Sébastien Pesot: Galerie Dominique Bouffard | Exposition de la rentrée à la

NOIR FLORAL - Du 31 août au 1er octobre 2016 | Vernissage 31 août, 17h
Author:
Publish date:

Tous les deux ans, le mois de septembre est dédié à la photographie contemporaine avec les événements entourant le Mois de la Photo à Montréal devenue récemment Momenta, Biennale de l'image. Cette année, Sébastien Pesot présente son plus récent travail « photographique » sous le thème Noir floral. Second volet d’une exposition présentée en 2015, les œuvres proposent des représentations à la fois hyperréalistes et désincarnées de fleurs sauvages, dont certaines sont gravées sur granit noir.

unnamed

La démarche de Sébastien Pesot se concentre sur l’exploration de la plasticité et du signifiant de l’image contemporaine. Dans cette recherche, la fleur est arrachée à son environnement naturel et mise en scène sur fond neutre. Sans être d’abord captée par une caméra, elle est isolée, décontextualisée et magnifiée. Clin d’œil au célèbre recueil de poèmes de Baudelaire «Les Fleurs du mal», le corpus Mal floral présenté en 2015 posait la question du beau en art actuel. Cette référence à Baudelaire était ironique, car le poète avait une aversion profonde pour la photographie, nouveau médium à l’époque.

Le corpus Noir floral prolonge cette recherche en questionnant le duel esthétique provoqué par la décontextualisation du sujet. Par le traitement infographique, les fleurs sont imprimées sur papier mais aussi gravées dans la pierre. La délicatesse du sujet contraste alors avec la dureté du support sur lequel il est immortalisé. En cela, ces fleurs font écho à l’œuvre de Baudelaire, à sa façon de réunir les contraires (le bien et le mal, le laid et le beau, l’éternel et le fugitif, etc.) et de relever l’étrangeté du monde par des jeux synesthétiques.

Ce travail à la croisée du réalisme et de l’abstraction propose ainsi une vision inusitée du monde, un jeu sur la beauté captée et sa représentation.

Biographique

Né à Rimouski (Québec, Canada) en 1971, Sébastien Pesot a obtenu un baccalauréat en histoire de l’art à l’Université de Montréal en 1996 et une maîtrise de l’École des arts visuels de l’UQÀM en 2000. En 2015, son travail solo a été présenté au Musée des beaux arts de Sherbrooke, à la Maison de la culture du plateau Mont-Royal et à la Galerie Dominique Bouffard. Auparavant, il a exposé à la Maison de la culture Frontenac (2013), Galerie Joyce Yahouda (2012), à la Foreman Art Gallery à Sherbrooke (2011), à Slash-tmp à Berlin (2010), au Musée d’art contemporain des Laurentides (2010), au Lieu à Québec (2009), à la Galerie du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke (2009) et à la Maison de la culture Côte-des-Neiges à Montréal (2008). Pesot travaille principalement à des installations audio-vidéo tout en investissant le champ de la performance et de la photographie. Auparavant, son univers était partagé entre la réalisation de vidéos expérimentales et le punk rock. Fondateur du festival Espace [im] Média, il vit à la campagne en Estrie (Québec, Canada) et enseigne à l’Université de Sherbrooke.

Heures d'ouverture: Du mercredi au vendredi : 10h à 18h - samedi et dimanche : midi à 17h