Isabelle Ferland, créatrice de bijoux en bois - Baron Mag
«J'ai choisi le bois comme matériau de prédilection pour plusieurs raisons. Chacun des bois que j’utilise possède sa teinte et ses motifs propres. Et c'est cette variété que j'exploite en juxtaposant des strates de ces essences pour créer de véritables mosaïques.»

PROGRAMME B

En collaboration avec l'École d'ébénisterie d'art de Montréal.

À travers sa collection de bijoux en bois fabriqués à la main, Isabelle Ferland exploite un matériau qui la fascine: le bois. En combinant différentes essences de bois, chaque pièce - collier, bracelet, pince - allie l'ébénisterie et le design.

collier en haut

Quel parcours vous a mené vers le travail du bois?

C’est lors de ma formation universitaire en arts visuels que je me suis intéressée au métier d’artisan. Les métiers d’art en général me fascinaient; je trouvais fantastique de voir des artistes vivre de leur art. Dès cette période, je me suis intéressé à ce matériau noble et intemporel qu’est le bois.

Au début, c'est ma passion pour les accessoires pour cheveu qui m'a poussé à me lancer en entrepreneuriat. Je ne trouvais pas, sur le marché, de belles barrettes et baguettes. J’ai donc décidé d’en fabriquer moi-même. Et c'est le plaisir de créer qui me fascine! J'ai aussi énormément de plaisir à aller à la rencontre des gens lors des salons de métiers d’art.

ImageBranding-retouche

Pouvez-vous nous parler de votre entreprise de bijoux en bois?

J’exploite les motifs, les couleurs, les textures de différentes essences de bois comme l’érable, le noyer, l'amarante, le satiné rubané et le wengé. J’en fais des mosaïques à partir desquelles je conçois des pièces originales qui allient élégance et design contemporain. Ma collection, entièrement faite à la main, comprend des colliers, des boucles d’oreilles, des bracelets, des barrettes, des pinces à cheveux et des baguettes à cheveux.

J'ai choisi le bois comme matériau de prédilection pour plusieurs raisons. Chacun des bois que j’utilise possède sa teinte et ses motifs propres. Et c'est cette variété que j'exploite en juxtaposant des strates de ces essences pour créer de véritables mosaïques. À partir d'elles, je conçois les différentes pièces de ma collection. J’aime le contraste entre le côté classique du bois et le côté design des mosaïques.

DSC_2002
DSC_0143

Quelle est la réalité d’une femme œuvrant dans l’ébénisterie, un domaine traditionnellement plutôt masculin?

Puisque je fabrique des bijoux pour femmes, je suis, dans un sens, dans une classe à part.

Je ne me suis donc jamais heurtée à quelque difficulté que ce soit causé par le fait que je suis une femme. Par contre, durant les salons où j'expose mes produits, il m'est arrivé que des clients me demandent si c'est moi qui les fabrique. Certains me demandent si c'est mon copain qui s'en occupe et si moi, je ne suis que la vendeuse! Ce n'est que durant ces moments que je prends conscience que le travail du bois est un métier généralement plus masculin.

DSC_1511-1

Heureusement, j'évite souvent ce genre de commentaires en faisait que rire les clients! De plus, dans le domaine, l'entraide est bien présente, que ce soit entre femmes, mais aussi avec les hommes.

La condition des femmes dans ce domaine dit masculin se porte aussi de mieux en mieux. On peut voir de plus en plus de femmes travailler dans le secteur du travail du bois.

Isabelle Ferland - Bijoux en bois

site web | facebook | twitter | etsy