Tanya Beaumont, présidente de l'ARCQ, animatrice et directrice de la programmation musicale à CKRL 89,1

Author:
Publish date:
Social count:
20
Crédit photo: François Angers

Crédit photo: François Angers

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je suis Tanya Beaumont, présidente de l'ARCQ, mais aussi animatrice et directrice de la programmation et directrice musicale à CKRL 89,1 à Québec. J'ai étudié en art et technologie des médias au Cégep de Jonquière de 2002 à 2005. Après un bref passage dans la radio commerciale au Bas-St-Laurent, j'ai gravi les échelons un à un à CKRL, de chroniqueuse bénévole jusqu'à la direction des programmes. Je suis impliquée sur le conseil d'administration de l'ARCQ depuis 4 ans et présidente depuis notre dernier congrès en novembre 2016.

Votre emploi actuel: 

Animatrice, directrice de la programmation et musicale à CKRL 89,1.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de la mission de l'Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec?

L'ARCQ a comme mission de contribuer à la renommée et au développement de la radiophonie communautaire et d'apporter un support à nos membres. Elle fait des représentations auprès d'instances gouvernementales et s'assure que la voix des radios communautaires se fait entendre lorsqu'il le faut.

Quels sont les enjeux de l'Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec en 2017?

Principalement cette année, un grand enjeu sera de soutenir nos radios en lien avec le numérique. Les possibilités sont très grandes et il est facile de s'y perdre avec les nombreuses plateformes. Notre rôle sera de diriger nos membres vers des solutions adaptées à leurs besoins et à leurs ressources humaines et financières. L'objectif visé étant toujours que nos radios puissent informer la population de leur marché, puisque de nombreux médias dans les dernières années ont laissé tomber l'information locale et du même coup, la population de ces territoires.

Quels sont les enjeux pour les artisans des radios communaitaires?

Les enjeux pour les radios communautaires sont en partie les mêmes que les autres stations de radio et même des autres médias: attirer les jeunes, combattre la fuite des investissements publicitaires vers les médias sociaux et s'assurer d'utiliser le web et le numérique à notre avantage. S'ajoute également le recrutement d'employés ou de bénévoles pour certaines radios en milieu régional ou périphérique ainsi que la stabilité et la fiabilité d'une équipe de travail et/ou d'un conseil d'administration.

Baladodiffusion: quelle est la position de l'ARCQ? 

C'est une vitrine formidable pour le partage de nos contenus. Communautaire ou non, il faut s'adapter au comportement d'écoute et à la nouvelle manière de consommation d'audio. La radio pour emporter répond complètement à ce besoin.

Baladodiffusion: est-ce là un avenir d'affaires pour les radios communautaires?

Les dernières années ont démontré que les investissements sur le web ne sont à la hauteur de ceux des médias traditionnels. La baladodiffusion est un incontournable même si les profits ne sont pas au rendez-vous pour l'instant. Ce sont des investissements qui ne sont peut-être pas profitables, mais il faut continuer de suivre l'auditeur sur le web, puisque c'est maintenant là qu'il se trouve.

La radio internet: quels est la position se l'ARCQ? Est-ce un nouveau modèle d'affaires intéressant pour le futur?

La mission première des radios communautaires est d'émettre sur la bande FM, du moins, tant que celle-ci existera. Mais la radio web, dans le cas du streaming, devient un outil complémentaire extrêmement intéressant, et même incontournable en 2017 où l'achat d'un poste radio se fait de plus en plus rare. Les auditeurs se tournent vers l'ordinateur ou le mobile pour écouter. La notion de distance et de rayonnement n'importe plus. Pour ce qui est d'une radio web, indépendante d'une programmation FM, il est difficile de dire si c'est un modèles d'affaires qui peut être viable. Il faudrait certainement un très, très grand soutien de la communauté. Mais qui sait ce que l'avenir nous réserve!?


3 conseils pour les membres de RIDEAU:

- Ne sous-estimez pas la puissance de la pub radio.

- N'hésitez pas à conclure diverses ententes de partenariat avec les radios de vos régions.

- Je sais que c'est pas évident, mais si c'est possible de se consulter pour éviter que tout tombe le même soir, ça pourrait aider les nombres de spectateurs en salle!

www.arcq.qc.ca
www.facebook.com/arcq1
Twitter: @ARCQinfo
https://soundcloud.com/arcq-audio