PxPixel
11 recueils de poésie québécoise à découvrir cet automne - Baron Mag
Même si les livres se dévorent toute l'année, l'automne est la saison idéale pour renouer avec la lecture! Nous sommes allés demander à quelques librairies leurs suggestions d'ouvrages à découvrir en cette période de rentrée littéraire. Voici une liste de recueils de poésie québécoise qui célèbrent et jouent avec les mots pour notre plus grand bonheur. À consommer sans modération!

Ce sont la librairie Pantoute, la librairie de Verdun, la librairie Monet et la librairie Zone Libre qui ont accepté de nous livrer leurs coups de coeur pour la section poésie.

Filles par Marie Darsigny, Éditions de l’Écrou.

FILLES

«Drôle, touchante et crève-coeur, la poésie de Marie Darsigny allie nostalgie de fond de tiroir et chant de Spice Girl crinquée au vin de dépanneur pour mettre des mots, beaux ou pas beaux, sur l'ordinaire et le quotidien, parce qu'il faut bien se montrer nos affections, lentement mais sûrement.» Leslibraires.ca 

Au milieu du monde par Marc Séguin, Éditions du Noroît.

aumilieudumonde

«Le sous-titre de ce livre pourrait être: portrait du peintre en jeune poète. En effet, les poèmes rassemblés ici sont le fait d’un jeune homme, écrits entre 16 et 18 ans. Il n’avait pas encore de vie de peintre mais une intuition artistique certaine. Il ne savait pas alors qu’il consacrerait sa vie à l’art.» Leslibraires.ca

Dans le bois avec les sorcières par Julie Roy, L'Oie de Cravan. 

danslebois

«Une poésie incantatoire qui relève d’un rituel où sont invoqués les jeux de l’enfance, la solitude des sans-abris, la solitude de tous dans la rue. La poésie comme solution magique.» Leslibraires.ca

Chenous par Véronique Grenier, Éditions de Ta mère

chenous

ma paume sur le tissu pelucheux du pyjama 

un coeur repousse ma main 

ça me rassure de savoir que 

cette chose startée dans mon ventre 

se lasse pas elle de continuer de se faire aller 

j'ai fabriqué un coeur qui a le goût de battre

«Chenous, c'est une histoire de flocons sur des petites langues et de frette au fond du ventre. De la poésie de désordre, de comptoir et de rebord de fenêtre. Chenous, c'est l'histoire d'une débarque.» Leslibraires.ca

Priscilla en hologramme par Erika Soucy, Éditions de l’Hexagone

priscillaholog

«Après l'échec de son mariage avec le King, elle s'est faite princesse de truck-stop, maîtresse endurante, égérie des grandes routes. Les hommes, les pires, se l'arrachaient. Sa fille s'adresse à elle avec une admiration pétrie de tiraillements et, par ce réquisitoire poignant, surpasse les hontes de sa jeunesse.» Leslibraires.ca 

Le poème est une maison désormais inhabitée par Normand de Bellefeuille, Éditions du Noroît

poememaisoninhabitee

je choisirai le jour
et j’aurai déjà décidé
du dernier mot
alors j’aurai compris
que le mot n’est pas un métier
mais une maison inhabitée
dont ce mot-là
justement celui-là
sera la clé
définitive
puis, à jamais
perdue

«Le poème est une maison désormais inhabitée consitue le dernier volet de la trilogie Catalogue affectueux, après Le poème est une maison de long séjour (Noroît, 2014) et Le poème est une maison de bord de mer (Noroît, 2016).» Leslibraires.ca 

911 par Daniel LeBlanc-Poirier, Éditions de l'Hexagone

911

«911 est un voyage entre les extrêmes. En explorant les thèmes de la dépendance, de l'espoir et de l'intimité, le recueil déploie les paradoxes de la décadence, un espace où les tourments côtoient toutes les formes de sublimation.» Leslibraires.ca 

Forêt d'indices par Véronique Cyr, Herbes Rouges

foretindice

«La forêt d’indices est un territoire d’obsessions et d’éclaircies. Il suffit d’un parfum, d’une piste oubliée; on entre, on marche, on court. Les yeux fermés, on respire à l’arraché, les pétales de lilas voltigent avant de se déposer un à un sur la langue. Au son de chansons de Nirvana qui résonnent dans une cour d’école vide depuis longtemps, Véronique Cyr «recompose aveuglément / le mystère avalé à seize ans». Sans trahir l’urgence du premier amour, elle déplie indices et souvenirs avec le calme de celle qui a traversé la tempête.» Leslibraires.ca 

L'amour et autres choses plates par Jonathan Doré, L'Oie de Cravan.

amour

«Voici un premier recueil écorché, les premiers pas de quelqu’un qui croyait que les mots ce n’était pas pour lui mais qui s’est découvert une voix, encore proche de celle de ses modèles mais unique aussi, avec un sens de l’image qui ne trompe pas.» Leslibraires.ca 

Nous rêvions de robots par Isabelle Gaudet-Labine, Éditions de La Peuplade

revionsderobots

«De la terre fertile et tangible d’une enfance agricole ardue, rêveuse et sensuelle, à l’enfermement d’un futur dématérialisé à la suite de la Grande Captation numérique, une femme raconte ses transformations physiques et amoureuses, la persistance de sa nature humaine. Comment conserver la mémoire de l’être et des sensations sur le chemin de la post-humanité ? Comment résister à l’entreprise totalisante à l’œuvre derrière les machines ? Avec Nous rêvions de robots, quelque part entre Asimov et Volodine, Isabelle Gaudet-Labine propose un récit de science-fiction décliné en poèmes, duquel n’est conservé que le plus précieux, le frisson, la beauté et le secret, pour affirmer l’humain.» Leslibraires.ca

Dans les soirs parfaits par Mario Cyr, Écrits Des Forges

soirsparfaits

«Dans les soirs parfaits est le premier recueil de poésie du romancier Mario Cyr. Les poèmes percutants qui composent dans les soirs parfaits, écrits dans un style direct et simple, proposent une vision des marginalités nourrie à la peine et à la fierté, dans le quotidien le plus terre à terre.» Ecritsdesforges.com 

Revue Estuaire, numéro 170

estuaire

Petit bonus, la librairie de Verdun se permet une recommandation inusitée: le dernier numéro de la revue Estuaire qui a pour thème «Forêts» et présente plusieurs poèmes inédits ainsi que des critiques.

Bonne lecture!