Daniel Blier, propriétaire et brasseur de la microbrasserie Le Secret des Dieux

«Selon moi, chaque bière est unique et je crois aussi qu’il y a un type de bière pour tout le monde. Unique, car une bière est composée de 95% d’eau et que l’eau est unique à chaque région.»
Author:
Publish date:
IMG_1898

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je m’appelle Daniel Blier, j’ai 42 ans et je suis père de deux magnifiques filles de 9 ans et 13 ans. Je suis un passionné et un touche-à-tout qui aime expérimenter. J’aime bien m’entourer dans tout ce que je fais. J’ai quitté ma ville natale, Pohénégamook, pour aller étudier en sport-étude athlétisme à Québec à la fin de mon secondaire 5. Par la suite, l’appelle de la nature et de ma région se fait sentir, c’est alors que je commence ma carrière de 17 ans en aménagement forestier. Suite à ces 17 années en forêt, je me réoriente vers le développement économique, c’est alors que j’obtiens le poste de directeur d’une corporation de développement économique dans la région de Pohénégamook. J’occupe ce poste pendant 6 ans. Je quitte cet emploi en mars 2017 pour me consacrer entièrement à ma microbrasserie.

Votre emploi et titre actuel?

Actuellement, je suis propriétaire et brasseur de la microbrasserie Le Secret des Dieux de Pohénégamook

IMG_8514

Dans quelle ville?

Pohénégamook.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes...

Passionné.

IMG_3555

D'où vient votre intérêt pour la microbrasserie?

J’ai toujours aimé ce qui sort des sentiers battus, ce qui se démarque et je trouve que la bière de microbrasserie québécoise est une preuve tangible de ce que nous pouvons réussir en croyant en nous. Le savoir-faire québécois, autant artistique, sportif, musical et du côté de la bière m’a toujours attiré. Mes premiers pas gustatifs de microbrasserie québécoise se sont faits avec Unibroue. Alors, au CEGEP au début des années 90, mon colocataire avait un ami livreur chez Unibroue, ce dernier avait des rabais sur la bière. Nous avons donc profité de l’occasion pour acheter nos premières bières de micro: La Maudite et la Fin du monde. Je fus conquis dès les premières gorgées. L’histoire et les légendes derrière chaque bière m’ont charmé tout autant. C’est alors que la grande épopée de la découverte des bières québécoises commença et n’a cessé depuis! Chaque semaine, j’essaie encore de découvrir de nouvelles bières et plusieurs d’entre elles m’épatent! C’est un monde merveilleux qui ne cesse de grandir en beauté et en bon goût!

Qu'est-ce qui rend votre bière unique? 

Selon moi, chaque bière est unique et je crois aussi qu’il y a un type de bière pour tout le monde. Unique, car une bière est composée de 95% d’eau et que l’eau est unique à chaque région. La bière du Secret des Dieux est unique pour de multiples raisons: premièrement, bons nombres d’ingrédients sont trouvés localement et sont achetés en petites quantités pour obtenir la meilleure fraicheur possible. Deuxièmement, elles sont brassées religieusement et passionnément en mettant de l’avant des standards de qualité et de salubrité très élevés que nous sommes imposés.

IMG_8510

Quelle est la taille de votre brasserie?

Actuellement, nous produisons environ 75 000 litres annuellement dont la très grande majorité est vendue en fût à notre pub. En ce début de 2018, nous venons tout juste d’investir dans l’achat d’une embouteilleuse qui devrait nous permettre de quintupler notre production de bouteilles et d’agrandir notre réseau de distribution à environ 100 points de vente d’ici la fin de cette année.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

J’aurais tendance à dire mon fourquet, mais c’est certain que je ne peux pas me départir de mon logiciel Beersmith pour l’élaboration et le suivi de mes brassins. 

Il y a aussi une nouvelle (pour moi) petite application pour téléphone intelligent qui me facilite beaucoup la vie. Elle s’appelle Things et elle me sert, entre autres, à y inscrire les tâches au niveau brassage que j’ai à accomplir, par exemple: dry hop, purge, ajout de quelques trucs en fermentation, etc, et aussi à y inscrire les tâches au niveau de ma vie familiale: cours de danse Juliette vendredi à 18h, acheter du café, etc. Il y a aussi possibilité de «monter» des projets avec des tâches à accomplir dans cette application, une belle découverte pour moi!

IMG_3531

À quoi ressemble votre espace de bureau?

Mon espace bureau est un peu bordélique pour les autres, mais extrêmement fonctionnel pour moi. Je m’y retrouve parfaitement bien et j’ai tout ce qu’il me faut en un clin d’œil. Par contre, ma brasserie est rangée, en bon ordre et «spic and span» comme rarement je l’ai été ! 

Avez-vous une façon particulière d’organiser vos journées afin d'optimiser votre travail?

Comme je mentionnais précédemment, mes journées sont organisées au quart de tour et planifiées à l’avance. Le vendredi PM, je prends quelques minutes pour planifier les semaines suivantes pour optimiser mon temps et essayer de prévoir les imprévus! Ensuite, les principales tâches avec échéance sont inscrites dans mon application Things, donc, il m’est donc impossible d’oublier quoi que ce soit. 

Car, en plus de la brasserie, nous avons un resto-pub de 75 places qui fonctionne très bien. Qui dit fonctionnement à haut régime, dit aussi bon nombre d’employés. En haute saison, nous avoisinons les 40 employés, ce qui fait que j’ai d’autres tâches à ajouter dans ma petite application pour ne pas les oublier! 

IMG_3737

Quelles astuces conseilleriez-vous pour améliorer la productivité?

D’être planifié, organisé, de bien s’entourer, de déléguer et surtout de transmettre sa passion à ses employés. Considérer chacun d’entre eux sur un pied d’égalité et de leur faire savoir qu’ils sont importants pour l’entreprise et d’être présent comme patron!

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour...

Je ne crois pas être vraiment meilleur que mes collègues… Je veux simplement transmettre ma passion à mes collègues et employé-es et lorsque j’y arrive je suis heureux et je considère que je peux pousser encore plus loin cette transmission de ma passion et de mes connaissances. Mes collègues et employé-es me le rendent à merveille en travaillant avec passion et fierté!

IMG_3524

Comment contrôlez-vous la croissance de votre microbrasserie?

Gérer de la croissance n’est pas une mince tâche. Nous sommes trois propriétaires dans l’entreprise et nous nous complétons à merveille. Disons que je suis le «gamer», celui qui se voit déjà demain et mes deux associées se font un plaisir de me ramener sur terre et me dire que nous avons une hypothèque à payer! 

La croissance de notre entreprise s’est faite et continue de se faire à la vitesse grand V, mais depuis nos débuts, il y a bientôt 2 ans, nous avons bien géré celle-ci en apprenant à marcher pour pouvoir courir plus vite et plus longtemps dans l’avenir. Nous nous rencontrons très régulièrement en tant que propriétaire et nous rencontrons aussi nos employé-es régulièrement pour «sentir» le pouls qu’ils ont à nous transmettre et pour passer à une étape supérieure si nous pensons que l’équipe est prête. Nous ne voulons pas monter les marches 2 à la fois pour arriver les premiers en haut, nous voulons nous rendent haut, oui, mais pas sans être satisfaits de ce que nous venons d’accomplir auparavant.

IMG_3512

Quelles votre stratégie pour faire connaitre votre bière?

Jusqu’à présent, je vous dirais que notre resto-pub qui fonctionne à plein régime est notre meilleure «stratégie». Nous croyons qu’un endroit confortable, avec du style, des employé-es hyper compétents, de la bonne bouffe, de la bonne musique, de la bonne compagnie et surtout de la bonne bière sont des éléments qui font en sorte que les clients sont satisfaits de leur expérience. 

Nous misons beaucoup sur «l’expérience Secret des Dieux» pour mousser nos produits et en faire la publicité. Le bouche-à-oreille est très important pour nous, nous investissons beaucoup dans le capital humain, ce qui fait en sorte que les clients du Secret des Dieux viennent et reviennent et en parle en bien. Ils repartent souvent avec un growlers et un 4-packs de bière, car nous ne sommes pas encore distribués hors de notre région. C’est de bon augure pour les prochaines semaines lorsque nous agrandirons notre réseau de distribution. Nous n’avons pas encore fait de festival, par contre, c’est quelque chose qui est sur notre planche à dessin et qui, selon nous, sera profitable pour nous faire connaître et faire découvrir nos produits à l’extérieur de la région.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente et reflète? 

Notre image de marque est très importante pour nous, nous y avons mis beaucoup de temps (et d’argent) pour, premièrement, qu’elle ait du sens et que les gens la reconnaissent. 

Notre image est simple: elle représente un trou de serrure (regarder par un trou de serrure pour découvrir des Secrets) avec des ailes qui forme un ange. Le Secret des Dieux y est aussi inscrit en dessous avec plusieurs polices d’écritures différentes entremêlées. Notre petit ange (comme nous l’appelons), se retrouve partout: brulé sur nos tables, sérigraphié sur nos verres, sur nos assiettes, sur nos articles promotionnels, sur nos growlers, sur nos bouteilles 500 ml en distribution, il est facilement reconnaissable et c’est-ce que nous voulions. Nous en sommes très fiers!

Le nom maintenant, Le Secret des Dieux. Une petite mise en contexte géographique s’impose. Notre microbrasserie est aménagée dans un ancien monastère qui est annexé à l’église. Nous avons même une porte qui communique avec l’église. Lorsque le temps fut venu de choisir notre nom, nous (les trois proprios) avons élaboré une liste d’environ 50 noms qui nous plaisait. Nous avons soumis cette liste à quelques membres de nos familles et leur demandant leurs 3 premiers choix, nous avions aussi élaborés un système de pointage ultra sophistiqué pour trouver le nom le plus populaire et le donner à notre brasserie … Malheureusement, aucun des 50 ne fit l’unanimité et aucun ne s’est démarqué… S’est alors que mes 2 associées m’ont dit: c’est toi le brasseur, c’est ton idée cette brasserie, alors tu vas nous trouver un nom! En me couchant le soir, je me suis dit que l’on ne pouvait pas se dissocier physiquement de l’église et que nous ne pouvions pas non plus nous en dissocier avec notre nom… C’est alors que j’ai eu l’idée du Secret des Dieux! Nous sommes derrière l’église, nous avons une porte communicante, alors nous sommes en quelque sorte dans le Secret des Dieux! Mon «éclair de génie nocturne» fut accepté avec grande joie dès le lendemain matin par mes 2 associés!

Comment le design a ensuite été conçu et par qui?

Notre design a été conçu par Tactic design de Rivière-du-Loup. Une petite boite de graphistes hyper compétents et à l’écoute. Nous nous sommes rendus sur place et nous leur avons raconté notre histoire, ils nous ont très bien compris dès les premières minutes et ça a vraiment cliqué entre nous! Nous continuons toujours de faire affaire avec eux.

IMG_3506

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

Le dépassement de soi. L’amélioration. La performance. Être meilleur de jour en jour. Apprendre sans cesse et partager ma passion!

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

C’est cliché, mais c’est de croire en soi! Dans la vie il y a des leaders avec qui il fait bon être et il y a des emmerdeurs, de qui il est préférable de s’éloigner! Si tu ne crois pas en toi, ce sera difficile pour une autre personne de croire en toi, car tu es la personne qui te connaît le mieux! (J’arrête de philosopher, je crois que mon cerveau vient de cramper…)

IMG_1922

Quel est votre astuce pour sauver du temps?

Se lever tôt, se planifier, être organisé et être prévoyant.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée?

Je me lève très tôt, je bois mon café, je déjeuner, je me rends à la brasserie pour planifier ma journée et celle de mon employé à la brasserie. Lors de son arrivée (mon employé), je sais déjà ce que nous ferons. Lorsque j’ai du temps, je retourne à la maison pour aller chercher mes filles pour aller les reconduire à l’école. La journée se déroule. 

Pour ce qui est de ma routine de fin de journée, c’est aussi en quelque sorte de la préparation pour le lendemain (eau chaude, pesage des grains, préparation des levures, préparation du CIP, etc), en faire le plus possible pour être prêt le lendemain. Je m’assure aussi que la qualité et la quantité (de bière embouteillée par exemple) ont été respectés, que le resto-pub aura suffisamment de fûts de branchés pour la soirée dans la chambre froide, etc. 

Quelques fois par semaine je reviens en soirée pour discuter (lorsqu’elles-ils ont le temps) avec les serveurs, serveuses, cuisiniers, cuisinières du resto-pub.

IMG_1228

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu'entrepreneur?

Chaque jour est un défi qu’il faut relever selon moi, c’est ce qui nous donne satisfaction et confiance! Je dirais par contre que le plus grand défi que j’ai eu à faire face est d’apprendre à faire confiance, de déléguer et aussi de trouver du temps pour moi!

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu'un qui souhaite démarrer une brasserie?

De mettre sur pied une brasserie qui lui ressemble, avec ses qualités et ses défauts. De croire en nos idées. De faire de la place aux gens en qui nous avons confiance et d’aller voir des gens qui sont déjà en affaires pour les questionner et surtout les écouter.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Je ne suis pas très gadget… Je ne pourrais me séparer de mon iPhone et de mon Apple Watch, mais pour ce qui est des autres trucs, je ne saurais vous dire. J’écoute énormément de musique, alors je dirais Spotify et l’application Ici musique (la radio musicale de Radio-Canada).

chaine_production

Avez-vous des nouveautés à venir? 

Nouvelle embouteilleuse qui démarrera très bientôt et qui nous permettra de distribuer à plus grande échelle. De nouvelles bières, c’est certain. Des bières vieillies en baril de chêne qui ont servi à faire maturer du porto à l’érable et de belles collaborations avec d’autres microbrasseries très bientôt!

À la fin d'une journée, quelle sorte de bière buvez-vous pour vous détendre?

Ça dépend vraiment de comment je me sens… Ces temps-ci je vous dirais que je suis plus bière forte: Scotch Ale, IIPA ou Robust Porter. C’est peut-être dû à l’hiver qui s’allonge… Mais en général, j’aime bien une petite Session faible en alcool du genre Grisette, Bitter ou Session IPA.

1252, chemin Guérette  | Estcourt | facebook.com/lesecretdesdieux

_SALUT!