Pop gratinée et chili au café - L'entrevue bouffe non conventionnelle avec Foreign Diplomats - Baron Mag
Foreign Diplomats investit de nouveau le monde de l'indie-rock montréalais. Le «boysband» a lancé cette semaine un simple lumineux et porteur de la grande complicité qui unit le groupe, sur scène comme autour de la table.

En 2010, cinq adolescents natifs des Laurentides se trompent de file d’attente aux douanes de l’aéroport et trouve par la même occasion le nom de leur groupe de musique naissant. Le son festif et énergique des amis de longue date attise la curiosité de l'étiquette Indica Records. Le reste appartient à l'histoire. 

En tournée à travers l'Europe et l'Amérique du Nord, le groupe a tout de même trouvé le temps d'enregistrer le simple «Tender Night» avec Ryan Battistuzzi (Colin Moore, Malajube, We Are Wolves). Cette sortie se veut l'hors-d'oeuvre d'un second album à paraître au printemps 2019. 

💥🍻🌮🍅

Qui êtes vous et quel est votre parcours?

Nous sommes un boy band des Laurentides. Pour le parcours, tu prends la 15 sud jusqu'à Montréal, ensuite la 40 est, puis la sortie Pie-IX jusqu'à Hochelag'.

En quelques mots, comment définiriez-vous votre style musical?

De la pop gratinée. 

Quelle est votre relation avec la nourriture? 

C'est le gagne-pain de trois d'entre nous. Sinon c'est bon dans 'yeule. En tournée, on se fait souvent des grosses bouffes avec des ingrédients du terroir. 

Quelle musique écoutez-vous lorsque vous cuisinez?

Si «Tender Night» était un plat/une saveur, quel serait-il/elle selon vous?

Un sandwich Banh Mi de chez Cao Lanh sur la rue Ontario. 

Quels sont les aliments dont vous ne pourriez jamais vous passer et pourquoi?

De la bière. Le carburant humain national.

Votre dernier repas et la dernière musique que vous écouteriez… si vous deviez mourir demain?! 

Une grosse fournée de «burritos» en écoutant du LCD Soundsystem

Avez-vous des demandes spéciales lorsque vous êtes en tournée?

De la salsa à intensité moyenne et un concombre.

Crédit photo: Jerry Pigeon

Crédit photo: Jerry Pigeon

Quel est votre plus gros «fail» culinaire?

Il était une fois, Charles (le guitariste) essaya de suivre une recette de Ricardo pour faire un chili. Au lieu de mettre une tasse de café infusé, il mit une tasse de grains de café moulu. Il en avait fait pour quatre personnes qui décidèrent de ne pas le visiter finalement. 

...Et votre plus gros «fail» musical?

Tous nos solos de guit! 🤟

Si je vous invite à manger, qu’est-ce que je devrais cuisiner et faire passer comme musique pour vous impressionner?

De la pizza, mais attention celle du père d'Élie (le chanteur) est la meilleure et un bon solo (shred) de guitare ou la toune de Donkey Kong Country dans l'eau. 

👉 Foreign Diplomats

Site web | Facebook | Instagram

En spectacle...

26 octobre: Maelstrøm Saint-Roch, Québec.

27 octobre: Bistro Café Summum, La Baie.

23 novembre: Collège Lionel-Groulx, Sainte-Thérèse.

24 novembre: La Sainte-Paix, Drummondville.

30 novembre: La Petite boite noire, Sherbrooke.

1er décembre: Pub La Chèvre.

1er février: Le Zénob, Trois-Rivières.

2 février: Petit Chicago, Gatineau.

6 avril: Saint-Hyacinthe / Le Zaricot.

24 mai: Lavaltrie / Chasse galerie.