Du 18 au 20 octobre, le festival MAPP_MTL célèbre en plusieurs volets l'art du mapping en collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles. Plusieurs projections vidéo architecturales, dont certaines seront interactives, s'apprêtent à prendre d'assaut les murs de Montréal. Le festival souhaite être un catalyseur de cet art numérique tout en invitant les citoyens à se questionner sur son effervescence et ses possibilités.

Le vidéo mapping (ou mapping) semble connaitre un bel essor depuis quelques années. Cet art technologique a pour singularité de projeter diverses oeuvres graphiques sur les façades d'espaces variés lui conférant un caractère à la fois éphémère et ludique. Véritable forme narrative, MAPP_MTL présente aux Montréalais les potentiels artistiques qu'offre ce mariage du support numérique et de l'art visuel. D'ailleurs, l'organisation du festival espère que «les petits et les grands auront tous des étoiles plein les yeux» au contact de ce médium.

De nombreuses activités gratuites seront proposées pour cette troisième édition intitulée «Réalités Parallèles». Appuyé par plusieurs studios créatifs montréalais d'envergure internationale, MAPP_MTL offrira des parcours à la fois intérieurs et extérieurs, faisant tous office de «laboratoires ouverts sur l'avenir du vidéo mapping», selon ses organisateurs.

Diverses représentations à travers la ville

Au sein du festival se tiendra notamment la finale du concours de projections interactives qui invite tous les curieux à interagir avec trois projections vidéo sur un mur situé à la sortie du métro Saint-Laurent. Les participants devront ensuite aller voter pour leur expérience favorite. 

Les trois finalistes sont Points de rencontre de Ensemble Ensemble, MurMur de HUB Studio et La légèreté de l’être de Thomas Ouellet Fredericks.

La légèreté de l’être de Thomas Ouellet Fredericks.

La légèreté de l’être de Thomas Ouellet Fredericks.

Le résultat sera révélé lors de la grande soirée de clôture du festival, le 20 octobre. Lors de cet événement en plein air, il sera possible de s’amuser une dernière fois avec les projections des finalistes. La musique et des projections lumineuses seront également assurées par le DJ montréalais Dominiq Hamel et la vidéo-jockey (VJ) française Sophie Le Meillour aux abords de la station Saint-Laurent qui se transformera pour quelques heures en petit village dédié au mapping.

Points de rencontre par Ensemble Ensemble.

Points de rencontre par Ensemble Ensemble.

Plus originale encore, une activité de «cyclomapping» avec le VJ Suave est organisée les 19 et 20 octobre. Il s'agira pour les festivaliers de suivre le parcours de l’artiste Ygor Marotta alias VJ Suave qui a installé un projecteur sur un tricycle. Au cours de la promenade, des créations numériques seront projetées sur plusieurs murs à la cadence de ses tours de pédales. 

Cet artiste numérique brésilien crée ses expériences à partir de dessins réalisés à la main et en fonction de l’architecture des espaces qui lui servent de canevas. L'organisation du festival promet d'offrir «un moment unique d’échange entre le spectateur et la ville, où les animations se mêlent à la vie réelle et amènent des moments d’émerveillement collectifs.»

VJ SUAVE - MAPP2016_credit_Yasuko Tadokoro_MAPP_MTL__D8A8508

Enfin, les soirées Minutes Mapping auront pour objectif d'immerger une bonne fois pour toutes néophytes et amateurs au sein de l'univers des projections vidéo. À la manière d'une séance de binge-watching, Minutes Mapping propose des projections créatives de 60 secondes présentées dans un salon entièrement blanc à la SAT

À noter que la troisième édition de MAPP_MTL a toutefois commencé ses activités plus tôt ce mois d'octobre en investissant avec succès les quartiers du Plateau et de Rosemont, entre autres, afin d'offrir aux publics et aux familles une découverte plus intime du mapping par le biais de nombreuses projections.

VJ SUAVE - MAPP2016_credit_Yasuko Tadokoro_MAPP_MTL__D8A6420

L'exposition «Micro-mapping/Réalités Parallèles» faisant partie de la programmation du festival demeure, quant à elle, présentée jusqu'au 5 janvier 2019 à la galerie Never Apart. «Les créations présentées questionnent notre perception de la réalité en explorant des visions alternatives ou des altérations directes des espaces qui nous entourent. L’exposition micro-mapping aspire à introduire cette forme de création dans les galeries et à briser la notion d'éphémérité des créations mapping.»

Somme toute, le festival MAPP_MTL désire démocratiser la discipline et ouvrir le dialogue concernant le mapping, son évolution et ses oeuvres.

👉 MAPP_MTL

site web | facebook | instagram | youtube