Toronto est toujours aussi convoitée par les jeunes professionnels pour son milieu des affaires dynamique. Dans le foisonnement de cultures qui habite ses rues, un nombre important de francophones s’y installent pour démarrer leur carrière. C’est pour souligner le travail et le talent de ces derniers que se tiendront les Prix RelèveTO le 26 avril prochain. Les gagnants de cette première édition bénéficieront non seulement d’une visibilité accrue, mais aussi de services de mentorat personnalisés.

Les prix RelèveTO sont nés du désir de reconnaître le travail de la communauté francophone. À la suite d’une période de candidatures terminée en février, trois catégories de leaders seront récompensées: jeune cadre, jeune entrepreneur et jeune professionnel. Les candidats doivent avoir moins de 40 ans, oeuvrer dans la région du Grand Toronto et parler français. Environ 300 personnes provenant de tous les horizons de la francophonie sont attendues pour assister à la remise des prix à l’Atrium de Radio-Canada.

«La notoriété et la reconnaissance acquises sont à mon avis le plus gros avantage du concours», souligne Alexandre Blanchard, membre du comité organisateur, en faisant référence à la couverture médiatique offerte par Radio-Canada. 1000 $ en cadeau seront également offerts aux gagnants pour bénéficier de coaching en compagnie d’un mentor issu de leur industrie. 

Blanchard_Alexandre_0169

Être francophone dans la Ville-Reine

Alexandre Blanchard ne connaît que trop bien la réalité des jeunes francophones qui viennent s’établir à Toronto. Après avoir obtenu le barreau du Québec et celui de New York, son désir de voyager n’a fait que s’accentuer. «Je trouvais que c’était important d’avoir une bonne connaissance de la capitale financière du Canada, tôt dans ma carrière d’avocat.» Lorsqu’il travaillait pour la firme McCarthy Therriault, il a demandé à pouvoir partir travailler quelques mois aux bureaux de la Ville-Reine, un séjour duquel il n’est toujours pas revenu quatre ans plus tard. 

Être bilingue lui apporte une perspective unique sur certains dossiers chez KPMG, où il oeuvre désormais en tant que conseiller juridique associé. «Je travaille avec des compagnies qui doivent conjuguer avec des questions réglementaires, comme la loi 101, que je ne comprendrais peut-être pas aussi bien sans ma connaissance des réalités anglophone et francophone», estime-t-il. 

Alexandre Blanchard a toutefois dû s’habituer au contexte culturel du monde des affaires du Canada anglais, où les échanges sont souvent plus formels et moins familiers. Il a graduellement appris de nouvelles références, des citations d’émissions cultes aux blagues d’humoristes en vogue. «Même si on vient du même pays, les francophones et les anglophones ont des repères culturels complètement différents, et c’est une base importante quand vient le temps de créer des liens avec ses collègues et ses clients.» 

S'établir pour de vrai

Le concours vise aussi à déboulonner un mythe tenace qui colle aux entrepreneurs francophones ici: convaincre leurs collègues torontois qu’ils sont là pour rester!

«À mon arrivée, je me faisais tout le temps poser la question sur la date de mon retour à Montréal. Je devais constamment convaincre les autres que je venais m’installer pour de bon.» Comme pour de nombreux travailleurs étrangers, les francophones doivent redoubler d’entregent pour se voir offrir les mêmes opportunités de permanence que les candidats natifs de la région. 

al-x-200433-unsplash

Alexandre retourne à Montréal au moins une fois par mois pour les affaires, mais il ne compte pas quitter Toronto de sitôt. «Après quelques années, je pense que les gens commencent à me croire [rires]

Le comité organisateur prendra une décision quant à la tenue d’une seconde édition après avoir fait le bilan du premier gala. «Notre prochaine étape, c’est de s’assurer que la grande diversité de la communauté francophone et francophile de Toronto soit la mieux représentée le 26 avril prochain.» 

Pour consulter la liste des finalistes: ici

Soirée de gala RelèveTO 

Le 26 avril 2018 à l'Atrium de Radio-Canada de Toronto: événement facebook.

28379070_220284111881950_1195721265855307770_n

👉 Découvrez notre série «À la rencontre des Québécois partis en affaire à Toronto»