Le 25 janvier dernier avait lieu le vernissage de «No Brain, No Gain», une exposition éphémère signée par le club d'artistes Les Enfants de Chienne. Nous y étions et voici notre retour en photos sur cette soirée.

Collectif né à Montréal, Les Enfants de Chienne prônent le succès d'un artiste par sa valeur marchande, plutôt qu'à son talent. Ils s'infiltrent dans le milieu de l'art et en interrogent les codes préétablis. 

Vestes de cuir sur les épaules, Les Enfants de Chienne se démarquent par leur esthétisme qui s'apparente à celles d'un club de motards. 

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Leur exposition No Brain, No Gain présentée pendant deux jours à la galerie GHAM&DAFE questionnait les codes et les façons de faire qui témoignent de l'élitisme dans le monde de l'art, et plus particulièrement les hiérarchies. 

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

En s’intéressant aux rituels initiatiques, notamment ceux du parcours universitaire, le club souhaite déconstruire les principes d’autorité qui caractérisent trop souvent le monde de l’art. 

Découvrez nos photos du vernissage 🔥📸

👉 Les Enfants de Chienne

Site web | Facebook | Instagram

💫 Merci de respecter le travail des photographes et de solliciter leur accord avant d'utiliser les photos. Tous droits réservés Camille Gladu-Drouin.