Émilie Allard et ses transgressions du corps - Baron Mag
«CORPS COMMUN» réunit des œuvres de la première exposition solo de l’artiste montréalaise Émilie Allard. Jusqu’au 31 mars, on peut découvrir son travail au Salon b. Voici nos photos de la soirée de vernissage.

Émilie Allard aime toucher à plusieurs médiums constate-t-on lors du vernissage du 14 mars dernier. Dans la fébrilité de ce beau moment, elle prend le temps de nous expliquer que les objets prenant part à l’exposition témoignent du rêve et de l’inconscient. Ils peuvent représenter ce qui nous échappe toujours par la parole. De plus, on y retrouve souvent le symbole de la circularité.

Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Au coeur de l'exposition, on retrouve plusieurs médiums: dessin, sculpture, photographie, écriture et vidéo. Quant aux photographies, elles renvoient au cadre de cette prise de parole et à tout ce qui peut y constituer une limite.

Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Émilie Allard est habituée au travail collaboratif et ce premier projet personnel résulte d’une occasion et d’une envie, nous dit-elle. 

Formée en arts visuels et en design graphique, elle collabore toutefois dans les milieux de la danse et de la littérature. Dans la sélection on retrouve des œuvres plus anciennes comme des nouveautés. 

Découvrez nos photos de l'événement:

Exposition «Corps Commun»

Du 15 au 31 mars 2018 au Salon B à Montréal.

Pour suivre le travail de Emilie Allard, c'est par ici

💫 Merci de respecter le travail des photographes et de solliciter leur accord avant d'utiliser les photos. Tous droits réservés Rose Carine Henriquez.