettre les recettes. Je ne suis pas trop habile pour faire de la cuisine sans elles.

Jamie: Définitivement pas moi, sauf que je suis capable de faire un sacré bon sandwich!

Ilona: Je ne peux pas cuisiner du tout. Notre chanson «Show Me Another Way to Your Heart» parle exactement de cela.

Quelle musique écoutez-vous lorsque vous cuisinez?

Jamie: J'écoute les stations de radios locales, plus souvent CFCR en Saskatchewan. Sinon, Amyl and the Sniffers et Culture Abuse se retrouvent souvent sur ma table tournante ces temps-ci!

Jackie: J'écoute souvent des «podcasts» en cuisinant et si je me sens plus dans une ambiance romantique, j'ai tendance à vouloir mettre du Patsy Cline.

Lynn: Toujours en vinyles, ça dépend de l'ambiance et du mets que je prépare. Les deux vont ensemble. Ça dépend des épices, de la sauce et de la viande à cuisiner. Il y a toujours un type musical qui s’harmonise mieux avec le type d'épice ou viande. La Luz s’agence bien avec le poulet au beurre par exemple.

Ilona: Je chante le thème du «rice-a-roni» quand je cuisine.

Pale Lips promo photo 2

Et si vos tounes étaient un plat ou une saveur?

Lynn: «I’m a Witch» est une soupe de sorcière réconfortante qui mijote à feu doux. Une véritable potion magique avec des légumes racines et une grenouille verrue, dans laquelle on ajoute plein d'épices rares. «All My Baby Brought Back Was the Blues», un genre d’assiette de baby back ribs sur le BBQ. Et «Cosmic Love», un gâteau à la vanille avec du glaçage rose qui goûte la barbe à papa.

Jamie: Un gâteau de fête très criard et coloré!

Si After Dark était une recette, quels en seraient les ingrédients?

Jamie: Beaucoup de bonbons scintillants, des paillettes comestibles en or et un glaçage rouge sang.

Ilona: Des clous de girofle, un mélange à Tom Collins et une croûte de tarte congelée.

Votre dernier repas et la dernière musique que vous écouteriez… Si vous deviez mourir demain?!

Jamie: Une pizza géante au fromage avec extra sauce et la toune «Modern Pressure» par Daniel Romano.

Jackie: Une bonne lasagne à déguster jusqu'au point que je n'en puisse plus. En écoutant le nouvel album en vinyle de Murderer, la toune «I did it all for you», parce que cela joue sans arrêt en ce moment chez moi.

Lynn: Vingt dumplings bouillis aux poireaux et à l'agneau, avec la toune «I can’t seem to make you mine» par The Seeds.

Ilona: Schnitzel au porc avec «Death Comes Ripping» par les Misfits. Duh!

Avez-vous des demandes spéciales aux promoteurs de spectacles lorsque vous êtes en tournée?

Lynn: Des bananes, au secours!

Jamie: Lynn doit absolument avoir une banane, elle ne peut pas jouer sinon!

Ilona: De la BIÈRE!

Quel est votre plus gros «fail» culinaire?

Lynn: J’ai déjà apporté un gâteau au chocolat chez des gens et mis du sel à la place du sucre sans m’en rendre compte. Très gênant.

Jamie: J'ai tenté de faire des biscuits au gingembre (mes préférés) et je n’ai pas mis la bonne quantité de mélasse, donc mon biscuit raté était une espèce de gros biscuit gluant. Je l’ai quand même dévoré!

Jackie: Ce n’est pas tellement mon plus grand échec culinaire, mais, une fois, pour faire une blague à ses colocs, mon ancien copain a mis dans le four sa vieille paire de pantalons punk avec plein de trous datant du secondaire. Il a ensuite oublié de les enlever du four et quelques jours plus tard, en faisant préchauffer le four pour notre souper, il a mis le feu à ses pantalons! RIP les vieux pantalons punk du secondaire.

Ilona: Tout! Je n'ai jamais rien fait de valable!

Et votre plus gros «fail» musical?

Ce n’est certainement pas After Dark! 😉

👯👯 Pale Lips

Site web | Facebook | Instagram