Nellie Brière, consultante en communications numériques et médias sociaux

«Les entrepreneurs doivent être dans un mode agile et prêt à remettre en question leurs façons de faire régulièrement, surtout dans le champ des communications numériques.»
Author:
Publish date:
15151026_10153901417426746_1363823661_n.jpg

Votre emploi actuel:

Consultante en communications numériques et médias sociaux.

Dans quelle ville: 

Je suis principalement à Montréal, mais je vais souvent faire des formations et des conférences dans différentes villes du Québec.

Vous allez faire une conférence sur la bière et les réseaux sociaux le 22 novembre. Pouvez nous donner un aperçu?

Je vais essentiellement parcourir les nouvelles fonctions et plateformes qui peuvent servir les entreprises de microbrasserie. Sur Facebook principalement, mais aussi Instagram, Snapchat, YouTube etc. Je vais aussi proposer quelques structure stratégiques en fonction des ressources et des objectifs qu'ils ont en général, autant pour les restaurateurs que ceux qui sont dans le marketing de leurs produits vendus au détail. Il y aura aussi une portion concernant les influenceurs.

Est-ce que les microbrasseurs comprennent l'importance des réseaux sociaux dans leurs démarches stratégique de marketing?

Plusieurs oui, mais je pense qu'ils ont tellement besoin de développer des compétences multiples qu'ils ne prennent souvent pas le temps nécessaire. De plus, il y a beaucoup de mauvaises informations qui circulent sur les « manières de faire ». Les réseaux sociaux évoluent hyper rapidement. Les choses ont déjà drastiquement changé depuis la conférence que j’ai donnée à l’AMBQ l’an dernier. Les entrepreneurs doivent être dans un mode agile et prêt à remettre en question leurs façons de faire régulièrement, surtout dans le champ des communications numériques. Je vois des initiatives passer qui ne sont plus pertinentes aujourd’hui. Probablement conseillées par des gens qui ne se sont pas renouvelés. Je pense donc que la volonté y est, mais pas l’expertise ni le temps. Mon but c’est de les orienter à ce sujet.

Les microbrasseurs ont souvent une petit équipe qui fait tout. Est-ce que vous conseillez d'engager à l'externe quelqu'un qui s'occupe de la veille des réseaux sociaux?

Absolument pas. Je crois qu’ils ont avantage à développer une intelligence numérique à l’interne. Les réseaux sociaux, ça touche tous les secteurs pratiquement. Leurs serveurs risquent d’être suivis et de devenir des influenceurs. Les microbrasseurs eux-mêmes sont soumis à une sorte de culte de la personnalité (même si la plupart de ceux que je connais ne sont pas à l’aise avec ce phénomène). Je donne souvent des consultations pour aider des restaurateurs ou des gens dans le domaine à structurer leur processus de travail pour gérer le « qui devrait faire quoi » et instaurer les meilleures pratiques. Ce sont des entreprises qui demandent déjà à tous d’être des hommes et des femmes-orchestres. Ajouter le numérique comme corde n’est pas si complexe en général. En fait, il est moins complexe de développer des compétences et des réflexes à l’interne que d’intégrer un gestionnaire de communauté qui ne sera peut-être pas en phase avec l’esprit de l’entreprise. De plus, un CM [community manager] n’a pas nécessairement les aptitudes stratégiques, puisque cela demande des tâches particulièrement micro. Le gestionnaire de la microbrasserie saura lui-même étendre ses compétences stratégiques en acquérant les connaissances de base. Les meilleurs succès que j’ai observés à ce sujet, c’est lorsque j’ai formé ou conseillé la personne qui oriente déjà les stratégies de l’entreprise et non juste le staff.

4 conseils à donner aux microbrasseurs?

1- Assurez-vous que vous (ou la personne responsable de votre stratégie de marketing) êtes au fait des dernières fonctions et meilleures pratiques dans le domaine des réseaux sociaux. Quitte à faire former cette personne pour qu’elle puisse améliorer son champ d’action.

2- Méfiez-vous des consultants, des conseillers bidons ou des gens qui prétendent maitriser ce monde complexe en ayant simplement animé des pages sur Facebook ou suivi 2-3 formations. Ce sont vos pires ennemis. Je vous invite à valider leurs expériences réelles en terme de numérique et idéalement à l’interne d’entreprises. 

3- Soyez à l’écoute de vos clients. Connaissez-les, sachez pourquoi ils vous suivent, vous parlent, vous aiment, etc. C’est la lacune que j’observe le plus souvent alors que Facebook offre les options de créations de communauté ou de profilages dignes de 1984. 

4- Soyez humble et acceptez les critiques dans les réseaux sociaux. Si votre caractère ne vous le permet pas, assurez-vous que quelqu’un dans votre entreprise puisse gérer le service à la clientèle en ligne, à votre place. C’est une gaffe que j’observe souvent dans ce domaine et qui génère plus de dommage qu’il n’y parait. Et ça sera pire maintenant que Facebook investit le champ de la recommandation.

Conférence: Bière et réseaux sociaux le 22 novembre, 15 h – 16 h - congres.ambq.ca/programmation

Twitter https://twitter.com/Nelliebriere
Snapchat: @ladaetmoi
Facebook: https://www.facebook.com/nellie.briere
Linkedin: .https://www.linkedin.com/in/nelliebriere/