Danielle Morin, créatrice chez Les Vieilles Sacoches - Baron Mag
« Je crée pour mon plaisir personnel, le bonheur que cela m'apporte et apporte à celles qui portent mes créations. »

L’édition d'automne du Marché artisanal Montréal aura lieu les 10 et 11 septembre 2016 à l’Église St-Enfant-Jésus, à Montréal. Plus de 80 artisans venant de tous les coins du Québec seront sur place.

13669161_10207283858308836_9015695431100436258_n.jpg

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je me présente, Danielle Morin. Je suis la créatrice derrière Les Vieilles Sacoches. À la base, nous étions 2 amies, mais nous avons chacune à notre manière poursuivi sur une voie différente et toute aussi inspirante. Les Vieilles Sacoches, c'est une histoire de boutons, de passion et de folie qui se limite à partager le plaisir de créer à partir d'objets recyclés (de tout acabit).

13692455_1052662224814491_7485732636506180692_n.jpg

Votre emploi actuel: 

Mon travail dans la vie: éducatrice en milieu familial! J'avais une garderie à la maison. Mais avec la maladie qui s'est pointée à un moment particulier de ma vie (la veille de mes 40 ans), j'ai été ébranlée par la vie, mais heureusement que Les sacoches étaient toujours bien vivantes! Le diagnostic a été prononcé suite à la perte de vision de mon oeil droit. J'ai repris ma garderie 1 mois et demi seulement après ma première poussée. Je suis retournée à mes petits cocos de la garderie et le soir j'allais dans mon atelier pour créer. Le seul endroit où la maladie n'a pas le droit d'entrer, c'est dans mon atelier. Après deux ans à travailler sans relâche et à me battre contre mon système immunitaire, la maladie est revenue hanter mes jambes et j'ai fermé ma garderie pour que mon corps prenne le temps de reprendre sa place, une autre fois ébranlé. En octobre prochain ça fera 3 ans que je porte la maladie et j'ai finalement compris que le meilleur endroit pour moi pour vivre la maladie était dans mon atelier avec Les Sacoches. Jusqu'ici, personne ne connaissait l'existence de la maladie chez La Sacoche que je suis, mais du coup j'ai envie que les gens sachent pour mieux comprendre. Je laisse mon corps revenir de sa dernière épreuve et après je me remets aux Sacoches pour me lancer pour de bon et officiellement comme "entrepreneuse" passionnée et unique en mon genre!

Dans quelle ville: 

Je suis de la région de Terrebonne. Quand je travaillais à la garderie (dans ma maison), j'étais aussi passionnée que maintenant. Le fait d'amener ces petits bouts de choux à l'école était un honneur, un privilège et un véritable travail d'accompagnement. Je crois avoir bien réussi toutes ces années durant. Ma formation de base a été faite en études des arts visuels et en histoire de l'art à l'université. La garderie se voulait une parenthèse pour la suite de ma carrière en création... Mais, visiblement la parenthèse a duré 10 ans et aujourd'hui je retourne à mon premier amour qu'est la création. Comme j'aime bien le dire, la vie trouve toujours son chemin, peu importe la route quelle emprunte! Je suis devenue une artisane passionnée, curieuse et amoureuse du fait main! Ceux qui me connaissent savent que j'aime profondément tous les artisans qui croisent ma route et bouleversent mon coeur avec leurs créations. Au fil de ces rencontres, nous sommes devenus une belle communauté qui s'entraide, se soutient et tellement inspirante.  

Quels outils sont essentiels à votre vie (app, logiciel)?

Mon univers technologique est si peu garni... Je travaille beaucoup à partir de ma tablette avec les applications Pixlr, que j'adore, et mon appareil photo greffé à ma main droite! J'adore prendre des photos et partager aux gens qui nous suivent sur Facebook la journée passée dans un Marché par exemple. J'aime beaucoup Instagram, une plateforme qui nous montre souvent l'univers derrière l'artisan... Pour vendre, j'ai ma boutique Etsy et deux boutiques à Montréal qui possèdent quelques-unes de mes créations, soit Maillagogo et Kitsh À L'Os.

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

10386761_770244366389613_2319571520389120207_n-1.jpg

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?

En travaillant, j'écoute souvent du classique! L'opéra m'émeut et je suis moins portée à fredonner les paroles! Henry Manx, Stacy Kent, Richard Séguin, Louis-Jean Cormier, ils sont très nombreux à visiter mon atelier... En fait, la musique est aussi présente dans ma vie que le bouton peut l'être! 

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail? 

Moi, je ne parle plus en terme de productivité, rentabilité, de temps ou de profit. On parle de bénéfice pour ma tête, mon corps et mon quotidien. Le temps ne compte plus pour moi, c'est une question d'équilibre et d'écoute pour mon corps. C'est lui maintenant qui décide et dirige la production au moment où il se sent capable de le faire. Ma vision de l'entreprise (et de la vie en générale) n'est plus la même depuis que la maladie est entrée dans ma vie sans quelle n'y soit invitée! Je ne pense plus en terme d'argent et de productivité, mais plus en terme de bien-être et de bonheur! Je ne sauve plus du temps, je le prends!

Quels trucs donneriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Je crée pour mon plaisir personnel, le bonheur que cela m'apporte et apporte à celles qui portent mes créations. Les Sacoches c'est une histoire de boutons, de passion et une belle folie qu'est la mienne!

www.vieillessacoches.com