Inondations: 5 conseils pour réintégrer sa maison

Author:
Publish date:

Votre résidence a récemment été inondée? Voici cinq conseils à retenir afin de minimiser les dégâts et reprendre votre train de vie habituel au plus vite.

architecture-beautiful-exterior-106399

1. Évaluer les dégâts sans danger

Avant de réintégrer votre demeure, il est nécessaire d'attendre le feu vert des autorités locales. Une fois la permission de réintégration donnée, il est préférable de vous rendre dans votre domicile en plein jour et accompagné d'un ou plusieurs proches.

En effet, selon la hauteur de l'eau, les inondations ont pu chambouler complètement votre intérieur, renversant des objets et le mobilier, provoquant des affaissements de plancher. En l'absence d'éclairage électrique satisfaisant, la lumière du jour est le meilleur allié pour votre sécurité. La présence de proches est aussi essentielle afin d'assurer vos arrières en cas de chute inopinée ou autre accident. Elle est surtout importante afin de vous aider à supporter le choc émotionnel violent que va induire la découverte de votre domicile après la catastrophe. Arriver dans une maison sens dessus dessous, voire ravagée dans les cas les plus extrêmes, est un événement traumatique à ne pas négliger. Le soutien affectif est indispensable, sans compter l'aide pour la remise en état.

Prendre des photos détaillées de tout ce qui a été abîmé est impératif pour faire valoir votre cause auprès de compagnie d’assurance habitation. Autre détail à retenir, si votre voiture a également été endommagée, sachez que certaines polices d’assurances automobile couvrent les dommages causés par les inondations. Renseignez-vous!

2. Évacuer l'eau stagnante et l'humidité

S'il reste de l'eau à l'intérieur de votre demeure, la priorité est de l'évacuer rapidement. Pour ce faire, les pompes à eau sont indispensables et très efficaces. L'usage de sacs de sable afin d'absorber l'eau stagnante dans le jardin ou autour de la maison est aussi une aide complémentaire. Veillez à jeter le sable une fois l'eau absorbée, car les eaux stagnantes sont malpropres, mauvaises pour la santé et l'environnement et sont susceptibles de contaminer le sable.

Il convient d'ouvrir en grand toutes les portes et fenêtres pour faire chuter le taux d'humidité en dessous de 50% sous peine de voir la moisissure envahir votre intérieur. Dans le cas où les fondations sont saines malgré les dégâts des eaux, il est impératif d'aérer les murs en les ouvrant. Retirez le matériau isolant sur une hauteur équivalente à deux fois celle de l'eau (4 pieds pour une inondation de deux pieds par exemple). Ouvrez le mur afin de lui permettre de sécher avant qu'il ne pourrisse de l'intérieur et laissez-le sécher à l'air libre autant que nécessaire avant de refermer.

3. Attention à l'électricité et à l'eau courante

Normalement l'électricité a dû être coupée à cause de l’inondation grâce à un court-circuit de sécurité. Il ne faut surtout pas la remettre en service avant un nettoyage complet de la maison et sans l'avis d'un électricien professionnel. Veillez à ne pas toucher les fils électriques endommagés, ni les équipements électriques sous tension présents dans votre domicile ou sur votre terrain.

Il est préférable d'appeler Hydro-Québec pour effectuer ces travaux en toute sécurité. Le risque d’électrocution ne doit pas être ignoré. Par ailleurs il est conseillé de vérifier la qualité de l'eau. Si vous êtes raccordés au réseau urbain, les autorités émettront un avis positif ou négatif quant à la consommation d'eau courante. En revanche, si vous disposez d'un approvisionnement particulier, vérifiez l'aspect de l'eau. Trouble, marron ou nauséabonde, l'eau ne doit pas être consommée pour l'alimentation ni l'hygiène. L'eau des puits ne doit pas être utilisée avant une dizaine de jours après la décrue et une analyse en laboratoire de cette eau est vivement recommandée.

4. Gare aux moisissures!

Les moisissures et autres champignons affectionnent les endroits humides. Elles sont très nocives pour la santé humaine et animale. Une bonne aération vous aidera à limiter leur propagation. Tous les objets souillés par les moisissures doivent être nettoyés avec un mélange eau et eau de javel avant d'être soigneusement séchés. Tous les tissus, literie, vêtements, etc. entachés de moisissures doivent être détruits.

Les inondations charrient nombre de saletés et de germes très dangereux pour la santé. Les surfaces en contact avec les eaux malpropres (murs, sols, vitres...) doivent subir le même nettoyage minutieux afin de prévenir le développement des moisissures.

5. Nettoyer et encore nettoyer

Une fois ces premières mesures de sécurité mises en œuvre, il ne vous reste plus qu'à nettoyer, ce qui va constituer le plus gros du travail. À chaque étape de votre nettoyage, veillez à votre sécurité et à celle de ceux qui vous entourent. S'équiper de protection et de matériel adéquat est la clé d'un nettoyage réussi, bien que fastidieux.

Les autorités recommandent de s'entraider entre voisins et de consigner à chaque étape les heures passées à nettoyer, les personnes à l'ouvrage et aussi de photographier l'avancement des travaux de remise en ordre au fur et à mesure. Cela sera très utile pour calculer les montants d'indemnisation.