« L'amateur de vin est souvent un curieux des odeurs et des saveurs. » Marie-Hélène Boisvert, l'Apprentie Sommelière - Baron Mag
La blogueuse québécoise spécialisée dans le vin Marie-Hélène Boisvert, alias l'Apprentie Sommelière, nous parle de son amour de la nourriture qui va de pair avec sa passion pour l'œnologie. Une entrevue qui donne envie de se constituer une cave à vins!

Vous l’avez compris, chez Baron on aime parler nourriture mais aussi fouiller internet afin de vous faire connaitre des personnalités qui en valent la peine! Aujourd’hui c’est l’Apprentie Sommelière qui s’est prêtée au jeu de notre questionnaire J’ai Faim puisque bouffe et bonnes bouteilles nous semblent en effet presque indissociables! En quelques mots, l’Apprentie Sommelière est une blogueuse qui vulgarise et explique l’œnologie à son lectorat. À l’aide de vidéos et ou à l’écrit, Marie-Hélène Boisvert partage ses « trucs » et astuces afin que l’on comprenne un peu mieux ce que l’on déguste dans nos verres. Avec simplicité, rigueur mais aussi une bonne dose d’humour, l’ancienne étudiante à l'Institut de Tourisme et d'Hôtellerie du Québec diffuse ses connaissances vinicoles à travers ses voyages et ses coups de cœur. Depuis peu, elle anime également des ateliers d’introduction à la dégustation. Alors qu’elle était en pleine escapade espagnole, nous lui avons soumis toutes nos questions bouffe. D’ailleurs, on vous conseille vivement de lire ses réponses un verre de vin dans la main et du jazz dans les oreilles…

L'Apprentie Sommelière (c) Marie-Hélène Boisvert

L'Apprentie Sommelière (c) Marie-Hélène Boisvert

Qui es-tu? Peux-tu nous parler un peu de toi et de ton blogue?

Qui suis-je? Ça commence raide cette entrevue virtuelle. Alors que je suis dans l'auto en route vers une visite de vignoble du nord-est de l'Espagne, je réfléchis à mon parcours personnel et professionnel. Si j'ai débuté mon blogue sur le vin il y a de cela quatre ans, c'était pour partager mes apprentissages effectués lors de mon cours de sommellerie auquel j'étais inscrite à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec [ITHQ]. J'ai choisi le titre de mon blogue en ce sens, l'Apprentie sommelière. Puisque je pense que nous sommes apprentis toute la vie dans ce milieu si vaste qu'est le vin, ce titre était justifié. Je reçois souvent des commentaires à ce propos. Les gens se demandent quand vais-je changer le nom de mon blogue pour enlever "l'apprentie". La vérité est que je songe à changer un peu la vocation de mon blogue pour qu'il soit plus un projet d'équipe, mais sinon rien n’a changé, je sais que je serai apprentie toute la vie! 

Quelle est ta relation avec la nourriture?

Pas de secret pour personne: l'amateur de vin est souvent un curieux des odeurs et des saveurs et je n'y échappe pas. J'aime bien manger, le plus souvent des plats végétariens. J’aime partager ces bons repas avec des amis – je suis une bibitte très sociable.

Aimes-tu faire des recettes ou tu préfères le resto?

J'aime beaucoup cuisiner le week-end lorsque je reçois des amis et que j'ai le temps de prendre un verre de blanc en cuisinant (Je préfère alors des vins blancs vifs comme ceux de Chablis ou de la Grèce). J'avoue qu'en général je préfère avoir des repas entre amis chez l'un de nous plutôt qu'au resto. D'une part, pour le choix des vins, mais aussi parce que j'aime que la soirée s'étire. Dans le tourbillon de la vie quotidienne en semaine, c'est une tout autre histoire. J'opte alors pour des recettes simples ou mieux, des recettes sur la plaque au four.

Qu'est-ce que tu écoutes comme musique lorsque tu cuisines, quel genre de musique t'inspire le plus?

Influence paternelle, je n'écoute presque qu'exclusivement du jazz, surtout pour cuisiner. Les Ella Fitzgerald, Dave Brubeck, Miles Davis et autres Nina Simone rythment ma préparation de repas. C'est probablement l’un des moments que je préfère d'ailleurs.

Quelle est la première recette que tu as appris à faire ?

Petite, j'aimais beaucoup cuisiner des desserts avec ma mère. Licher la cuillère de bois à la fin était la récompense ultime. Je cuisine maintenant parfois des desserts avec ma fille également et lui ai transmis le plaisir de se délecter de la pâte à gâteau crue.

Quels sont les aliments dont tu ne pourrais jamais te passer et pourquoi ?

Je suis une grande fan de poivre fraichement moulu. J'en ai quelques sortes à la maison. Sinon je suis obsédée par les courges. Chaque année je me rends à La Courgerie dans Lanaudière y ramasser mon lot de courges pour l'hiver. Lorsque je vais au restaurant, s'il y a un plat impliquant la courge c'est certain que je le prendrai. Le cari est également mon assaisonnement de prédilection et je ne pourrais m'en passer. Autrement chez nous on a de l’ail, de l’houmous et des citrons en permanence. Ça sauve des vies!

Qu’aimes-tu le plus cuisiner pour ta petite famille/tes amis ou pour impressionner?

Mettons tout de suite les choses au clair : je ne suis pas un grande chef. Je cuisine, je me débrouille, mais je ne suis pas celle qui impressionne avec mes plats. Enfin, pas toujours. Je crois que ma force c'est l'accueil. J'ai une grande table permettant de recevoir de grands groupes. Je ne tente donc pas d'impressionner avec ma cuisine, mais plus d'opter pour des plats simples, mais savoureux et réconfortants. Et puis après, c’est avec le vin que je veux impressionner! ;). Côté restaurant, fistonne et moi sommes folles des sushis. J'aime l'emmener dans des restaurants où l'on ne penserait pas emmener un enfant. Elle est curieuse au niveau gastronomique et je tente de cultiver cette curiosité au quotidien. À l'épicerie, par exemple, nous achetons parfois des fruits ou légumes qu'on connait moins.

Quel est le pire repas que l’on t’ait servi?

Laisse-moi réfléchir... Tous les plats de la cafétéria de mon école secondaire?

Je viens manger chez toi ce soir, que vas-tu me servir?

C'est le vin qui dictera ce que l'on mangera. Je suis davantage adepte des accords vins et mets que l'inverse. Donc, selon mes envies de bouteilles, je cuisinerai un plat ou un autre. Comme je suis fan de courges, par exemple, il pourrait me tenter d'ouvrir un chardonnay du Jura aux notes légèrement oxydatives pour te faire connaître cette région que j’apprécie particulièrement.

Si je t’invite à souper, qu’est-ce que je devrais cuisiner pour t’impressionner et gagner des points?

Je suis facile à satisfaire, encore plus à impressionner. Si tu m'invites, sache seulement que les grosses pièces de viande, c'est moins mon truc. J'aime les poissons, les fruits de mer et il doit y avoir des légumes, crus le plus possible. J'apprécie la cuisine méditerranéenne en fait et j'ai adoré mon voyage en Grèce pour sa gastronomie, justement.

Quelle bouteille de vin devrais-je ouvrir pour t’impressionner?

N’essaie pas de m’impressionner avec un vin puisque tout ce que je souhaite c’est partager un vin avec toi, surtout un vin que tu aimes. Le vin c’est la rencontre et pour qu’un vin soit bon, il faut le partager en bonne compagnie. Offre-moi donc un verre de ton vin préféré, de ta récente découverte, je suis curieuse de connaître tes goûts. Et ne pense surtout pas que je risque de juger ton choix de vin, je bois de tout et suis très ouverte. Alors, on se le boit quand ce vin?!

L'Apprentie Sommelière: site web | facebook | youtube