Candidate aux Francouvertes cette année, la musicienne franco-manitobaine Rayannah nous dévoile cette semaine un nouveau titre intitulé «En attendant demain». De passage chez nous pour le concours, juste à temps avant plusieurs dates en France et en Allemagne, on a profité de la belle occasion pour lui jaser de bouffe, de «fails» et des endroits qu'elle affectionne à Montréal.

En collaboration avec Kaneshii Vinyl Press

Environ trois ans après la sortie de «Boxcar Lullabies», plusieurs spectacles en Europe, au Canada et les premières parties de Coeur de Pirate et de Salomé Leclerc, entre autres, la musicienne annonce qu'elle sortira d'ici l'hiver prochain un nouvel album majoritairement francophone. L'artiste née et basée à Winnipeg partage avec ses auditeurs une expérience musicale élaborée, versatile et sensible. Empreintes de poésie, que cela soit en français ou en anglais, les paroles de Rayannah parviennent à fusionner avec le beau mélange d'acoustique et d'électronique au coeur de son univers sonore.

Vous nous connaissez, lorsqu'on aime un-e artiste, on parle nourriture avec elle ou lui, et Rayannah est assurément aussi cool qu'une délicieuse crème brûlée!

🍛🍽️🍳🥦

unnamed (1)

Qui es-tu, quel est ton parcours? 

Je suis une artiste franco-manitobaine de Winnipeg qui fait de l'électro-soul. Depuis quelques années mon son est centré autour du looping vocal. À travers l'échantillonnage, j'ai découvert une passion pour le beat-making et la production autant live qu'en studio. Avant tout ça, j'ai fait des études universitaires en jazz alors en vrai je suis une grande nerd passionnée des extensions d'accords et des polyrythmes. 

Quelle est ta relation avec la nourriture? 

Love/Hate! J'adore partager un repas entre ami.e.s ou en famille, pour moi c'est l'une des plus belles façons de vivre un moment avec des gens. Par contre, je suis constamment exaspérée de devoir préparer et manger de la nourriture dans mon jour à jour.  

Es-tu aussi douée avec les fourneaux que pour la musique? 

Non! J'espère anyway. Sinon je suis dans le mauvais métier. 

Quelle musique écoutes-tu lorsque tu cuisines? 

J'écoute souvent des podcasts en cuisinant. Si je mets de la musique, elle est généralement énergique ou heureuse, ce qui est un peu l'inverse de ce que j'écoute normalement. Le dernier album que j’ai mis en cuisinant c'était «On ne change pas» de Céline...

Si tes tounes étaient un plat, quel serait-il? 

Je trouvais ça trop gênant de répondre moi-même alors j’ai demandé à un ami. Y’a dit que c’est comme de la crème brulée!

Quels sont les aliments dont tu ne peux pas te passer? 

Le fromage, parce que j'aime trop ça. La roquette, parce que c'est littéralement la seule verdure que je mange régulièrement et on me dit que c'est important de manger des légumes.

Ton dernier repas et la dernière musique que tu écouterais... si tu devais mourir demain?! 

Probablement des pâtes gratinées avec une espèce de sauce décadente. Au centre de mon appart, on a une belle vieille table en bois que j'ai héritée de ma grande tante. J'ai beaucoup de souvenirs précieux autour de ce meuble. Mon dernier repas serait là, avec Sarah Vaughan qui joue dans le background.

As-tu des demandes spéciales aux promoteurs de spectacles lorsque tu es en tournée? 

En général, je demande d'avoir quelque chose santé, histoire de ne pas mourir en tournée. C’est le fun de ne pas être trop spécifique parce que souvent les gens incluent des spécialités de la région ou même de leur famille, ce qui est cool. On a rarement le temps de bien découvrir les lieux qu’on visite en tournée, car tout roule trop vite. C’est une belle façon de mieux apprendre à connaître l’endroit où on est. Pas rapport: quand je suis en Europe, je suis bien contente si y’a des gummies Haribo!

Quel est ton plus gros «fail» culinaire? 

Je brûle quand même assez souvent le fond de la marmite. 

...Et ton plus gros «fail» musical? 

Quand je venais de commencer à travailler avec des pédales loop, je ne comprenais pas encore tout à fait comment fonctionnait la machine. Lors d'un show j'ai déclenché le clic (un gros beat «rock» bien fort) au milieu d'une chanson très douce. Ça a pris un moment pour que je trouve comment l'arrêter, et disons que ça a un peu cassé l'ambiance...

Si je t’invite à souper, qu’est-ce que je devrais cuisiner et faire passer comme musique pour t’impressionner? 

Des œufs bénédictines. D’abord, je serais très game de manger du déjeuner pour souper. En plus, c’est vraiment difficile comme plat parce qu’il faut avoir plein de différentes choses qui se passent en même temps. Pour la musique, y’en a tellement qui m’impressionnent! Si tu mets pas du top quarante ou de la musique juste pour paraître trendy, je vais probablement trouver ça cool. 

Enfin, nomme-moi les meilleures places selon toi pour manger et pour écouter de la musique à Montréal… 

C'est sûr que je suis meilleure à nommer des places pour manger et écouter de la musique à Winnipeg. Malgré être venue plusieurs fois à Montréal, je tombe toujours sur de nouveaux endroits chaque fois que je passe. Mais je commence à avoir mes spots, dont le Touski, le Divan (RIP), le Quai des brumes, Arts Café, Chand Palace pour la bouffe indienne et Bistro Tôt ou Tard pour le déjeuner pas cher.

unnamed (2)

Rayannah sera ce soir aux Francouvertes pour l'ultime soirée des préliminaires. Elle s'envolera pour l'Europe du 20 avril au 5 mai.

👉 Rayannah

site web | facebook | instagram | soundcloud | youtube

👉 Kaneshii Vinyl Press: La presse à disque en vinyle Kaneshii est ciblée sur l'utilisation de la technologie la plus récente jumelée avec des procédés classiques de pressage de disque en vinyle pour créer de façon fiable des produits de la plus haute qualité, à des prix compétitifs, tout en bénéficiant de délais raisonnables.