7 concerts à voir le 16 juin au FrancoFolies 2017 selon Baron

Author:
Publish date:
Social count:
3

BLONDINO

19 h: La Zone Coors Light (Angle De Bleury et Sainte-Catherine)

Elle est différente, envoutante, séduisante. Sur scène, Blondino sème une troublante mélancolie, lumineuse et glacée qui nous embrasse et fait frissonner l’échine. Sa voix céleste mêlée aux orchestrations voluptueuses vous emmène vers une lévitation incontrôlée, une rêverie sublime. Blondino puise sa force dans sa fragilité. Elle nous présente les chansons de Jamais sans la nuit, pépite hybride de 2017. 

ÉMILE BILODEAU, RITES DE PASSAGE

19 h 30: L'Astral (Maison du Festival), 305, rue Sainte-Catherine ouest (28 $ à 30 $, taxes et frais inclus)

Première partie : Jérôme St-Kant

Après un passage remarqué aux Francos 2015, le jeune Bilodeau revient, fringant comme jamais, un premier album en mains. Rites de passage canalise l’effervescence de sa jeunesse dans un folk aux accents pop, via humour et délires mais également réflexions engagées et questionnements existentiels. Sans cacher l’influence d’Adamus, Bilodeau campe un univers bien à lui. En première partie, les ballades folk mélodiques de Jérôme St-Kant.

KARIM OUELLET

21 h: scène Bell (place des Festivals)

et invités spéciaux Sans Pression, Muzion et plus

Au faîte d’une carrière couronnée de succès, Karim Ouellet présentait l’an dernier l’excellent Trente, un troisième album qui continue de ravir public et critiques, et plus récemment AIKIDO, un EP entraînant, accrocheur et élégant de pop infusée de soul et d’électro. Le Québéco-Dakarois au talent sans bornes partagera la grande scène des Francos avec Sans Pression, Muzion et quelques invités-surprises !

FISHBACH

22 h: scène SiriusXM (angle Clark et Sainte-Catherine)

Certains lui associent l’« autorité singulière d’uneCatherine Ringer », d’autres voient en elle « une version irradiée de Lio » ou évoquent son timbre vocal hypnotisant à la Desireless(Voyage, voyage !). Certes. Mais l’irrésistible créature Fischbach transcende les comparaisons : voix polymorphe, beauté féline, synthpop nostalgique : son univers unique laisse pantois. Elle vient présenter À ta merci (2017).

OMNIKROM

23 h: scène Urbaine (angle Clark et De Montigny)

Omnikrom, qui avait fait scandale il y a une dizaine d’années, foule à nouveau les planches des Francos. On se souvient de Comme à la télévision, la suite de son gros (Été) hit, Trop banane. Du hip-hop décadent, grivois, gonflé à bloc de pop, de culture pop et d’électro… Le tout tard en soirée pour n’effrayer que les méchants loups.

CHOCOLAT

23 h: scène Ford (angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance)

Ils ont gagné la reconnaissance internationale et fait moult tournées grâce à leur rock'n'roll imprévisible, leur érotisme corrosif et leur psychédélisme expansif. Jimmy Hunt et sa troupe présentent Rencontrez Looloo, album donnant dans un « hardo-franco-prog modal aux accents punk-folks » : comme voir le choc du futur au fond d'un Cherry Coke, comme goûter l'infini dans le nœud d'un pretzel ! 

SAMUELE

18 h: scène Bell (place des Festivals)

La gagnante du Festival international de la chanson de Granby en 2016 lance son premier l’album, Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent, où elle dépose une poésie intime et engagée sur un folk-rock à forte ascendance blues. La multi-instrumentiste à la plume bien aiguisée livre un spectacle désarmant d’honnêteté entre chansons et spoken word.

image: Twitter