TEDxMontrealWomen: construire des ponts et donner la parole aux femmes - Baron Mag
Pour sa quatrième édition, TEDxMontrealWomen revient avec une journée entière de conférences et d’apprentissages sur le thème «Bridges»/«Ponts» le 5 novembre prochain au Théâtre St-Denis. On en apprend un peu plus sur cette organisation montréalaise et ses membres qui rendent possible cet événement, ainsi que sur ce qui attend le public cette année.

Les ponts, ligne directrice de cette édition, «nous les construisons, nous les traversons et parfois nous les brûlons», illustre l’organisation TEDxMontrealWomen. Plus d’une quinzaine de conférencières prendront place sur la scène du théâtre St-Denis le mois prochain, afin de partager leurs idées et leurs connaissances. Sous la forme d’histoires et de points de vue personnels, les divers sujets abordés promettent d’édifier des ponts entre les cultures, les croyances, les opinions, et de nous inviter à percevoir les différences qui nous divisent comme étant des richesses.

IMG_4131

Si la renommée de TED s’est construite à travers la diffusion gratuite sur internet des vidéos de toutes les conférences données à travers le monde, vivre l’événement TEDxMontrealWomen, «en vrai», est une expérience à part entière. La formule promet plusieurs courtes conférences, rythmées par des temps de pause inusités: yoga du rire et étirements sont au programme! Car la philosophie TED, c’est avant tout la sortie de notre zone de confort et la remise en question de nos propres paradigmes!

Assia Longlade, l’une des têtes pensantes de cet événement montréalais a répondu à nos questions.

IMG_4214

Comment la thématique «Ponts»/«Bridges» a-t-elle été choisie?

En fait, on s’est aligné sur le thème mondial annuel des événements TEDxWomen. Nous ne sommes pas tenues de le suivre, mais il se trouve que c’est un thème qu’on avait en tête depuis un moment. Donc on l’a immédiatement adopté!

Est-ce que le thème vient jouer un rôle important dans la sélection des conférencières?

Oui, c’est sûr qu’on s’organise pour que les sujets abordés dans les conférences respectent le thème. Et ce qui est bien, c’est que celui-ci est assez large et rejoint finalement ceux des années précédentes. Comment créer des connexions entre les gens, les cultures, les façons de penser, etc? Les thèmes sont en fait toujours suffisamment vastes pour que ça ne soit pas contraignant pour les conférenciers et qu'il y ait des liens entre tous leurs sujets. Et là, beaucoup d’initiatives créent des ponts, dans tous les domaines!

IMG_3698

En effet, il y a des conférencières issues de domaines hétéroclites! Environnement, santé, psychologie, arts...

Le fait d’avoir des conférenciers qui proviennent de disciplines variées, c’est volontaire, parce qu’on veut toujours couvrir plusieurs sujets. Quand on regarde les divisions et les problèmes qui existent dans le monde, c’est facile de regarder ce qui se passe à l'extérieur en pointant du doigt les problèmes, mais au final c’est important de se comprendre et s’analyser soi-même pour ensuite aller plus loin. Là, pour les conférences de cette année, on a clairement vu une manière de faire des ponts entre nous et les cultures proches, puis de plus en plus loin jusqu’à avoir une vue d’ensemble. Et tout ça rend facile l’intégration de plusieurs thèmes, que ce soit le bien-être, l’environnement…

Dans le fond, sur quels critères retenez-vous les conférencières qui s'expriment à l'événement?

C’est Grace Yang, l’initiatrice de TEDxMontrealWomen qui les a sélectionnés. Beaucoup de conférenciers viennent vers nous en fait! L’objectif c’est d’avoir un message fort, un message qui permet aux autres de voir les choses d’une manière différente ou bien d’évoluer au niveau personnel… C’est le critère principal des TED Talks: un message à partager. Les conférenciers de cette année sont majoritairement originaires du Canada. C’est d'ailleurs la première édition où toutes nos conférences seront en anglais, car les intervenant-e-s sont libres de choisir la langue dans laquelle s'exprimer. Souvent les francophones choisissent quand même l'anglais car ils savent que les vidéos sont diffusées à travers le monde. [Une fois filmées et enregistrées, les conférences seront disponibles sur le web avec des sous-titres français]

IMG_3702

Les événements organisés sous la bannière «TEDx» sont indépendants et gérés par des équipes locales et bénévoles. C’est le cas de votre équipe...

Oui, nous sommes une association 100% bénévole avec un noyau dur de bénévoles qui s’impliquent depuis le début de l’aventure! Moi je suis conseillère en communication dans la vie et je me suis impliquée car j’aime la philosophie des TED. Dès notre première édition TEDxMontrealWomen, il y a eu une synergie que je ne soupçonnais pas, on vient tous de milieux différents, de cultures différentes et on est fiers de produire tout ça ensemble. C’est la sensation d’apporter quelque chose de bienveillant à la société, quelque chose de différent.

Surtout que les conférences TEDxWomen apportent quelque chose d’essentiel: la voix des femmes! J’imagine que c’est stimulant, travailler à mettre en valeur toutes les idées de ces femmes. Même s’il y a aussi des hommes dans vos programmations, dont un cette année!

Évidemment! Et oui, ça demeure un événement inclusif. On a toujours eu quelques conférenciers hommes, mais c’est certain que l’on veut tendre la main aux femmes en priorité! Généralement, lorsqu’on veut aborder un sujet, un homme qui a 75% connaissances va y aller sans se poser trop de questions, et la femme qui en a 90%, va continuer à hésiter! Non, nous on veut qu’elle vienne, on va travailler avec elle sur son message et on lui confirme qu’il en vaut la peine. Pour les conférenciers hommes, il faut que ça reste un sujet qui touche aussi les femmes, par exemple sur une édition précédente il s’agissait d’une discussion sur la nourriture. Ce ne sont donc pas forcément des conversations qui sont exclusivement «féminines». On est en présence de sujets très divers qui touchent tout le monde. Ah, bien entendu, on a aussi des hommes dans le public et on les encourage à venir!

Cette année, c'est déjà votre quatrième édition et TEDxMontrealWomen comment à être bien établi. Doit-on s’attendre à une cinquième édition l’année prochaine?

Tous les ans, ça devient un peu une joke entre nous, on se dit non c’est la dernière édition, car c’est énormément de travail d’organisation. Mais une fois l’événement passé, on a le petit deuil à faire, «Ça y est c’est fini, mais quand est-ce qu’on recommence?» Ha ha! À suivre!

BRIDGES

«Ponts» par TEDxMontrealWomen aura lieu le dimanche 5 novembre au Théâtre St-Denis: événement

Pour réserver son billet: ici 

TEDxMontrealWomen

site web | Facebook | Twitter