Entrevue avec Martin Parrot, copropriétaire de la brasserie Griendel - Baron Mag

Entrevue avec Martin Parrot, copropriétaire de la brasserie Griendel

«Notre mission est notamment de faire découvrir ce que le monde brassicole québécois a à offrir, et notre équipe au service est parfaitement outillée pour accompagner les gens dans leurs découvertes.»
Author:
Publish date:

Lignes de fût, un dossier en collaboration avec la Brasserie Beau's

Le Griendel_6

Depuis combien de temps votre bar spécialisé en bières de microbrasseries existe-t-il? 

Le Griendel existe depuis octobre 2015. Nous ne sommes pas exactement un bar spécialisé en bières de microbrasserie, mais plutôt une microbrasserie en attente d’avoir ses propres installations sur place, ce qui va arriver vers la fin de cette année (on a acheté l’ancien brewhouse d’À la Fût). Entre temps, nous avons en permanence certaines de nos bières qu’Olivier Savary, un de mes associés, brasse à la Barberie et à la Brasserie Générale. Nous sommes bien sûr toujours très heureux d’avoir des bières d’autres microbrasseries sur nos lignes, ce qu’on fera même lorsqu’on va brasser sur place.

Le Griendel_1

Combien de variétés différentes tenez-vous en fût/en bouteilles?

En bouteilles, le nombre varie mais c’est toujours autour d’une dizaine, parfois plus. En fût: au moins 20 lignes et 1 ou 2 bières en cask. À cela s’ajoute une ligne de Kombucha, de cidre, de limonade maison et de thé glacé maison pour un total de 24 lignes de fût et deux lignes de cask.

Le Griendel_3

Sentez-vous une plus grande ouverture aux bières des microbrasseries ces dernières années? Comment se traduit-elle? 

Oui, bien sûr! Il y a toujours des incontournables comme la rousse, la blanche belge et maintenant, la IPA, mais de plus en plus les gens qui connaissent moins la bière veulent découvrir d’autre types de produits. Ce qui est bien, c’est que notre mission est notamment de faire découvrir ce que le monde brassicole québécois a à offrir, et que notre équipe au service est parfaitement outillée pour accompagner les gens dans leurs découvertes, les conseiller, etc. C’est une dynamique qu’on apprécie beaucoup.

Le Griendel_9

On le voit de plus en plus lorsque des clients habitués à prendre leur blonde ou leur rousse reviennent et de fois en fois nous demandent, par exemple, ce que sont une Gose, une Berliner Weisse ou un Barley Wine et veulent goûter à ce genre de produits. Heureusement pour eux, on a toujours au moins une bière forte et au moins une ‘sour’ sur les lignes, ce qui rend possible en tout temps ce genre de découverte.

Le Griendel_2

Quel type de client revient le plus souvent? 

Les gens du quartier et les beer geeks. Notre concept dès le début était de faire une brasserie artisanale de quartier. On est très heureux de l’avoir fait dans le quartier St-Sauveur à Québec, un pan de la basse-ville qu’on adore. Le Griendel est rapidement devenu un bar de quartier et nous en sommes reconnaissants. Cela dit, avec la variété de bières sur nos lignes, on a aussi beaucoup de beer geeks qui viennent essayer les nouveautés, commenter et discuter avec nous. Ça aussi c’est intéressant!

Le Griendel_8

EC_Consultation_LB_Final

Quels sont les défis particuliers à relever dans votre entreprise?

Pour une entreprise comme la nôtre, de manière générale j’en vois deux: le renouvellement de notre offre (bouffe, bière, événements, etc) et l’aménagement de la mécanique pour le système de brassage (on parle ici de ventilation, de circuits de refroidissement pour les cuves, de circuits de vapeur et de la machinerie associée). Sur le 2e point: au centre-ville, l’installation de ce genre de mécanique est toujours un défi à cause de l’espace disponible ou non dans les locaux et sur les façades de l’immeuble. C’est le genre de défi qu’un brewpub a que la microbrasserie en campagne ou dans un parc industriel n’aura pas. Cela dit, au final on s’en sort bien!   

Le Griendel_11

Comment entrevoyez-vous le marché des microbrasseries dans les prochaines années? Croissance, stabilité, ou décroissance?

Croissance, bien sûr!  


Le Griendel_5

Quel est votre meilleur vendeur? 

C’est la IPA. Ce n’est pas juste une mode passagère. L’enthousiasme va peut-être éventuellement ralentir un peu, mais c’est vraiment très en demande à ce moment-ci et ça va le rester pour un bon moment. Les autres gros vendeurs: des blanches belges et des rousses. Lorsque ce sont nos bières, elles vendent souvent plus (dans ce cas, Stinson Beach IPA, Oulaoup (blanche belge) et 1918 (rousse)), mais c’est normal, c’est aussi pour goûter nos produits que les gens viennent chez nous.

Le Griendel_10

Quels sont vos coups de coeur des derniers six mois?

Il y en a bien sûr plusieurs, mais disons que celles-ci m’ont particulièrement marqué (et je ne me limite pas à ce qu’on a eu sur place): Bière de Driveway (Sour Stout) de L’Espace Public, Hey Hay (Saison au foin et au tamarin) de Dunham/Ceveda Pura, Second Cutting (Toasted Hay Porter) de Kent Falls Brewing Co. (Connecticut), 69 (assemblage de bières au fruit et microflore sauvage) de Brasserie Harricana/Les Gueux, Saison Argousier de Dieu du Ciel, Nid de Poule (Dry Stout) de La Souche et La Roja du Kriek (Red/Brown Sour) de Jolly Pumpkin (Michigan).  

Le Griendel_12

Griendel Brasserie artisanale

facebook.com/Brasserie.artisanale.griendel

monsaintsauveur.com/entreprises/griendel/

195 Saint-Vallier Ouest, Québec