Léandre Saindon, producteur et brasseur chez Kombucha du Mont-Ferréol

«De bien réfléchir à son plan, de le tordre au maximum pour s’assurer qu’il tienne bien la route, de le mettre en œuvre, de l’adapter au besoin, et, surtout, de tirer des enseignements de ce qui s’est bien et mal passé pour bien apprendre.»
Author:
Publish date:
Social count:
262
unnamed

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je suis père de 2 jeunes filles à temps plein, sportif à temps partiel et passionné d’agriculture depuis mon enfance. Je suis électricien de formation et j’ai ensuite fait des études universitaires en administration. En 2005, j’ai acquis et défriché une terre à Saint-Ferréol-les-Neiges pour y cultiver l’argousier.

Votre emploi actuel?

Je me consacre à temps plein à Kombucha du Mont-Ferréol depuis quelques mois.

20374481_1453886741359445_1985645793314530120_n

Dans quelle ville?

Saint-Ferréol-les-Neiges, au pied du Mont Sainte-Anne. Le paradis du plein air. 

Comment avez-vous découvert le kombucha?

Il y a quelques années, à la suite de recherches sur les superaliments (superfood).

Qu’est-ce qui vous a poussé à fonder votre compagnie?

Mes amis et les athlètes de ma communauté me demandaient depuis longtemps de développer une boisson à base d’argousier pour ses vertus santé. J’ai fait plusieurs essais de fabrication de jus et boissons, et c’est le kombucha qui m’a de loin de plus interpellé, pour son côté santé et plaisir à fois.

18920650_1396271737120946_8334980690670189339_n

Qu'est-ce qui rend votre produit unique?

1. La traçabilité

a. Notre kombucha est fait d’eau de source très pure, puisée directement dans la montagne. Tous les minéraux naturels s’y retrouvent. 

b. Nos saveurs sont développées exclusivement à partir de fruits disponibles dans un rayon de 150 km du Mont-Ferréol. Aider et travailler avec les producteurs locaux, ça nous tient à cœur.

2. L’argousier 

a. Tous nos kombuchas contiennent du jus d'argousier. L’argousier est parmi les fruits les plus vitaminés et nutritifs du règne végétal. 

b. Nous infusons avec des feuilles d’argousier plutôt que du thé, pour les arômes de la feuille, mais aussi pour sa teneur élevée en polyphénols.

3. Le goût 

a. Nos kombuchas offrent des saveurs simples tout en donnant aux consommateurs une expérience gustative unique, raffinée et bien équilibrée. On n’est pas dans les saveurs funky ou les mélanges exotiques, mais dans le local et l’authentique.

Que voulez-vous transmettre par votre image de marque?

Tout ce que j’ai mentionné en réponse à la question précédente. On a demandé à la firme qui a développé notre image de marque de bien incarner tous les concepts ci-hauts. Ils ont vraiment bien travaillé.  

19029184_1397686793646107_1632304342652690171_n

Quels sont les principaux défis rencontrés dans votre entreprise? 

Ça ne sera pas une surprise pour personne, mais je dirais le démarrage en tant que tel. Il y a tellement de choses auxquelles on doit penser. Et les choses doivent être bien alignées pour ne pas frapper de nœuds. Parfois il y a des jalons incontournables. Par exemple, on a fait notre lancement non-officiel au Tour du Cap Tourmente le 17 juin 2017, alors que le processus de développement de notre image de marque s’est bouclé le 8 juin 2017. C’était prévu comme ça depuis longtemps, mais c’était serré. Ça s’est extrêmement bien passé car on est très rigoureux, mais disons qu’on ne pouvait juste pas se pointer au Tour de Cap Tourmente sans image de marque. 

Quels outils sont essentiels à votre vie (app, logiciel)? 

Sans les courriels et les médias sociaux, je me demande bien ce qu’on ferait. Même chose pour notre plateforme de gestion de projet et notre logiciel comptable. En fait, je me demande parfois ce que les entrepreneurs faisaient il y a 20 ans pour se partir en affaires. Aujourd’hui, tout se fait à distance; à l’époque on devait aller au Palais de justice pour s’incorporer et mettre des chèques à la poste pour payer des fournisseurs! 

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes: 

Mon partenaire et mes amis disent de moi que je travaille fort, que je suis débrouillard, ingénieux et persévérant. De manière générale, je me donne dans ce que je fais. C’est encore plus vrai présentement, car je vis vraiment ma passion. 

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

Mon bureau est au 2e étage du bâtiment de production, avec une vue splendide sur le verger d’argousiers et le Mont-Ferréol. 

20245667_1443970749017711_7922983328710400069_n

Avez-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail? 

Ma priorité est toujours la production et le contrôle de la qualité. Puis vient le démarchage. La principale chose que je fais est de ne jamais me déplacer à un endroit pour une seule raison. Si je vais en quelque part, disons à Québec pour aller voir un client, je m’efforce toujours d’aller voir d’autres clients, fournisseurs ou partenaires sur la route. Il faut maximiser.

Quels trucs donneriez-vous pour améliorer la productivité?

De bien réfléchir à son plan, de le tordre au maximum pour s’assurer qu’il tienne bien la route, de le mettre en œuvre, de l’adapter au besoin, et, surtout, de tirer des enseignements de ce qui s’est bien et mal passé pour bien apprendre.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

Quand on fait quelque chose, on le fait bien ou on ne le fait pas.

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?

En tout de début de journée, je vais courir autour de mon verger pour m’énergiser. Ensuite je règle les courriels avant de brasser. La matinée est habituellement consacrée au brassage, et la fin de journée au nettoyage des aires de travail.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez -vous pas vous passer?

L’application qui me garde au courant de la température de ma chambre froide!

kmfkombucha.com | Facebook | Instagram