Le concept s'adresse aux amateurs et collectionneurs d'art visuel. Chaque mois, les abonnés de Papirmass reçoivent par la poste une ou plusieurs oeuvres imprimées d'un artiste, accompagnées d'une courte entrevue avec celui-ci, d'une activité artistique à faire chez soi, ainsi que d'une citation sur la créativité. L'objectif? Découvrir de nouveaux univers graphiques et renouer avec le doux plaisir d'être surpris! Un concept original et rafraichissant à l'heure où nous semblons faire la majeure partie de nos découvertes grâce aux plateformes virtuelles.

Derrière la compagnie qui a célébré en avril 2018 son centième mois d'envoi, on retrouve deux artistes canadiens multidisciplinaires basés à Toronto; Hello Kirsten (Kirsten McCrea), accompagnée depuis quelques années par son mari JP King

Il y a dix ans, lorsque Kirsten McCrea termine ses études en art à Montréal, elle retourne temporairement dans sa ville natale à Edmonton. «Mon plan était d'économiser de l'argent afin de revenir à Montréal et devenir une artiste à temps plein, se souvient-elle. Mais Edmonton était relativement ennuyeuse et j'aurais alors voulu recevoir des oeuvres chez moi par courrier. Lorsque j'ai recherché dans Google «art subscription», absolument rien n'est sorti. J'étais choquée, ça me semblait tellement évident comme concept!» 

Elle se lance ainsi dans l'aventure entrepreneuriale, sans l'avoir réellement prévue d'avance, dans le but de livrer de l'art imprimé à tous, partout, à un prix qu'elle estime raisonnable. «Parfois je crois que c'est surtout l'entrepreneuriat qui m'a choisi et non l'inverse», s'amuse d'ailleurs la fondatrice.

Papirmass-Hello-Kirsten-JP-King

«Le concept a retenu l'attention de beaucoup de gens, et c'est un rêve devenu réalité pour moi, puisque chaque mois, je partage mon nouvel artiste préféré avec le monde», ajoute-t-elle, en se remémorant la décennie passée à travailler pour sa compagnie. Depuis sa création, plus de 100 000 prints ont été envoyés à des souscripteurs à travers le globe et Papirmass comptabilise aujourd'hui huit personnes dans son équipe. 

Démocratiser la créativité et promouvoir l'art

Le petit colis reçu chaque mois par la poste prône la créativité jusque sur les détails de son carton d'emballage. Les nuances pastel et les formes géométriques qui font la signature visuelle de Papirmass attirent l'oeil et annoncent d'emblée l'intention première: l'abonnement cherche à susciter la curiosité et invite ses abonnés à consommer et créer de l'art visuel.

Selon le couple, l'art doit demeurer accessible et l'inspiration ne se trouve jamais bien loin, même dans les petites choses du quotidien. «Je crois que l'expression artistique est un besoin humain fondamental, indique la fondatrice. Mon mantra demeure que "l'art est pour tout le monde!"»

Papirmass-Shoot-2-HR-49

«Notre mission est également d'autonomiser [«empower»] les publics créatifs», explique Kirsten McCrea qui parle d'ailleurs de ses abonnés comme formant une communauté de créatifs qui soutient les artistes. 

Car si Instagram et Pinterest parviennent aujourd'hui à faire naître des idées rapidement, qu'en est-il de la promotion, de la créditation et de la rémunération des artistes visuels? Papirmass réalise non seulement une curation qui souhaite surprendre plutôt que simplement répondre à une demande précise, offre une mise en valeur non négligeable aux artistes, et surtout, leur accorde un pourcentage de rémunération avec le système CARFAC. De plus, la compagnie ne fait pas appel à des services de publicité et soutient être financée entièrement par les abonnements. 

Concernant la sélection, la compagnie présente le travail d'artistes de toutes les provenances selon ses coups de coeur et tente d'offrir une gamme variée de styles, avec une préférence assumée pour les oeuvres colorées, lumineuses, propres et évocatrices. 

Papirmass-art-by-Agathe-Singer

«Nous avons un appel ouvert à soumissions sur notre site web, mais nous gardons toujours un œil sur les artistes qui suscitent notre attention. Mon mari JP King est l'éditeur en charge des arts visuels et il est également un artiste en pratique. Je pense aussi que le fait que nous soyons tous les deux des artistes nous donne une longueur d'avance, nous sommes obsédés par l'art et nous sommes constamment à la recherche d'univers graphiques intéressants!», souligne-t-elle.

Parmi quelques-uns des artistes dont les oeuvres ont été envoyées ces derniers mois: Vanessa McKeown, Jess Phoenix, Hiller Goodspeed, Mike Ellis ou encore Alvaro Penalta.

Tout pour l'art

Hello Kirsten, de son pseudonyme, mène ainsi deux carrières de front. Celle d'entrepreneure et co-directrice de Papirmass, mais également celle d'artiste visuelle et muraliste puisqu'elle n'a jamais abandonné son désir d'en vivre. 

Polyvalente et agile sur multiples supports, elle nous explique avoir une sincère prédilection pour le street art et les initiatives venant sublimer les espaces publics. «Mes installations d'art public sont colorées et amusantes, mais elles se connectent également de manière significative à la communauté dans laquelle elles se trouvent, déclare-t-elle. J'adore le mélange d'urbanisme et d'art, et les moindres détails qui peuvent rendre le déplacement à travers une ville une expérience passionnante!»

Elle a notamment eu l'occasion de créer de nombreuses murales pour des compagnies internationales comme Facebook, le Cirque du Soleil ou encore Telus. Son travail a également été exposé au sein de plusieurs galeries et musées de renom tels que l'AGO de Toronto, le Musée des Beaux-Arts de Montréal, le Festival international des arts de Shanghai, et a été publié dans diverses revues.

Mais pour la prolifique artiste, la véritable excitation réside dans le fait de faire «entrer l'art dans le domaine public». Une mission qu'elle semble remplir autant grâce à sa propre pratique personnelle qu'avec sa compagnie.

⏩ Pour suivre Hello Kirsten sur Instagram: ici.

21463122_10155143710097620_4947517726464868141_n
Papirmass-Issue

👉 Papirmass

site web | facebook | instagram