« Je suis capable de me nourrir de tartines d'avocat pendant trois semaines sans rien manger d'autre! » Camille Villard, Papermiint - Baron Mag
Camille Villard est la dessinatrice de jolis mots derrière Papermiint, la conteuse d'histoires sur Les Parenthèses, ainsi qu'une grande amatrice de nourriture. Voici notre entrevue J'ai Faim avec cette créatrice à l'enthousiasme contagieux.

Derrière Papermiint et ses jolies phrases apposées sur des cartes de vœux et des affiches se cache Camille Villard, franco-chilienne basée à Montréal depuis trois ans. Cette architecte de formation, oeuvrant présentement dans le marketing, a lancé sa marque de papeterie il y a maintenant deux ans, après avoir passé 25 ans à en rêver. Vous l’avez probablement déjà croisé dans un marché de Noël montréalais l'an passé et si ce n’est pas le cas, sa boutique Etsy nouvellement remise à jour saura vous plonger immédiatement dans son univers graphique toujours optimiste.

Empruntant l’allure d’une écriture enfantine, la calligraphie Papermiint sait parler à ceux qui pensent qu’une phrase vaut plus que tous les dessins de la terre. Avis donc aux amateurs de correspondances épistolaires qui souhaiteraient faire le stock de mots doux juste à point pour le temps des fêtes.

Camille Villard est également blogueuse sur son site Les Parenthèses, où elle y parle course à pied, y dessine des cartes, des ponctuations dans la marge et se confie à ses lecteurs à l’aide de son style subtil et un brin poétique... Bref, c'est une grande amoureuse des mots!

Véritable « kaléidoscope créatif » selon ses propres dires et foodie invétérée, Camille Villard s’est prêtée au jeu de notre questionnaire J’ai Faim avec un engouement rafraichissant. Cette dernière nous prouve à quel point il est possible d’aimer énormément la nourriture tout en ayant un régime alimentaire végétalien. Spoiler alert: les aubergines et les scones seront clairement à l’honneur aujourd’hui.

Quelle est ta relation avec la nourriture?

Compliquée. J'ai eu des troubles du comportement alimentaire pendant des années, alors ça a légèrement détraqué tout ça. Aujourd'hui, ça va beaucoup mieux, mais ça m'a rendue très exigeante sur la qualité de ce que je mange. Je suis végane depuis quelques mois, après avoir été végétarienne pendant une dizaine d'années. Je suis très obsessionnelle avec la bouffe: je fonctionne par phases de food-crush et je suis capable de me nourrir de tartines d'avocat pendant trois semaines sans rien manger d'autre. En ce moment, je tripe à fond sur les aubergines rôties au miso. J'en mange tous les jours, je pense que c'est très risible vu de l'extérieur.

Aimes-tu faire des recettes ou préfères-tu le resto?

J'ai tendance à préférer faire des recettes, à cause de mon exigence et de mes convictions alimentaires. Je suis toujours très pénible quand je vais au restaurant, et vous pouvez être certains que je vais demander au moins vingt-quatre fois si on est sûr que ça a pas été cuit dans du beurre et si on peut pas remplacer le fromage de ma pizza par des tomates. À moins d'aller manger dans un resto végane, mais comme aucun de mes amis ne l'est, c'est rarement le cas... Je préfère donc cuisiner (c'est à dire faire du houmous et du guacamole et aller acheter plein de pains différents).

Qu'est-ce que tu écoutes comme musique lorsque tu cuisines?

Je suis aussi obsessionnelle avec la musique que je le suis avec la bouffe, alors je peux écouter pendant trois semaines tous les jours, en boucle, la même chanson, que je cuisine, que je travaille ou que je fasse le ménage (je mens un peu, pour faire le ménage, c'est Rihanna 90% du temps). J'écoute beaucoup de pop-folk-indé, et en ce moment, c'est The Head and The Heart qui a mes faveurs (et ils passent en concert en novembre! Allez les voir! Ils sont géniaux!). Oh et sinon, j'adore écouter des podcasts de bouffe.

Quelle est la première recette que tu as appris à faire?

La première recette que je me suis vraiment appropriée (je veux dire, je compte pas les recettes de moelleux au chocolat dans lesquelles mon seul rôle était probablement de faire semblant de remuer la pâte puis me jeter sur la casserole pour lécher le reste de chocolat fondu), la première recette donc, c'était une recette de pancakes. On avait l'habitude de bruncher chez mes parents chaque dimanche (on était des early adopters) (en fait je dis ça mais parce qu'à l'époque, j'étais en France, et en France, le dimanche on mange du poulet rôti traditionnellement, le brunch, c'est venu plus tard, quand Instagram a trouvé ça cool de partager des piles de pancakes), enfin donc, brunch chez mes parents, je disais. J'avais une revue géniale, Minnie Magazine, dans laquelle il y avait cette recette. Comme c'était vraiment bon, j'en ai fait chaque dimanche pendant des années. Mangés avec du manjar (dulce de leche chilien), c'était un pur bonheur.

Quels sont les aliments dont tu ne pourrais jamais te passer?

L'avocat. Le pain. Les aubergines. L'avocat, c'est vraiment un truc qui remonte à super longtemps, on mange beaucoup beaucoup d'avocats au Chili et il y en a toujours eu à table, quand j'étais chez grands-parents. En plus de trouver ça merveilleusement bon, ça me rappelle des chouettes souvenirs.

Quel est le pire repas que l’on t’ait servi?

De l'andouillette. J'étais chez ma meilleure amie, je devais avoir 12 ou 13 ans, et ses parents étaient super traditionnels, de l'éducation à l'alimentation, alors ils faisaient souvent des trucs un peu barbares à manger, comme l'andouillette, qui est clairement un truc que personne de moins de 45 ans ne peut décemment aimer. Ça sent mauvais, c'est visuellement dégoûtant et c'est pas bon, bref. Comme mes parents m'ont toutefois toujours appris à terminer mon assiette, d'autant plus quand je suis chez quelqu'un, je m'étais forcée, mais c'est un des pires souvenirs de bouffe que j'ai. Ça et le cordon bleu de la cantine de l'école, ce sont deux trucs atroces.

Je viens manger chez toi ce soir, que vas-tu me servir?

Alors je ferai très probablement des scones salés au romarin, avec de la farine de patate, parce que ça les rend moelleux comme tout. Mangés avec une petite tartinade de noix de cajou, c'est débile. Je suis pas très bonne pour faire des vrais plats en revanche, alors il faudra te contenter d'un grand apéro avec plein de choses à manger. Il y aura aussi très certainement mes petites tranches de patates douces rôties, surmontées d'avocat à la coriandre et d'une petite salsa de tomates et amandes, qui est un truc un peu long à faire, mais c'est vraiment bon. Oh, et un petit bol avec des pistaches, parce que les pistaches, c'est vraiment bon. En dessert, je n’aurai probablement rien fait parce que je suis très mauvaise en desserts. Mais il y aura du chocolat noir quelque part à grignoter. Le tout servi avec du vin rouge, parce que j'aime beaucoup le vin.

Si je t’invite à souper, qu’est-ce que je devrais cuisiner pour t’impressionner et gagner des points?

Alors déjà, si tu cuisines végane, mais autre chose que juste des pâtes à la tomate, tu vas gagner des points. Pour le reste, je suis réellement pas si compliquée, s'il y a des patates et des aubergines (je pense que tout le monde aura compris que j'aime ça, les aubergines), je serai heureuse. Et du vin, donc. Mais si tu veux m'emmener quelque part, tu peux affréter un avion pour m'emmener manger chez Alain Passard, à Paris.

Peux-tu nous présenter des artistes ou designers que tu admires?

Mon dernier gros coup de cœur, c'est le travail de Charlotte Sagori, qui travaille le papier dans un univers hyper doux et féérique, j'adore. Pour rester dans le papier (j'adore le papier. Autant que les aubergines et les avocats), l'artiste Aurélie Cerise me rend hystérique à chaque nouveau projet. Je suis aussi très admirative du boulot de dingue de Lisa Gachet (Make My Lemonade) qui est hyper douée et inspirante. Et, dans la même veine de personne inspirante et douée, mon amie Séverine, créatrice de la marque Oelwein.

Du côté des artistes québécois, j'adore Magalie, le bocal de Mag, pour ses affiches toujours super poétiques, les bijoux de Joëlle, Le Cubicule (je pense que j'ai une bague d'elle sur chaque doigt de la main) et j'aime énormément Ana Roy.

Papermiint : site web | facebook | etsy | instagram | blogue les parenthèses