En plus de l'ouverture de l'exposition The House of Dust d'Alison Knowles, les gens présents ont pu profiter de l'inauguration du bar terrasse et du dévoilement de l'oeuvre Unité d'habitation d'Antoine Caron. Le tout se poursuit jusqu'au 20 août prochain.

Pour l'exposition The House Of Dust d'Alison Knowles, les commissaires Maud Jacquin et Sébastien Pluot (avec Jeff Guess et les participants au programme Art by translation) revisitent l'histoire d'un des premiers poèmes générés par ordinateur en 1967: House of Dust, par Alison Knowles, qui a par la suite transposé ce poème en architecture en 1969. Ils ont invité une brochette d'artistes (dont fait partie Alison Knowles elle-même) à réinterpréter House of Dust, soit A Constructed World, Tyler Coburn & Byron Peters, Stéphane Degoutin & Gwenola Wagon, Nicole Fournier, Jeff Guess, Martin Howse, Jonathon Keats, Allan Kaprow, Norman C. Kaplan, Lou-Maria Le Brusq, Aurélie Pétrel, Joshua Schwebel et Daniela Silvestrin, en plus de la créatrice du poème.

IMG_7628

L'oeuvre extérieure Unité d'habitation d'Antoine Caron marque le dixième anniversaire de la Place publique de la Fonderie Darling, qui rassemble à la fois les artistes et les résidents du quartier tout l'été durant.

IMG_7574

Socio-financée à hauteur de 10 000$, l'oeuvre fait référence au travail de Le Corbusier, en proposant une habitation de verre regroupant plusieurs «logements», où sont installées des algues. Unité d'habitation sera ainsi appelée à évoluer tout l'été, son créateur voulant poser un regard critique sur l'utopie de l'architecte français et s'intéressant aussi au potentiel d'échec (les algues étant de nature fragile).

The House of Dust d'Alison Knowles et Unité d'habitation d'Antoine Caron

à la Fonderie Darling

jusqu'au 20 août