La compagnie québécoise Vêtements Mandala a été fondée en mars 2015 en se donnant l’objectif d’offrir aux femmes des vêtements de détente et de sport confortables, durables et faits à Montréal. Rencontre avec Cynthia Boucher, fondatrice, et Maryse Gagnon, sa partenaire d’affaires dans leur tout nouvel atelier-boutique de Longueuil.

La couture, Cynthia Boucher est tombée dedans lorsqu’elle était enfant. Petite-fille de couturière, elle grandit entourée des machines à coudre de sa mère. Elle apprend la couture un peu par osmose, par observation. Ses poupées y passent, et à l’adolescence, elle porte ses propres créations pour se démarquer. Jeune adulte, elle s’engage dans un parcours universitaire qui la mène à compléter une maîtrise en littérature comparée à l’Université de Montréal. Elle s’accorde ensuite une année sabbatique, dont elle profite pour s’engager dans une formation pour devenir professeure de yoga.

C’est dans le cadre de cette formation qu’elle conçoit son premier prototype de legging: «Durant ma formation de yoga, je n’avais pas les moyens de me payer des leggings souvent trop chers. Je m’étais mise à jouer avec des retailles, des bouts de tissu, dans l’idée de me faire un legging qui ne me ferait pas sentir comme un petit rôti, raconte Cynthia en riant. Je l’ai réfléchi, je l’ai essayé, je l’ai testé, et finalement je l’ai trouvé.»

Cynthia Boucher et Maryse Gagnon.

Cynthia Boucher et Maryse Gagnon.

Encouragée par des commentaires enthousiastes, Cynthia Boucher se penche sur sa machine et coud quelques leggings «anti-rôti» qu’elle partage avec ses collègues de classe, dont Maryse Gagnon, qui tombe amoureuse du produit. Ses amis yogis répandent la bonne nouvelle, et c’est lorsqu’elle constate qu’elle reçoit des commandes de personnes qu’elle ne connait pas qu’elle réalise qu’elle tient un produit intéressant.

Des vêtements durables, faits localement

Sans mentor ni aide, elle apprend «sur le tas» avant de s’offrir une formation au SAJE. Ses objectifs se précisent: amener de la couleur, de la vie et des fleurs dans les salles de yoga, produire des vêtements de qualité supérieure fabriqués à Montréal et abordables. «C’est un choix qui nous demande de la créativité. Nous tenons à offrir un produit local qui un bon rapport qualité/prix».

Courtoisie Vêtements Mandala.

Courtoisie Vêtements Mandala.

Un an plus tard, en 2016, Maryse Gagnon se joint à l’aventure de Vêtements Mandala. Au fil des collections, la compagnie perfectionne ses produits: «Nous avons commencé à utiliser des matières davantage écoresponsables. Nous introduisons à nos tissus des fibres naturelles, durables et luxueuses, comme de la rayonne de bambou ou la fibre d’eucalyptus.»

Mettre en lumière toutes les femmes

Aujourd’hui, l’entreprise locale se démarque par son esprit rassembleur. Chaque année, la fondatrice lance le concours «Devenez ambassadrice Mandala», qui propose aux femmes de tous les horizons de jouer aux mannequins d’un jour pour la marque. «Le but, c’est de montrer à quel point les femmes sont diversifiées et de montrer que nous pouvons habiller toutes les femmes, telles qu’elles sont», explique Maryse Gagnon.

Le choix des gagnantes se fait à l’aveugle. C’est d’abord pour leur personnalité que les ambassadrices Mandala sont sélectionnées. On a ici affaire à de «vraies femmes», issues du vrai monde, qui portent ces vêtements dans la vie de tous les jours, ce qui crée un sentiment d’attachement de la part de la clientèle. «C’est une mission de fond depuis le début, confie Cynthia Boucher. Les images envoient des messages et dès le premier shooting, je me suis questionnée; qu’est-ce que j’ai envie de communiquer?» La réponse est simple: «Je veux communiquer aux femmes que nous sommes toutes égales, peu importe la taille. Toutes méritent de se sentir bien et de se trouver belles dans leurs vêtements.»

Ce désir de permettre aux femmes de se sentir à l’aise avec leurs corps a permis à Vêtements Mandala de remporter le Coup de cœur du jury du Prix Image/In qui récompense les entreprises québécoises en faveur d’une représentation saine et diversifiée du corps dans le monde de la mode, des médias et de la publicité. Remis par un jury d’adolescents et de représentants de l’industrie de l’image, le prix a récompensé la mission de l’entreprise à savoir encourager les femmes à s’épanouir, s’accepter et aimer leur corps grâce à des tenues qui les mettent en valeur.

Courtoisie Vêtements Mandala.

Courtoisie Vêtements Mandala.

Les Vêtements Mandala sont disponibles en ligne, dans certaines boutiques et studios de yoga, à leur atelier-boutique de Longueuil ou lors de pop-up shops. Par leurs choix d’utiliser des matériaux doux, confortables et de qualité, en plus du maintien de la production locale, Cynthia Boucher et Maryse Gagnon s’engagent à rendre les femmes, «toutes les femmes», elles insistent, belles et libres de leurs mouvements dans leurs vêtements. 

🙏 Vêtements Mandala

site web | facebook | instagram