Depuis quelques années, les marchés d’artisans et autres magasins pop-up fleurissent et gagnent de l’ampleur. Internet et les réseaux sociaux ont également permis la réussite de plusieurs petites entreprises, artistes et entrepreneurs locaux. Et tout cela combiné accroît fortement notre tendance à l’achat local. Car plutôt que d’arpenter la rue Sainte-Catherine à la recherche d’un produit fabriqué de l’autre côté du globe, pourquoi ne pas regarder du côté de ceux qui produisent eux-mêmes et surtout ici? À l’approche de l’effervescent temps des fêtes, nous sommes allés questionner plusieurs entrepreneur-es québécois-es concernant leur préparation lors de ce moment charnière de l’année. Une série d'entrevues qui réfléchit et se réjouit!

Nous avons lancé l’invitation à plusieurs artisans issus de domaines distincts afin qu’ils nous parlent de leur réalité. On avait envie de leur donner la parole concernant les enjeux d'une consommation locale réfléchie, qui peine encore malheureusement à concurrencer les multinationales.

Myriam Fortin confectionne à la main et avec amour des bougies à la cire de soja sous le nom de Blanc Soja. Ses produits changent au fil des saisons, diffusent des senteurs fortes et naturelles, et sont surtout garantis sans paraffine et autres produits néfastes. De quoi apporter de la chaleur dans nos foyers tout en respectant la nature et notre santé, le genre de «détail» que les grosses compagnies négligent lorsqu'elles ne conçoivent carrément pas des bougies toxiques. La bougie, emblème hivernal des soirées cocooning, sera probablement un cadeau à recevoir ou à offrir cette année encore. L'entrepreneure nous en dit plus.

Comment appréhendes-tu l'arrivée des fêtes pour la conception des bougies?

La période des fêtes est un moment très intense pour un entrepreneur. Intense en émotions, en charge de travail et en ratio de ventes. Nous tentons d’estimer les quantités à produire du mieux que nous le pouvons, mais c’est possible que des produits soient rapidement en rupture d’inventaire. Nos collections sont, pour la plupart, constituées de produits saisonniers. Ce qui signifie que la bougie au sapin et cardamome ne va pas se vendre en plein été. Une bougie ananas et banane va la remplacer, ainsi en respectant les saisons et les envies des clients. On crée donc aussi une ligne de bougies spécialement pour le temps des fêtes: du sapinage, des arômes de lait de poule, des biscuits épicés, de l’eucalyptus et notre nouveauté avec des fragrances de champagne.

Est-ce que Noël/Nouvel An est ta plus grosse période de rush et de revenus?

Effectivement, c’est clairement le plus grand rush de l'année et une plus grande période de revenu aussi. Deux raisons: le temps des cadeaux, mais aussi le fait que des bougies, ça se vend beaucoup mieux durant les temps froids où le cocooning est à son top!

lait de poule

Participes-tu à différents marchés de Noël? 

Oui, nous en sélectionnons quelques-uns par année. Maintenant, ce sont souvent les évènements Etsy, presque exclusivement, auxquels nous participons. Premièrement, car ça fait un grand bien de rencontrer les clients et recevoir leur feedback positif sur nos produits. Deuxièmement, en tant qu’entrepreneur, les ventes directes au client profitent mieux au niveau de la marge de profit que vendre en boutique. Alors il faut un parfait équilibre entre les ventes en marchés, en boutiques et sur la boutique en ligne.

Depuis quelques années, le public semble s'intéresser et acheter davantage de produits locaux...

Oui nous remarquons aussi une plus grande sensibilité envers l’achat local. Une fois que tu réalises le talent d’ici et la diversité des magnifiques produits, il est difficile de retourner en arrière et de cesser les achats locaux. Il y a une histoire en arrière de chaque produit, quand nous offrons un cadeau à notre famille, nous aimons leur dire «Ahh c’est Marie-Pier de telle entreprise qui fait ceci», et non «Ahhh c’est une usine aux États-Unis qui fait ceci!»

il_570xN.1280025986_d6mi

À combien de marchés participes-tu au cours de l’année? Ils se multiplient de plus en plus, période de fête ou pas...

Nous participons à environ cinq ou six marchés par année. Mais nous connaissons des artisans qui participent à plus de 30 marches chaque année, si ce n’est pas plus! Tout ceci aide l’artisan à se faire une clientèle fidèle, se faire connaître des nouveaux clients.

Réalisez-vous beaucoup plus de ventes grâce à Etsy? 

Etsy en ligne représente un peu plus des ¼ de nos ventes annuelles. C’est beaucoup! Et oui, il y a de plus en plus de vente sur Etsy à chaque année.

Blanc soja 19 avril-25

Pour les bougies, est-ce que les consommateurs ont tendance à acheter local ou plutôt à se tourner vers des grosses compagnies? 

Dans le domaine des bougies, je crois que l’achat local est de plus en plus de mise. À vrai dire, si un client fait un achat local, il va revenir par la suite. C’est comme un non-retour. De plus, les bougies des grosses compagnies sont souvent faites à base de paraffine. C’est vraiment out la paraffine! C'est un dérivé de pétrole, qui ne se lave pas bien dans les contenants, qui sent moins et qui brûle très rapidement.

Nous on est déjà conquis, mais, pourquoi réfléchir ses achats et contribuer à l'économie locale? 

Pour faire une vraie différence dans la vie de quelqu’un en l’aidant au quotidien avec son revenu, pour donner espoir en les rêves d’un entrepreneur, pour le faire danser dans son salon à chaque sonnerie Etsy (le fameux «cheching» de caisse enregistreuse) qu’il entend sur son cellulaire après chaque vente.

Blanc Soja

etsy | facebook | instagram