Kim Picard, finissante de l'École d'Ébénisterie d'Art de Montréal - Baron Mag
«Mes créations sont inspirées principalement de la nature et recherchent toutes l'idée de fonctionnalité. J'aime que mes œuvres soient originales et artistiques tout en gardant leur aspect pratique.»
Crédit: ÉÉAM

Crédit: ÉÉAM

Programme B

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je me nomme Kim Picard et je suis finissante à l’École d’Ébénisterie d’Art de Montréal. Deux ans avant l’ÉÉAM, j’ai déménagé de la région pour venir m’établir à Montréal où j’ai obtenu un DEC en sciences humaines option «SENS» (sensibilisation aux échanges nord-sud).

Un mot pour définir le type de travailleuse que vous êtes...

«Déterminée» serait le mot approprié pour me définir.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

Le cellulaire est un outil bien utile lorsque je suis en processus de création et que je perçois des images inspirantes, tant sur le net que dans la vie de tous les jours. Le second essentiel est le logiciel de dessin Oneshape lorsque vient le temps d’émettre les premières idées et les dessins finaux d’un meuble à concevoir.

À quoi ressemble votre espace de travail?

Quand je travaille en atelier, j’essaie de faire en sorte que mon établi soit le mieux organisé possible. Il ne doit y avoir rien de superflu, car plus mon espace de travail est ordonné, plus il sera facile de travailler sans que rien ne me dérange. À la maison, j’ai un bureau aisément éclairé et une surface de travail sans encombrement.

Crédit: Annie Rossano

Crédit: Annie Rossano

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?

Tout dépend du type de travail, mais la plupart du temps j’écoute la musique qui passe à la radio ou une musique avec du rythme. Il m’arrive aussi de devoir être dans le silence complet pour pouvoir bien me concentrer sans me laisser distraire.

Qu’est-ce qui vous inspire généralement?

Mes créations sont inspirées principalement de la nature et recherchent toutes l'idée de fonctionnalité. J'aime que mes œuvres soient originales et artistiques tout en gardant leur aspect pratique.

Crédit: Annie Rossano

Crédit: Annie Rossano

D’où vous provient cette envie de travailler le bois?

J’ai toujours été une personne manuelle et artistique. Mais cette idée du bois m'est venue au secondaire lors d’un cours de science où l’on devait fabriquer une voiture et une marionnette dont le mécanisme et les pièces étaient faits uniquement en bois. Depuis cet instant, le bois me passionne! D'ailleurs, je tiens ceci de mon grand-père qui était charpentier et menuisier, et de mon père qui a toujours été très manuel et bricoleur.

Qu’est-ce que l’École d’Ébénisterie d’Art de Montréal vous a apporté?

Durant mon parcours à l’école, j’ai appris plusieurs connaissances techniques ainsi que de nombreuses façons de travailler le bois. J’ai appris à me servir de logiciels de modélisation ainsi qu’à mieux comprendre le processus de création, en ne m’arrêtant plus seulement à ma première idée, mais en essayant de la modifier, de l'améliorer. 

Mon parcours a été semé d’embûche puisque le temps qu’on doit allouer à chaque projet est restreint. J’ai su persévérer jusqu’à la fin en gérant davantage ma rapidité et en étant moins réservée lorsque j’avais une question à poser. Les professeurs de l’ÉÉAM sont passionnés et possèdent diverses façons de faire!

Quels sont vos projets à venir?

J’aimerais me faire la main dans une petite ébénisterie, et petit à petit, répondre à des demandes en créant des œuvres sur mesure et en vendant mes propres meubles/objets. 

En ce qui concerne la fin d’études, je réaliserai dans le cadre de notre cours de minisérie une sacoche à la fois esthétique et pratique!

ÉÉAM

site web | facebook

5445, avenue Lorimier - Montréal