Fondé en 2013 et victime de son succès depuis, la formation The Brooks sera sur scène au Ministère le 3 août prochain à l'occasion de l'after-party du festival Osheaga. On a rencontré Alexandre Lapointe, membre fondateur du groupe afin de savoir ce que les musiciens mettaient dans leurs assiettes pour avoir autant d'énergie.

Après avoir enflammé la scène du Festival de Jazz avec leurs sonorités funk, soul et R&B, les huit musiciens comptent bien faire danser les festivaliers d'Osheaga cette semaine. Et comme on ne part jamais au party le ventre vide, on a posé au groupe soul-funk montréalais nos questions bouffe pas banales, histoire de savoir quoi manger avant leur show. 

🥑🍤🍝🥩

33023018_1026737070812152_1408009589525315584_n

Qui es-tu, quel est ton parcours?

Alexandre Lapointe, membre fondateur de la formation funk The Brooks. J’ai aussi joué et enregistré avec des artistes locaux de renom tels que Jason Bajada, Betty Bonifassi, Nadja, Ariane Brunet, Black Diamond Bay, BLOU et Joel Campbell (directeur musical de Tina Turner et Janet Jackson) pour n’en nommer que quelques-uns.

J’ai commencé à jouer de la basse à l’âge de 15 ans. Influencé par le jeu des bassistes mythiques comme James Jamerson, Pino Palladino et Paul McCartney, ainsi que des groupes comme The Meters, The Rolling Stones et The Funk Brothers, j’ai perfectionné mon vocabulaire musical ainsi que mon ton vintage.

En quelques mots, comment définirais-tu votre style musical?

Un beau mélange entre tous les styles qui ont influencé les musiciens des Brooks. Que ce soit par le classique, le jazz, le rock, le funk, le R&B, le soul. Le mix parfait entre huit musiciens!

Quelle est ta relation avec la nourriture?

J'aime tout ce qui est bon pour la santé. Sans sucre. Avec quelques excès.

Quelle musique écoutes-tu lorsque tu cuisines?

Généralement, du jazz. Miles Davis ou Ray Charles passent très bien lorsqu’on fait la cuisine à deux.

Si The Brooks était un plat, quel serait-il selon toi?

Une bonne sauce italienne. Avec tous ces mélanges faits avec amour et abondance.

Quels sont les aliments dont tu ne pourrais jamais te passer et pourquoi?

Rares sont les aliments dont je ne pourrais me passer, car comme dans la musique, j’aime tout et j’aime découvrir.

Le dernier repas et la dernière musique que tu écouterais… Si tu devais mourir demain?!

Salade de crevettes avec avocat et mangue d’Angelo.

Avez-vous des demandes spéciales aux promoteurs de spectacles lorsque vous êtes en tournée?

Nous aimons beaucoup le nouveau mouvement écologique avec qui Ambiances Ambiguës et nous faisons affaire. Ne pas avoir de bouteille d’eau en plastique par exemple. Sinon, bouffe végétarienne ou vegan et de la bière sans alcool.

Quel est ton plus gros «fail» culinaire?

Tout ce qui est viande rouge. Remarque, j’en mange TRÈS rarement.

…Et ton plus gros «fail» musical?

Aucun. J’ai toujours eu la chance d’accompagner des musiciens incroyables avec une ouverture d’esprit et une créativité inépuisable. Même les projets, qui pour certains peuvent sembler moins intéressants, m’ont toujours intéressé et captivé, soit car les personnes sont incroyables, soit car ça me met hors de ma zone de confort.

Si je t’invite à manger, qu’est-ce que je devrais cuisiner et faire passer comme musique pour t’impressionner?

Pour m’impressionner… My god, la réponse de certain peut être arrogante, mais pour ma part, je dirais une bonne bouffe avec une musique de choix fait avec amour et attention. Quoi de mieux que de se faire surprendre avec un bon repas et une musique à découvrir. Tout cela avec de bonnes discussions autour de la table et des rires!

Crédit: Le Petit Russe

Crédit: Le Petit Russe

👉  The Brooks

site web | facebook | instagram | youtube