PxPixel
Marisella Pacheco, chief creative officer du Laboratoire Creative Afrily - Baron Mag

Marisella Pacheco, chief creative officer du Laboratoire Creative Afrily

«Savoir de quoi tu es capable, et prendre conscience du temps que cela te prend. Bref, être réaliste pour dire non à la panique.»
Author:
Publish date:
PHOTO-2

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Je suis designer graphique à la base, tout en accomplissant un master Création, Innovation et Recherche en Design Sensoriel. Par ailleurs, j’ai une formation en cuisine internationale et en pâtisserie, car j’adore les arts culinaires. Cela m’a permis de participer à plusieurs projets pluridisciplinaires et de développer une forte dimension artistique dans le design culinaire.

Actuellement j’ai six ans d’expérience professionnelle en design graphique. Dans ce cadre, j’ai exploré les domaines du design web, des campagnes de réseaux sociaux, de presse et de branding. Parallèlement, je m’investis dans la recherche académique au sein de domaines comme l’expérience sensorielle et les modes d’usages au sein d’environnements interculturels (en mobilisant notamment mes racines latino-américaines). Au final, le numérique est devenu ma passion du fait de son potentiel frugal d’amélioration et de changement du monde vers le meilleur.

Votre emploi actuel:

Chief Creative Officer du Laboratoire Creative Afrily. 

J’y suis en charge de la démarche de design global tant pour les projets que nous générons à l'interne, que pour les problématiques spécifiques des clients s’adressant directement à nous. Surtout, j’y développe une démarche spécifique de design thinking inclusif.

Dans quelle ville?

Le Mans, France.

Un mot pour définir quel type de travailleure vous êtes :

Curieuse.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

Adobe Illustrator, Adobe Experience Design, Spotify, mon cahier de notes, mon blackboard.

PHOTO-4

À quoi ressemble votre espace de bureau ?

Chez moi, il y a une grande table où s’étalent largement M&M’s et bonbons, mon ordinateur et mes cahiers de différentes couleurs. Au bureau, il y a encore mon ordi, des blackboards remplis de schémas et de post-its avec des citations de mon équipe de travail, en particulier de mon partenaire qui est «Idea Architect».

Qu’écoutez-vous comme musique en travaillant ?

Cela dépend! Si c’est un rendu urgent, ça serait plutôt de l’indie rock ou de la techno. Si je suis en phase de recherche, ce serait plutôt reggae ou pop.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail ?

Chaque jour, il faut dédier un moment à la fois pour faire de la veille et pour s’inspirer. En outre, je me fixe nécessairement des objectifs pour chaque journée, quand bien même le projet est grand ou trop vaste. Comme ça on peut avancer tranquillement et sereinement.

Quels trucs donneriez-vous pour améliorer la productivité ?

Savoir de quoi tu es capable, et prendre conscience du temps que cela te prend. Bref, être réaliste pour dire non à la panique.

PHOTO-3

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour...

Je ne dirai jamais que je suis meilleure que mes collègues. Je crois à l’importance de l’interdisciplinarité, surtout dans le domaine de l’expérience d’utilisateur. Cependant, je m’entraîne constamment et m’applique en permanence pour améliorer mes capacités d’analyse et de synthèse. Je cultive aussi une compétence considérée comme capitale pour les designers: être capable d’embrasser les schémas d’ensemble et, en même temps, d’aller dans les extrêmes détails.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

Il est arrivé que l’on me dise que je n’avais pas ma place dans le monde du design. À partir de là, j’ai tenu à me prouver et me démontrer que, au contraire, j’y ai toute ma place au quotidien. C’est un exercice indispensable et à réaffirmer tous les jours. 

Quelle est votre routine de fin et de début de journée ?

En début de journée, je commence avec l’inspiration (sur Behance, ou Dribble, ou TED). À la fin, c’est la même dynamique (parfois avec les livres, des films ou des séries) et quand j’ai le temps, j’adore créer des saveurs de cuisine avec mon mari.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez vous pas vous passer ?

Mon Kindle!

Marisella Pacheco


instagramfacebook | behance