10 concerts à voir le 8 juillet au Festival International de Jazz de Montréal 2016 selon Baron - Baron Mag
Vous avez envie de sortir ce soir ? Voici nos suggestions de concerts à voir le 8 juillet au Festival International de Jazz de Montréal 2016

WASIU

Déchiré dès l’enfance entre un père nigérien musulman et une mère haïtienne chrétienne protestante, le Québécois Wasiu connaît la marginalisation. Il s’est forgé une identité témoignant de ses dichotomies, puisant dans son propre multiculturalisme pour donner vie à un hip-hop authentique et sensible. Et ça marche : il y a un beau buzz autour de son projet MTLiens ! 22 h , Scène Turkish Airlines / CBC/Radio-Canada - Esplanade, rue Clark

PETER BJORN AND JOHN

Figure de proue d’une scène nordique en totale ébullition dans les années 2000, on se souvient de leur tube, Young Folk, sifflé partout dans le monde. Entre un rock décadent et une pop new wave chatoyante, le trio suédois qui sait aussi s’accorder des envolées psychédéliques et expérimentales, voire parfois punk, débarque pour présenter son tout dernier album ! 22 h : Club Soda - 1225, boul. Saint-Laurent (32,25 $ à 35,25 $, taxes et frais inclus)

FACE-T

Vétéran de la scène reggae-dancehall, le chanteur québéco-jamaïcain Face-T nous arrive avec EP2, prévu pour la fin de l’été, dont le premier extrait, Fight Back, vient de sortir. C’est dansant, accrocheur et bigarré, un mélange percutant de reggae-dancehall et de rythmes électros qui ouvrent les Caraïbes vers de nouveaux horizons. 20 h : Scène Turkish Airlines / CBC/Radio-Canada- Esplanade, rue Clark

GINKGOA

Elle est new-yorkaise, lui parisien. Ensemble, ils fabriquent une musique sucrée et ultra vitaminée où les époques se croisent et les inspirations se mélangent : pop, swing, beats électros sur des textes élégants et parfois déjantés. Entre Les Rita Mitsouko et Pink Martini, ils n’ont qu’une idée en tête : faire danser ! 20 h - 22 h:Scène Rio Tinto - Angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance 

BELLFLOWER

Jazz hybride planant, pop orchestrale et folk alternatif vont et viennent organiquement entre ces huit musiciens de talent dont le cœur est l’auteure-compositrice-interprète Em Pompa. Leur 2e album, The Season Spell, déploie toute l’ampleur de leur poésie et de leur écriture musicale raffinée où se fondent avec bonheur les harmonies vocales et les instruments à vent. 19 h , Savoy du Métropolis - 59, rue Sainte-Catherine Est (22 $ à 25,55 $, taxes et frais inclus)

FLYING HÓRSES

Jade Berg, la compositrice et pianiste du groupe, débarque en solo au Balcon pour nous offrir une version très intime et acoustique du premier album de ce groupe montréalais, enregistré en Islande, dans le célèbre studio de la formation emblématique Sigur Ros. Fascinant. 8 h - Le Balcon, 463, rue Sainte-Catherine Ouest (24 $, taxes et frais inclus)

JOSÉ JAMES AVEC TAKUYA KURODA

Chet Baker Sings

Qui de mieux pour finir d’honorer en beauté la profondeur bouleversante de Chet Baker que José James ? Qualifié de « talent le plus original de la scène du jazz contemporain » par Pitchfork, le chanteur new-yorkais love sa voix profondément soul dans un groove des plus cools… loin, très loin des sentiers battus. 18 h : Gesù - 1200, rue De Bleury (35 $ à 41,35 $, taxes et frais inclus)

BETTY BONIFASSI

Bien connue pour sa participation aux projets Les Triplettes de Belleville, DJ Champion et Beast, Betty Bonifassi nous présente son nouvel album, Lomax. Poursuivant son exploration de l’œuvre d’Alan Lomax, le projet se veut une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle. Un album fort, avec une voix incomparable. 18 h : Club Soda -1225, boul. Saint-Laurent (32,25 $ à 35,25 $, taxes et frais inclus)

JACQUES KUBA SÉGUIN

Litania Projekt avec le Quatuor Bozzini

Loué pour son style métissé gorgé de multiples influences, le trompettiste et compositeur Jacques Kuba Séguin propose avec son Litania Projekt une rencontre entre musique néoclassique et jazz nord-européen. Deux ans après nous avoir présenté le projet au Festival, il revient avec son tout nouvel album accompagné pour l’occasion du brillant Quatuor Bozzini, ensemble à cordes reconnu pour sa virtuosité et son élégance. On s’attend à une belle incursion entre tradition et moderé. 18 h : L'Astral (Maison du Festival), 305, rue Sainte-Catherine Ouest (32 $ à 35,55 $, taxes et frais inclus)

THE LONDON SOULS

Le trio new-yorkais The London Souls, réputé pour ses shows survoltés, pourrait prétendre au titre de fils spirituel prodige de Jimi Hendrix et des White Stripes ou de cousin des Black Keys et de Lenny Kravitz. Le voici pour la 2e fois au Festival avec Here Come The Girls, une 2e galette de rock classique bluesy et soulish. Du groove comme on l’aime ! 17 h - 19 h : Place Heineken- Angle Sainte-Catherine et De Bleury