PxPixel
Jeanne Rucet, programmatrice du Festival des Vieilles Charrues - Baron Mag

Jeanne Rucet, programmatrice du Festival des Vieilles Charrues

FME PRO X BARON
Author:
Publish date:
unnamed-1

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Jeanne Rucet, 34 ans, programmatrice du festival des Vieilles Charrues, Bretonne!

Je suis arrivée dans l’aventure Vieilles Charrues en 2003.

Mon expérience au sein des Vieilles Charrues est assez variée puisque je suis passée par différents postes: gestion des bénévoles, logistique/coordination accueil artistes, responsable matériel, programmation… Je suis également passée par une formation en régie de production et j’ai travaillé pendant 1 an pour une compagnie de théâtre d’impro.

Votre emploi actuel: 

Depuis 2009, j’ai rejoint Jean-Jacques sur la partie programmation artistique des Vieilles Charrues.

Nous programmons près de 80 artistes sur 4 scènes (jauge de 40 000 pour la scène principale à 3 500 personnes pour le chapiteau). Nous avons une enveloppe artistique globale que nous devons respecter.

La recette Vieilles Charrues c’est des têtes d’affiche bien sûr, mais aussi de la découverte dans tous les styles musicaux.

15337514_10154189051090679_4903010076138052519_n

Parlez-nous du Festival Les Vieilles Charrues: 

Le Festival des Vieilles Charrues, à l’origine, c’est une aventure de copains. Carhaix est une petite ville de 8 000 habitants. C’était un pari fou de réussir à faire venir des artistes internationaux en Centre Bretagne!

Le festival s’est progressivement développé avec l’aide de bénévoles (aujourd’hui l’association des Vieilles Charrues compte 6 000 bénévoles) et s’est professionnalisé d’année en année.

En 26 éditions, c’est devenu 4 jours / 4 scènes / 80 concerts / 55 000 festivaliers par jour. 

20106636_10154888920975679_1837226231266460479_n

Quels sont les enjeux pour un programmateur?

Pas simple de construire une programmation avec une telle jauge. 

Il nous faut défendre nos valeurs. Les subventions publiques représentent 1% du budget global de l’Association. Nous avons besoin de partenaires privés et mécènes pour continuer d’exister. 

Nous sommes en partie dépendants des tournées des artistes et nous avons de plus en plus de concurrence d’autres festivals européens. 

Il nous faut pêcher de gros poissons pour attirer le festivalier et bien équilibrer les 4 journées. 

Sur les artistes émergents, nous nous déplaçons souvent pour découvrir de jeunes artistes. On aime les voir sur scène pour pouvoir les imaginer au mieux chez nous (quelle scène, quelle heure de passage… ?) 

3 conseils pour ceux qui veulent se lancer dans une carrière musicale?

Croire avant tout en son projet. 

Bien s’entourer (c’est important pour pouvoir se concentrer uniquement sur le projet artistique).

Et prendre du plaisir bien sûr! 

vieillescharrues.asso.fr | Snapchat | flickr | instagram | Facebook | Twitter