PxPixel
Les arts s'invitent au jardin: Des concerts estivaux entre orchidées, cactus et penjing - Baron Mag
Pour la cinquième année consécutive, le Jardin botanique fait la part belle à la culture et accueille une musicienne ou un musicien chaque dimanche jusqu’au 2 septembre dans le cadre de sa série de performances «Les arts s'invitent au jardin». Nous avons rencontré Monique Giroux, directrice de la programmation et Annabelle Mimouni, agente des programmes éducatifs.

Pomme, Hey BabiesÉmile BilodeauPierre Flynn, etc... La programmation de cette nouvelle édition ne nous déçoit pas! Si vous souhaitez profiter à la fois du beau temps, de la beauté de la nature et de concerts en plein air, c'est l'occasion idéale. On en apprend plus sur cet événement qui marie sans compromis musique et végétation.

Courtoisie Espace pour la vie

Courtoisie Espace pour la vie

Bonjour mesdames! De quelle manière avez-vous sélectionné les musiciens qui participent à cette édition?

Monique Giroux: J’ai fait la sélection comme je le fais toujours: à l’instinct et par envie personnelle de les entendre! Je suis toujours le premier public de ce que j’écoute! C’est donc un plaisir égoïste, à la base! Cela dit, je n’ai pas la prétention de croire que je suis différente de tout le monde, alors je me dis que quand j’écoute quelque chose, d’autres doivent avoir envie de l’entendre également.

J’aime l’éclectisme et le mélange des genres, ce qui se reflète dans la programmation. Il y en a pour satisfaire à la fois les gens qui ont envie de découverte (par exemple, Pomme, une artiste française formidable qui adore le Québec et qui vient de France pour l’occasion), que pour ceux qui veulent «triper» et danser (avec les Hey Babies), en passant par ceux qui aiment les classiques et qui se laisseront porter par les chansons de Claude Léveillé chantées par Marie-Denise Pelletier. 

C’est certain que d'un point de vue technique et logistique, il faut penser à des artistes qui n’ont pas besoin de plusieurs musiciens, car un band n’est pas propice pour la scène installée sur place. Il faut aussi considérer que ce sont des spectacles présentés en plein jour, on espère au soleil. Au-delà de cela, les paramètres à considérer demeurent au niveau de l’émotion, de l’expérience et de ce qu’on veut faire vivre au public.

Il faut aussi considérer la mixité du public; à la fois le lieu et ces événements attirent des publics très variés. Certains se déplacent pour les artistes, certes, mais d’autres se déplacent pour l’expérience qui découlera de la présence de ces artistes dans ce cadre en particulier. Il faut donc s’assurer que non seulement la musique plaise, mais que l’artiste sera à l’aise de se prêter au jeu dans ce contexte. C’est une expérience très bucolique, donc il doit aussi y avoir une harmonie et une cohérence entre ce qu’on entend et le lieu dans lequel on se trouve.

Justement, pourquoi avoir choisi d'accueillir des concerts au sein d'un tel cadre? 

Annabelle Mimouni: Le Jardin botanique est l'un des quatre musées d'Espace pour la vie, le plus grand complexe en sciences de la nature au Canada. Notre approche consiste à offrir des expériences uniques et fortes qui inspirent et rapprochent l'humain de la nature en conjuguant la science, l'art et l'émotion. Les arts s'invitent au Jardin est un événement qui rassemble le public autour de la musique et de la nature: les visiteurs ont accès à une expérience musicale intime avec des grands noms de la scène dans un cadre enchanteur qui porte à la contemplation et à la découverte. Le mariage se fait tout naturellement!

Courtoisie Espace pour la vie

Courtoisie Espace pour la vie

Monique Giroux: C'est un événement unique… Des tas de personnes de l’extérieur viennent visiter le Jardin pendant l’été (touristes ou nouveaux immigrants). Ils ne viennent pas pour les spectacles, mais quand ils se rendent compte de ce qui se passe devant eux, ils s’arrêtent et profitent du moment et découvrent ainsi nos artistes… On transmet un bout de notre culture, ce qui est formidable! Moi-même, j’ai découvert cet événement «sur le tard»! Quand j'y suis allée pour la première fois, j’ai réalisé que Les arts s’invitent au Jardin est réellement comme un livre ou un film qu’on termine en disant «pourquoi je n’ai pas vu ça avant?»

On espère qu’il y aura de plus en plus de personnes, mais on souhaite à la fois que ça reste le secret le mieux gardé en ville! La beauté de l’affaire, c'est le contexte intime… Il y a une écoute incroyable de la part du public et les artistes se prêtent au jeu, certains restent même sur place après le spectacle pour discuter.

Annabelle Mimouni: La programmation appelle naturellement les fidèles du Jardin botanique, mais aussi une catégorie de visiteurs qui le connaissent peu ou pas, qui viennent d'abord en curieux, puis se laissent séduire par cette approche unique de la nature et de la musique. Lors des concerts, nous voyons par exemple de plus en plus de jeunes couples ou de familles qui apprécient autant l'ambiance conviviale que la qualité des prestations.

Les arts s'invitent au jardin

👉 plus d'infos

15 juillet: Moran

22 juillet: Pomme

29 juillet: Les Hay Babies

5 août: Laurence Jalbert

12 août: Marie Denise Pelletier

19 août: Émile Bilodeau

26 août: Bïa

2 septembre: Pierre Flynn