«Je qualifierais Le Brûloir "d'oasis" du nord de la ville: un peu isolé, presque inattendu mais ô combien chaleureux!»

Entrevue avec le propriétaire Vincent D'Aoust

Pouvez-vous nous raconter l'histoire derrière votre café? Qu'est-ce qui a motivé son ouverture, et pourquoi s'appelle-t-il ainsi?

Le tout a commencé par une grande quête du breuvage caféiné bien fait! De dégustation en dégustation, dans les cafés italiens surtout (la troisième vague ne déferlait pas encore), je tentais d'éluder le mystère des grains, des provenances, ainsi que les nuances et les techniques d'extraction qui produisaient un bon café... 

Je me suis mis à l'étude des machines à espresso commerciales. J'ai acheté quelques vieux modèles à prix dérisoire et me suis mis à décortiquer les appareils dans mon premier laboratoire (mon sous-sol)... De fil en aiguille, je suis devenu un bon technicien de machine à espresso, un bon barista aussi (du moins pour l'extraction). L'idée de faire le saut dans le monde du café commençait à germer... 

visage

Me manquait une dernière corde à mon arc: la torréfaction! J'ai rencontré un détaillant d'appareils à torréfier avec qui j'ai travaillé un an et où j'ai appris les rudiments de la production de café, des provenances et de la torréfaction. 

Avec ce bagage de connaissances qui continuait à s'accumuler, je me suis senti graduellement d'attaque pour la suite logique des choses: mettre ensemble les atouts dont je disposais, pour offrir un endroit avec une expertise et un produit à la hauteur... et en faire un café de quartier sympathique et accueillant! Le Brûloir a ouvert ses portes en août 2011 et la quête d'un café toujours meilleur est une aventure qui se poursuit à ce jour! 

Le nom du café m'est venu à la suite des recherche sur les termes liés au café et particulièrement à la torréfaction des grains. Le joli mot "Brûloir" est un terme ancien pour parler de l'appareil à griller les grains, aujourd'hui plus communément appeler "torréfacteur". Le choix fut simple :)

Avec quel breuvage commencez-vous la journée? 

Un petit latte onctueux que je n'hésite pas à sucrer... très légèrement, pour l'arrondir, question de partir la journée en douceur  :)

Table 3_neige4-a

Quelle ambiance sonore règne-t-il le plus souvent dans votre café?

Une ambiance naturelle d'interactions humaines et de tâches quotidiennes, sur fond musical libre et varié! 

Quel type de clientèle attirez-vous davantage?

Je suis particulièrement heureux de notre clientèle diversifiée. Des clients de tous âges et occupations se côtoient dans un environnement accueillant et sans prétention.

Les raisons de passer nous voir sont nombreuses et expliquent, par le fait même, la diversité de la clientèle: le café est propice au travail, aux rencontres, aux achats de grains pour la maison, aux petits repas simples et frais, au café pour la route ou pour une belle pause-soleil sur la terrasse...:) 

terrasse

Qu'est-ce qui fait de votre café le meilleur café au Québec?

Il y a aujourd'hui tout plein d'excellents cafés au Québec et la scène café est foisonnante! 

Je qualifierais Le Brûloir "d'oasis" du nord de la ville: un peu isolé, presque inattendu mais ô combien chaleureux! 

Ce qui nous distingue particulièrement, ce sont nos grains qui sont torréfiés sur place (juste en face au Labo du Brûloir). Une sélection de plus en plus prisée, faite suite à des dégustations rigoureuses. Nous travaillons de plus en plus les liens directs avec les producteurs pour développer des partenariats durables. Nos produits sont donc frais, torréfiés localement et disponibles sur place au détail. 

Deux endroits où vous aimez boire du café en dehors de votre établissement?

Depuis que j'ai un établissement, avec la famille et le rythme intense des jours, je ne trouve plus le temps de me balader dans les cafés comme avant...

Mais j'ai toujours eu un faible pour les cafés italiens et leur ambiance naturelle et sans flafla! Lorsque j'étais à San Francisco, j'adorais passer un moment au mythique "Cafe Trieste", l'endroit où Jack Kerouac et les poètes beat sirotaient leur inspiration... Puis à Montréal, j'avais un appartement près de St-Viateur avant l'explosion des cafés indépendants et j'alternais entre le Club social et le Olimpico... :)

Le Brûloir

318 Fleury Ouest, Montréal 

Facebook