Génie: L'entreprise prête à réaliser tous vos voeux - Baron Mag
Que ce soit un cactus, un lave-linge ou encore une réservation pour un restaurant, vous pouvez tout demander à Génie! À l'endroit où vous le voulez et quand vous le souhaitez. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur la page Facebook de l’entreprise, de rentrer sa demande dans Messenger et la compagnie vous répondra en indiquant le délai de livraison et le total de la commande. Impossible, vous dites?

«Vous pouvez demander absolument tout ce que vous voulez. Vraiment. Si c'est légal, on se met au travail», nous promet la jeune startup montréalaise qui vient tout juste de fêter sa première année d'activités. 

Après avoir échangé quelques messages sur Messenger avec votre nouvel assistant personnel, le tour est joué! L'équipe promet de tout faire pour répondre positivement à la demande. Rencontre avec Olivier Hudon, cofondateur de Génie, l'entreprise qui relève vraiment du génie. 

Courtoisie Génie.

Courtoisie Génie.

Bonjour Olivier! Peux-tu nous parler un peu de ton parcours?

Je m'appelle Olivier Hudon, j'ai 33 ans et je suis le cofondateur de Génie. J'ai suis diplômé de l'UQAM en études littéraires, mais depuis mon plus jeune âge, je suis captivé par l'entrepreneuriat. À l'âge de 10 ans, j'avais par exemple un «dépanneur» dans le salon de la maison familiale. J'achetais des friandises chez Costco et les revendais à mes proches!

Comment as-tu eu l’idée de créer Génie?

Mon cofondateur (et colocataire) Mathieu Charette et moi-même étions en lendemain de veille un matin dans notre salon et nous nous sentions particulièrement paresseux ce matin-là. Je me suis dit que «ce serait bien si on pouvait seulement demander tout ce qu'on veut à notre téléphone, et qu'on ait plus à y penser après l'avoir demandé». C'est en somme le souhait qui a donné naissance au concept de Génie. L'ironie c'est qu'un peu plus d'un an après avoir eu cette idée dans un moment de paresse, on travaille 100h par semaine à prendre en charge les requêtes de nos clients!

Quelles sont les demandes les plus folles que tu ais reçues?

Les plus folles et inhabituelles? Aller brosser les dents d'une personne avec les deux bras dans le plâtre. Ou encore, aller livrer 200 skittles rouges dans un sac banane à Osheaga! Mais la plupart de nos requêtes restent de type utilitaire: des livraisons pour le bureau, services de messagerie, commandes de restaurant, transports de meuble, livraisons d'épicerie, livraisons des magasins grandes surfaces (Ikea, Canadian tire, etc.)

Quelles ont été les étapes pour concevoir un tel service?

Dans notre cas, nous nous sommes lancés tête première, sans étude de marché. Nous avions une bonne intuition, le timing était bon dans nos vies, et comme nous n'avions pas d'application mobile à bâtir, nous n'avons pas de coûts de démarrage exorbitants!

Avec combien d’entreprises collabore présentement Genie?

Nous offrons la livraison de tous les commerces et restaurants à Montréal et sur la Rive-Sud, donc des milliers! Et nous collaborons aussi directement avec une dizaine de compagnies qui offrent des services précis (ménage à domicile, réparations, déménagements, lavage de vitres, etc.) Plusieurs compagnies nous ont également approchés pour se servir de Génie comme force d'appoint lorsqu'ils ne peuvent pas accomplir un service avec leurs propres employés; fleuristes, traiteurs et boutiques de ballons pour des livraisons, ainsi que des «coworking spaces» qui proposent nos activités comme un service de super conciergerie à l'accueil des bureaux.

Quels ont été les principaux défis que tu as rencontrés lors de cette première année d'activités?

Lancer une entreprise avec un concept complètement nouveau, pour lequel les gens avaient très peu de points de références. Aussi, opérer à partir de Facebook Messenger, ça rend l'expérience client ultra simple, mais ça demeure très abstrait pour bien des publics, une entreprise qu'on contacte via Facebook.

Globalement, comment les consommateurs ont-ils réagi à cette initiative?

Ça a pris trois jours avant d'avoir notre premier client! Mais ensuite, on n'a plus jamais regardé en arrière. L'article de Vice Québec il y a un an (le journaliste nous a mis au défi pendant 7 jours à notre insu avec des requêtes farfelues) nous a beaucoup aidés à nous faire connaître puisqu'il est devenu viral sur Facebook.

Quels sont les projets à venir pour la compagnie?

Pour le court terme, nous allons lancer notre application mobile pour iPhone et téléphones Android! Pour la prochaine année, nous voulons également développer nos rapports avec les entreprises. Proposer nos services comme force d'appoint, complémentaires à la leur. À moyen terme, environ 2 ans, nous souhaiterions prendre de l'expansion vers Québec et Toronto. Enfin, à long terme, d'ici 5 à 10 ans, nous aimerions devenir un «Amazon» pour les services. Tous les services sur demande, avec une expérience client réglée en quelques minutes seulement. 

Courtoisie Génie.

Courtoisie Génie.

🧞‍♂️Génie

Site web | Facebook | Instagram