Un solo de danse sous le thème de la sensualité féminine - Baron Mag

Un solo de danse sous le thème de la sensualité féminine

Du 29 mars au 1er avril prochains, la jeune chorégraphe Daina Ashbee présente son spectacle à l’Agora de la danse, WHEN THE ICE MELTS, WILL WE DRINK THE WATER? interprété par la danseuse Esther Gaudette.
Author:
Publish date:

Si le titre du spectacle évoque la poésie et le mystère, c’est justement ce que la créatrice de cette œuvre propose. En effet, captivée par la féminité, Daina Ashbee a construit ce solo dans une perspective de quête de l’image du corps et de la sexualité des femmes.

C’est à l’aide de gestuelles teintées d’émotions et d’endurance que la chorégraphe originaire de Colombie-Britannique a mis en scène le sujet. « Je travaille beaucoup avec les concepts d’endurance et de ténacité, relève-t-elle. J’utilise la répétition et le temps afin de transmettre cela avec les mouvements. »

Daina Ashbee - Crédit: Patrice Mathieu

Daina Ashbee - Crédit: Patrice Mathieu

WHEN THE ICE MELTS, WILL WE DRINK THE WATER? se présente à la fois comme une installation performative et une œuvre de danse contemporaine où l’esthétique de la sculpture vivante détient une place centrale. Afin d’élaborer la chorégraphie, Daina Ashbee a puisé tant dans ses origines autochtones et hollandaises que dans son propre vécu. « Les joies, les peines, la vie, tout passe à travers le corps, et le corps demeure le meilleur outil afin de s’exprimer. », commente l’artiste.

La création de ce solo, qualifié de « coup de poing » par l’Agora de la danse, s’est présentée comme une évidence à la chorégraphe qui aime lorsqu’un seul sujet occupe l’espace. « J’aime l’intimité des performances en solo », explique-t-elle. Daina Ashbee a rencontré Esther Gaudette, la danseuse qui interprète ce spectacle, lorsqu’elle est arrivée à Montréal en 2013 et a souhaité collaborer avec elle depuis. « Même s’il y a énormément de danseurs avec qui j’aimerais travailler, Esther est l’une des meilleures danseuses à mes yeux. », ajoute-t-elle.

Crédit: Alain Dahan

Crédit: Alain Dahan

Grâce à WHEN THE ICE MELTS, WILL WE DRINK THE WATER?, Daina Ashbee est gagnante du Prix de la danse de Montréal 2016 remis par le CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique. « J’ai été très émue de recevoir ces prix, confie Daina Ashbee. J’ai ressenti que la communauté était derrière moi et me poussait vers l’avant. J’ai traversé des moments difficiles et ce genre d’encouragement fait la différence, cela me donne envie de continuer mon travail. »

Esther Gaudette - Crédit: Bassam Sabbagh

Esther Gaudette - Crédit: Bassam Sabbagh

L’artiste-danseuse-chorégraphe d’à peine 27 ans est présentement en résidence à l’Agora de la danse jusqu’en 2020. Elle a d’ailleurs été lauréate du Prix Découverte Agora de la danse/Tangente pour son œuvre précédente Unrelated. À travers ses nombreux projets et ses récents prix, la jeune femme entame sa carrière avec succès.