PxPixel
9 concerts à voir le 3 juillet au Festival International de Jazz de Montréal 2018 - Baron Mag

Jessie Reyez

Lauréate du prix Juno de la Révélation de l’année (artiste) en mars dernier, la Torontoise Jessie Reyez est considérée comme la révélation canadienne R&B de cette année. Son premier EP, Kiddo, a fait figure de vraie bombe dans le paysage musical, porté par sa voix hors-norme et tourmentée, comme dans les pièces Figures, Shutter Island, Hard to Love et Gatekeeper.

scène TD | Place des Festivals | 21 h 30 | Gratuit

Brian Blade & The Fellowship Band | Première partie : SHPIK

Réputé aussi bien pour son œuvre solo que ses collaborations avec Bob Dylan, Norah Jones, Wayne Shorter et Daniel Lanois, Brian Blade nous revient avec ses amis de longue date du Fellowship Band. Au répertoire : un nouveau disque de jazz technique et langoureux aux accents du sud des États-Unis, Body and Shadow (Blue Note).

Monument-National | 1182, boul. Saint-Laurent | 20 h

51,75 $, taxes et frais inclus | Acheter

Aurora Nealand & The Royal Roses

Fondé en 2010, le groupe fait partie de la nouvelle vague du jazz de La Nouvelle-Orléans. Avec la pétillante saxophoniste et chanteuse Aurora Nealand à sa tête, la formation tire son répertoire de Sidney Bechet, Django Reinhart et du jazz traditionnel de leur région.

Angle Sainte-Catherine et De Bleury |  17 h & 19 h | Gratuit

Gato Preto

Qualifiant leur musique d’afrofuturiste, les membres du groupe nous plongent dans une transe musicale faite d’électro puissante et de percussions africaines entêtantes. Un son cosmopolite pour un moment d’intensité redoutable.

Petit Parterre, angle boul. De Maisonneuve et Clark | 22 h | Gratuit

Molly Johnson | Meaning to Tell Ya

Molly Johnson, la charismatique chanteuse de jazz originaire de Toronto, ne compte plus les participations au Festival ni les prix prestigieux. Celle qui a débuté dans le rock pour ensuite conquérir le monde du jazz est aujourd’hui considérée comme l’une des plus grandes voix au Canada. Trois ans après son fabuleux hommage à Billie Holiday, la voici munie de son tout nouvel album, Meaning to Tell Ya.

Cinquième Salle, Place des Arts | 175, rue Sainte-Catherine Ouest | 19 h

49,45 $, taxes et frais inclus | Acheter

Chet Doxas | Rich in Symbols

Grand habitué du Festival, le Montréalais Chet Doxas s’est hissé parmi les références du jazz moderne en repoussant sans cesse les limites du genre. Son album Rich in Symbols (en nomination au prix Juno 2018) représente le parfait équilibre entre jazz et sonorités indie rock caractéristiques de notre métropole. À ne pas rater !

Gesù | 1200, rue De Bleury | 22 h 30

36,40 $, frais et taxes inclus | Acheter

Kellylee Evans

À chacun de ses passages au Festival, Kellylee Evans sait ravir le public. Partagée entre des influences funk et du soul dans la plus pure tradition, la chanteuse propose des compositions aux sonorités originales notamment sur son dernier album Come On, sublimées par sa voix technique et puissante.

L'Astral (Maison du Festival) | 305, rue Sainte-Catherine Ouest | 22 h

37 $, taxes et frais inclus | Acheter

Sarah McKenzie

Véritable révélation dans son pays, la pianiste et compositrice australienne Sarah McKenzie incarne le nouveau visage de la scène jazz. Son jeu empreint de swing et de blues et sa voix suave séduisent les foules de plus en plus en nombreuses. Sur scène, l’artiste interprète une collection de standards et de compositions originales issue de son album Paris in the Rain, authentique déclaration d’amour à la célèbre capitale française.

Angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance |  20 h | Gratuit

Thomas Carbou trio

Virtuose de la guitare à huit cordes et véritable accro à la musique, le musicien de Montréal qualifie sa musique d’électro-jazz et puise ses inspirations aux quatre coins du globe tant dans la musique traditionnelle que le folk et la chanson, comme dans son dernier album, le très libre et bien nommé Directions.

Angle De Bleury et René-Lévesque | 18 h | Gratuit