La 19e édition du Mois Multi : 27 œuvres à découvrir du 2 au 25 février 2018

Author:
Publish date:
Social count:
0

 Les équipes des Productions Recto-Verso et du Mois Multi lèvent le voile sur l’intégralité de la programmation du 19e festival. Cette année, une cinquantaine d’artistes provenant de huit pays participeront à cette grande célébration internationale d’arts multidisciplinaires et électroniques de Québec. Se déployant dans une quinzaine de lieux du centre-ville, le programme mettra à l’honneur une multitude de propositions artistiques novatrices : œuvres sonores, visuelles, robotiques, cinétiques et radiophoniques ainsi qu’un nouveau volet dédié à la musique électronique.

unnamed

Dernière édition du cycle amorcé en 2016 sur le réenchantement du monde, le Mois Multi 2018 propose des œuvres évoquant la transformation. De la mouvance des espaces et des temporalités à l’évolution de la matière, des objets et des corps, qu’il soit question de magie, de forces naturelles, de mécanique, de physique, de robotique, d’optique, de cinétique, d’ondes, d’alchimie... tout ici pointe vers l’idée de changement. Dans cet esprit, la commissaire Ariane Plante a invité le DJ et producteur de Québec,Michel Plamondon, à programmer un nouveau volet du festival dédié à des prestations en musique électronique.

En prélude au Mois Multi

Le 19 Mois Multi s’amorce dès janvier avec le vernissage de deux installations le vendredi 12 janvier, à la Coopérative Méduse. Présenté en collaboration avec VU, Scott Massey (C.-B.) propose le corpus d’œuvres photographiques, vidéographiques et sculpturales Movement Without Moving tandis que Magali Babin (MTL) propose, en collaboration avec l’Œil de Poisson, une expérience d’écoute intitulée Ça ne peut pas durer toujours. Second vernissage du mois, le mercredi 24 janvier, le collectif de QuébecThéâtre Rude Ingénierie (QC) dévoile Saison Complète. Tour à tour installation, performance, épisodes filmés et création cinématographique, cette commande des Productions Recto-Verso est une œuvre évolutive atypique qui s’échafaude sur une période de 11 jours.

Trois Soirées indomptées les 2, 3 et 10 février

Le festival compte cette année trois Soirées indomptées où s’enchaînent plusieurs courtes performances. En ouverture du festival, le vendredi 2 février, Michela Pelusio(Italie) performe SpaceTime Helix où s’anime une sculpture cinétique géante et translucide, puis Robert Lippok (Allemagne) présente Varieties of Impact, une performance musicale électronique avant-gardiste programmée par Michel Plamondon. La soirée du samedi 3 février regroupe quant à elle DATANOISE de Alexis Langevin-Tétrault et Pierre-Luc Lecours (MTL) et Trois pièces avec des titres de Alexandre Burton et Julien Roy (MTL), deux performances sonores et visuelles mettant en vedette des instrumentations singulières. Le samedi 10 février, la dernière Soirée indomptée regroupe des œuvres à la fois performatives et installatives. Alexandre St-Onge (MTL) performe Cône en tête C Ça KC l’arme chaude de l’ivresse, un radical ghetto blaster psychique, Pascal Dufaux et Sarah Wendt (MTL) présentent Strange Moods and Dissonant Feelings, une œuvre performative créée à l’aide d’un dispositif vidéo d’archivage à court terme, puis Le Collectif LAS (QC), composé de Sarah Booth, Léa Ratycz-Légaré et Ariane Voineau, performe Ondes, une œuvre où des danseuses unissent leurs corps à la matière. Le duo Xeno & Oaklander (É.-U.), sélectionné par Michel Plamondon, complète cette soirée avec une performance musicale électronique minimal wave. Les Soirées indomptées se terminent au bar La Cuisine, avec un volet de musique électronique comprenant les groupes et artistes de Québec Lichen Chips (QC), Bleupulp (QC), Sapin (QC) et Périmètre (QC) ainsi que les artistes Flandez(Chili/MTL), Daoust (MTL), The Ivory Boy (Italie/Allemagne) et Cristobal Urbina (Chili).

Autres performances et spectacles

Plusieurs autres performances et spectacles sont également présentés. C’est le cas de Con grazia, une ode intense à l’agonie du monde matériel de Martin Messier et Anne Thériault (MTL), diffusée en collaboration avec La Rotonde. Line Nault (MTL) nous offre sa plus récente création SuperSuper, une performance dans laquelle deux interprètes exécutent une partition gestuelle vertigineuse où le code numérique dévie et devient poésie. En provenance de France, Julien Maire (FR/BE) présente sa conférence-performance Daisy Chain sur la nature et l’essence des pratiques spectaculaires alors que Julien Clauss et Emma Loriaut (FR) performent en duo Météo Mondiale, un bulletin météorologique mondial sonore. Ces derniers proposent également, en trio avec Cécile Clozel (FR), On entend lire jusqu’au bout…, un marathon de lecture radiophonique où un livre entier est dévoré collectivement, sans interruption. Cette œuvre est présentée en collaboration avec Rhizome. Christian Lapointe (QC) et Nadia Ross (Farrellton) présentent une version laboratoire de P.O.R.N. Portrait of Restless Narcissism, une œuvre théâtrale multidisciplinaire dénonçant l’omniprésence de la pornoculture dans la société.

Installations et expositions en février

En février, sept installations et expositions s’ajoutent dans la Coopérative Méduse. L’artiste de Québec Camille Bernard-Gravel (QC) présente Samares et La poussée, deux œuvres cinétiques qui évoquent les forces dynamiques qui sculptent notre environnement naturel. Simon Laroche et David Szanto (MTL) proposent Orchestrer la perte / Perpetual Demotion, une installation robotique interactive où l’humain est au service d’un robot nourricier. L’artiste belge Els Viaene (BE) dévoile, avec Vibrant Matter, une activité sismique miniature, accélérée et amplifiée tandis que Julien Maire (FR/BE) présente l’installation mécanique d’animation image par image Man at Work. En provenance du Danemark, Christian Skjødt (DA) propose deux œuvres sonores : ÆTER, présentée en collaboration avec Avatar, est un réseau d'antennes circulaires captant les inflexions des ondes électromagnétiques afin de produire des sons ondulatoires mystérieux et Inclinations, présentée par Avatar, un ensemble de sculptures dans lequel de petites balles blanches sont mises en mouvement par la vibration d'ondes sonores inaudibles pour l'oreille humaine.

Julien Clauss (FR) présente sa plus récente installation radiophonique Salle de brouillage, en collaboration avec Regart. Le canadien Graeme Patterson (N.-B.) propose quant à lui A Suitable Den, présenté en collaboration avec la Galerie des arts visuels de l’Université Laval, une installation vidéo mettant en interaction le public et un animal sauvage numérique. En résidence à La Chambre Blanche, l’artiste montréalaise originaire du Sri Lanka Pavitra Wickramasinghe (MTL) développe Coral bones/La mer, une installation multidisciplinaire évoquant le mouvement de l’océan.

Clôture du cycle sur le réenchantement

Afin de clore la réflexion sur le réenchantement du monde, le Mois Multi accueille en résidence pour la durée du festival le libraire Paul-Albert Plouffe, de la Librairie Pantoute, qui se laissera imprégner des œuvres de la programmation pour faire des suggestions de lecture s’y rattachant. Penseurs, artistes et citoyens feront également partie de cette réflexion lors d’une table ronde portant sur L’art, le pouvoir et la vie, dialogue qui prendra vie le 22 février en compagnie de la commissaire Ariane Plante.

Comme le soulignent Mélanie Bédard et Gaëtan Gosselin de la direction générale des Productions Recto-Verso : Par ses enchantements artistiques, cette édition du Mois Multi sera le sésame d’une fête inattendue, l'éveil splendide aux potentiels de la création. L'équipe du Mois Multi vous invite donc, tout au long du festival, à mixer les curiosités, à fusionner les plaisirs et à transmuer l'expérience artistique en mieux-vivre-ensemble !

Billetterie

Le Passeport du parfait festivalier est de retour, donnant accès à l’ensemble des spectacles de la programmation 2018 ! Régulier : 125 $ / 30 ans et moins : 105 $ (taxes et frais de services inclus)

Les Soirées indomptées sont disponibles à la carte ou en forfait.

Le Passeport, les forfaits et les billets sont en vente sur lepointdevente.com. Du 29 janvier au 25 février, il sera également possible de se procurer le tout par téléphone (418 524-7553, poste 3) ou en personne à la billetterie du Mois Multi qui ouvrira les jours de spectacle à partir de 16 h, dans le Hall de Méduse (591, rue De Saint-Vallier Est).

Info - moismulti.org

source: communiqué de presse