La musicienne émergente âgée de 20 ans s'apprête à sortir un premier EP très attendu. Pour l'occasion, elle s'est prêtée au jeu de notre entrevue qui croise la musique et la nourriture... comme aucune autre ne le fait! Rencontre.

Jeune auteure-compositrice-interprète émergente, Laura Lefebvre propose un style à mi-chemin entre le folk et la pop tranquille, en français et avec une grande sensibilité qui nous plonge dans un univers sonore feutré et puissant. 

Depuis la sortie de son premier extrait «Alcaline», l'artiste s'est imposée à une vitesse épatante sur la scène musicale québécoise et a notamment assuré la première partie de Yann Perreau lors des FrancoFolies de Montréal l'été passé et celle de Philippe B cet automne dans le cadre des Nuits FEQ. L'année 2018 ne freine pas son rythme étonnant, bien au contraire. Elle fait présentement partie des talents de la 23e édition des Francouvertes, et cerise sur le gâteau, son premier EP L'Amour Mécanique, co-réalisé par Simon Pedneault (Louis-Jean Cormier, Gabrielle Shonk) et Pierre-Emmanuel Beaudouin (Keith Kouna), parait ce 22 mars avec un spectacle de lancement prévu au District Saint-Joseph de Québec.

On a voulu connaitre davantage cette talentueuse artiste de la relève en lui jasant de nourriture. Généreuse et drôle, on l'aime tout autant que la soupe de notre grand-mère, nous aussi!

🍵⚡🍎🥑

IMG_7248-1-COLO

Allô Laura! Peux-tu nous parler un peu de ton parcours?

J’ai un parcours particulier, même que parfois ça me fait peur. J’ai grandi en Beauce, j’aime la musique et je chante depuis à peu près le temps qui est possible pour un enfant de chanter. J’ai fait quelques concours au secondaire et un jour, un gars m’a approché pour que j’enregistre avec lui. On a sorti une chanson qui a reçu beaucoup plus d’attention que je ne pensais. Après, j’ai écrit d’autres chansons et j’ai rencontré Pierre-Emmanuel Beaudoin, avec qui j’ai travaillé sur mon EP, on a discuté et on avait vraiment envie de travailler ensemble, de me monter une équipe solide. Tout a suivi après, les shows, l’équipe de feu, les rencontres. Mon projet vient de commencer il y a un an et c’est déjà fou! 

Quelle est ta relation avec la nourriture? 

Autant j’aime vraiment beaucoup la bonne bouffe, autant je suis le genre de personne qui teste des nouvelles saveurs, des espèces de sucrés-salés bizarroïdes du genre fromage squish-squish trempé dans le chocolat belge! J’aime bien manger, connaitre des saveurs venues de cultures étrangères. Les trucs asiatiques, ça me fait capoter. 

Es-tu aussi douée avec les fourneaux que pour la musique?

Je n’ai pas vraiment le choix de cuisiner, parce que je suis végétarienne, donc je ne peux pas manger du McDo comme s’il n’y avait pas de lendemain. Mais j’ai toujours aimé cuisiner. Je crée toujours mes recettes, j’invente des trucs. Une fois que tu connais la base, tu peux ajouter ce que tu veux. J’aime aussi recevoir des gens et qu’on se fasse une bonne bouffe. Habituellement les gens aiment quand je cuisine, ce qui est quand même un bon signe!

Quelle musique écoutes-tu lorsque tu cuisines?

Ça dépend la saveur que je veux donner à ma bouffe, on dirait. Si je me fais une lasagne, je vais avoir le goût d’écouter du jazz. Si je me fais un pâté chinois, je vais me «popper» le champagne en mettant le plus récent CD de Nanette Workman. (Je ne cuisine jamais de pâté chinois… désolé Nanette) Sinon, j’écoute un peu beaucoup toujours les Beatles, même quand je ne cuisine pas.

Si ton nouvel EP était un plat, lequel serait-il?

Ce serait totalement une soupe. Ou n’importe quel repas confort que ta grand-maman t’a cuisiné. 

Quels sont les aliments dont tu ne peux jamais te passer?

Les légumes et les fruits, en général. Il n’y a pas vraiment de raison, à part le fait que je serais complètement cinglée d’être végétarienne et de ne pas manger de fruits et de légumes?!?! Le tofu. Sinon, je meurs. Le sirop d’érable. Les trucs à l’érable, ça me fait oublier que la vie peut être malheureuse parfois.

Ton dernier repas et la dernière musique que tu écouterais... Si tu devais mourir demain?!

Si je devais mourir demain, je mangerais clairement plus qu’un seul repas pour être certaine de mourir bien nourrie. Je mangerais sûrement la soupe aux légumes de ma grand-mère. Et j’écouterais Hallelujah en me laissant monter vers le tunnel.

IMG_6792-1

C'est quoi ton pire «fail» culinaire? 

Ce qu’il faut savoir de moi, c’est que je pense toujours que j’allume le bon rond sur un four, mais finalement, SURPRISE! Je ne peux pas vous dire le nombre de fois que je voulais faire caraméliser des oignons et que finalement j’ai fait caraméliser ma planche à découper en plastique. Le «bon rond»…

...Et ton plus gros «fail» musical?

Après seulement un an en chanson, j’espère que ma carrière ne soit pas encore un flop. S’il vous plaît. Donc, je vais conter la fois où j’ai échappé ma guitare préférée sur la glace et elle a fendu, mais extrêmement fendu. Ça fait mal au cœur, croyez-moi.

Qu’est-ce que tu manges généralement avant de monter sur scène?

C’est triste, mais souvent, je ne mange pas. Soit parce que l’adrénaline est la seule chose dont je veux me nourrir avant un show, ou parce que je ne peux juste pas manger sinon j’ai peur de chanter et d’avoir digéré serré. Après le show par contre, on pourra s’en jaser autour d’une poutine.

Si je t’invite à souper, qu’est-ce que je devrais cuisiner et mettre comme musique pour t’impressionner? 

Moi, quelqu’un qui fait de la cuisine moléculaire, je lui fais trois enfants pis on s’achète un condo right away. Non sérieusement, je crois qu’aussitôt que tu me fais découvrir quelque chose que je ne connais pas, mais qui est dans mes palettes, autant en musique qu’en cuisine, je ne pourrai pas te succomber. Ou bien si t’inventes tes recettes, pis qu’elles sont bonnes pis que tu y mets de l’amour, bienvenu dans mon cœur. 

Enfin, c'est quoi les 5 meilleurs places selon toi pour bien manger à Montréal?

Je ne suis pas de Montréal, donc je ne connais pas toutes les places les plus cool, du moins, pas encore. Mais je peux dire que de tous les restos végé/vegan de Montréal, mon top 5 dans le désordre est clairement: Sushi Momo, La Panthère Verte, Lola Rosa, ChuChai et Aux Vivres.

L'artiste lance son EP L'Amour Mécanique le 22 mars dans le cadre des Apéros FEQ au District Saint-Joseph: événement facebook.

👉 Laura Lefebvre

facebook | bandcamp | youtube | soundcloud