Le Centre Phi, nouveau partenaire du Centre national des Arts

Un nouveau réseau musical voit le jour au Canada
Author:
Publish date:

Le Centre Phi et le Centre national des Arts (CNA) annoncent un nouveau partenariat dans le cadre de l'initiative CNA Présente partout au pays, qui a pour but de contribuer au développement des artistes émergents les plus prometteurs au pays.

unnamed

Le Centre Phi se joint ainsi à un groupe sélect de dix villes et organismes culturels à travers le Canada qui présenteront, dès 2017-2018, pas moins de 40 spectacles musicaux de Montréal à Whitehorse. Cette première mouture des plus ambitieuses mettra en vedette une grande variété d'artistes de la chanson d'ici, s'exprimant dans des styles qui vont du blues au funk, en passant par le folk et le rock.

Place aux talents d'ici

Selon Heather Gibson, productrice générale de CNA Présente, cette nouvelle initiative servira à «bâtir un réseau d'organismes et de promoteurs musicaux qui travailleront conjointement à la promotion d'artistes canadiens émergents, afin de leur permettre de rejoindre de nouveaux auditoires et de créer des opportunités de tournées d'un océan à l'autre».

Des lieux de diffusion de St. John’s, Charlottetown, Halifax, Toronto, Winnipeg, Regina, Calgary, Vancouver et Whitehorse ont accepté l'invitation ailleurs au pays. À Montréal, l'honneur revient au Centre Phi, qui présentera plusieurs spectacles au cours de la prochaine année.

«En se joignant au réseau CNA Présente partout au pays, explique Phoebe Greenberg, fondatrice et directrice du Centre Phi, non seulement le Centre Phi accueillera-t-il en primeur certains des artistes canadiens les plus excitants de leur génération, il contribuera aussi à soutenir et à faire rayonner la vie culturelle et artistique de tout le pays, comme il le fait déjà à Montréal.»

La programmation complète sera bientôt disponible à centre-phi.com et sur le nac-cna.ca

Le Centre Phi sur Facebook: facebook.com/phicentre

Le Centre Phi sur Instagram: instagram.com/phicentre

Le Centre Phi sur Twitter: twitter.com/phicentre

source: PHI