Bleu Jeans Bleu propage ses mélodies de denim en Ontario - Baron Mag
La formation poursuivra dans le prochain mois sa tournée organisée par Réseau Ontario. De Barrie à Timmins, en passant par Oshawa, Chapleau, Hearst et Kapuskasing, ce sera l’occasion pour le public ontarien de découvrir les mélodies folk-rock-pop-disco-gourmandise-sourire en coin de Bleu Jeans Bleu, véritables bijoux absurdes qui restent dans la tête une fois entendus.

Programme B

Bleu Jeans Bleu, c’est une aventure musicale unissant le chanteur et guitariste Claude Cobra, accompagné des musiciens Jean Levis, Lou Lee et Wayne Wrangler (et Guy Guess à la console). 

L'aventure a débuté lorsque Mathieu Lafontaine (qui personnifie Claude Cobra, un séducteur un brin macho qui roule ses r) provoque l’enthousiasme de ses proches en leur jouant quelques chansons humoristiques à tendance country de son cru. Il décide de pousser le projet plus loin, bien accompagné de ses amis musiciens. 5 ans, plusieurs styles musicaux explorés, quelques pièces ayant tourné sur les radios commerciales, des centaines de spectacles et deux albums parus (ainsi qu'un troisième en gestation) plus tard, on peut dire que la formation a atteint son but.

Les chansons de Bleu Jeans Bleu, autant sur le premier album Haute Couture Gold que leur deuxième Franchement WOW, ont une certaine parenté avec Les Trois Accords ou Les Hôtesses d’Hilaire par leur touche absurde. Elles sont pourtant composées avec beaucoup de soin. La troupe, sans se prendre au sérieux elle-même, met beaucoup d’énergie et de plaisir à créer un univers cohérent, autant dans les paroles de ses chansons que dans le visuel.

Nous avons posé quelques questions au groupe avant que celui-ci ne quitte la province pour ses spectacles de la tournée Réseau Ontario. Mathieu Lafontaine a pris une pause de son alter ego Claude Cobra pour répondre à nos questions. 

Vous avez déjà commencé en 2017 vos spectacles dans le Réseau Ontario. Comment a été la réaction du public jusqu’à maintenant? Comment envisagez-vous la prochaine étape, de Chapleau à Timmins?

Jusqu'à maintenant, ça a été franchement fantastique... On ne savait pas trop à quoi s'attendre étant donné que les gens ne nous connaissent pas vraiment en Ontario, mais ils osent se déplacer et les commentaires sont vraiment cool. Les diffuseurs qui ont choisi le spectacle savent ce que leur clientèle risque d'aimer, et c'est beau de voir qu'ils visent juste quand on rend les gens heureux. C'est en fait très encourageant pour la suite de la tournée.

Vous êtes des experts de la route, avec vos nombreux shows un peu partout au Québec et au Nouveau-Brunswick. Comment se prépare-t-on pour avaler les kilomètres des routes ontariennes? Y a-t-il des incontournables dans vos playlists? Des concepts de photos que vous avez hâte de faire en chemin?

La route et la caravane sont 2 aspects de notre vie qu'on a choisi d'embrasser, alors on se met à l'aise, on mange, on abuse du café, on essaie de trouver les meilleurs casse-croûtes au pays, et on jase énormément de sujets plus ou moins pertinents. Une belle expérience en Ontario est aussi de partir la veille et de se siffler un Red Lobster après un 12h de route. Côté playlist, on écoute de tout... On a nos classiques qui nous font rire, mais sinon on aime beaucoup les bons vieux groupes de Motown. Un de nos favoris: Brother Johnson.

Crédit photo: Jim Lego

Crédit photo: Jim Lego

Combien de kits de denim prévoyez-vous mettre dans vos valises?

La réponse est 5, car on a 4 spectacles. Le roulement est assez simple: 1 kit pour le show, un kit pour l'après-show pour rencontrer les gens, photos, etc. Ce même kit sert au lendemain, qui sera substitué par celui qui servira après au show du lendemain, et ainsi de suite. En gros, la règle d'or c'est un de plus que le nombre de shows. S'il arrive quoi que ce soit à un kit, il faudra vivre avec et le porter pour un show dans la run! Jean Levis a déjà donné un show avec le pantalon pattes d'éléphant plein de bouette suite à une glissade surprise la veille un soir de pluie.

Comment se passe la production du troisième album? Pouvez-vous nous parler de la direction musicale qu’il prend?

Je parlais de ce qu'on écoute dans la caravane plus tôt, et je dirais que ça influence quand même beaucoup la direction de ce qui s'en vient... Jusqu'à maintenant, on a enregistré 3 chansons, et parmi ces 3, on ne sait pas laquelle sera le premier single tellement on les aime toutes. Côté style, on penchera justement plus du côté du Motown/soul/disco/rock que sur nos albums précédents, ce qui donnera également un show plus dansant. La clé pour nous est de toujours garder l'aspect absurde-sourire en coin dans les textes et dans l'approche scénique: la marque de commerce de Bleu Jeans Bleu. On veut que les gens aient mal aux joues, mais qu'ils repartent d'un spectacle avec des refrains dans la tête.

Bleu Jeans Bleu en tournée avec le Réseau Ontario

26 janvier: Barrie (Ontario)

27 janvier: Oshawa (Ontario)

7 février: Chapleau (Ontario)

8 février: Hearst (Ontario)

9 février: Kapuskasing (Ontario)

10 février: Timmins (Ontario)

Crédit photo en-tête: Ulric Collette