Laurence Vallières: magicienne du carton - Baron Mag

Laurence Vallières: magicienne du carton

Chaque semaine, on vous présente un ou une artiste qui fait partie de la grande famille de la galerie Fresh Paint. On pénètre ici dans l'univers de l'artiste Laurence Vallières, dont le travail est marqué par le monde animal et l'imaginaire.
Author:
Publish date:
Business+Boonz3.jpg

Lorsque Laurence Vallières répond à nos questions, elle est en pleine préparation pour une exposition en Corée du Sud et travaille sur une série de sculptures de gorilles noirs en très grand format. « Ces sculptures sont à la fois imposantes et effrayantes. D’autant plus que la couleur noire leur donne une présence incontournable ». Pas question de réconforter le visiteur ou de l'envelopper dans la ouate. Le travail de cette artiste montréalaise s'inspire fortement de l’imaginaire animal, de fables anthropomorphiques et de dessins animés politiques.

crâne+noir+face.jpg

Travaillant principalement avec le carton, Laurence Vallières ne s'identifie pas au street art, en partie pour des raisons pratiques: « mon travail en carton ne peu pas rester dehors....». Elle y est par contre associée, notamment à cause de la galerie Fresh Paint, qui a joué un rôle important dans le début de sa carrière. « C'est mon amour du street art qui m'a poussée à me diriger vers Fresh Paint », raconte-t-elle, contactant la galerie pour exposer suite à sa graduation d'un programme de céramique et devant les portes fermées pour exposer. « J'ai donc pris le taureau par les cornes et j'ai loué l'ancien espace de Fresh Paint pour une soirée, il y a maintenant 4 ans de cela. L'exposition a eu un franc succès! » C'est ainsi que la galerie l'invite à produire plus d'oeuvres et que sa carrière prend son envol. 

Comment décrire son style? « Mon travail est figuratif, ludique et sérieux à la fois. Souvent monochrome, je préfère la forme à la couleur. » Quant il est question du message derrière ses différentes réalisations, elle réalise que celui-ci change régulièrement. « Ces temps-ci, je crois qu'il est davantage axé sur la beauté du monde animal, sa présence, sa fierté. »

vallieres-bear-head.jpg

L'inspiration vient au gré des rencontres, des trouvailles et des projets. « Parfois, je trouve un morceau de carton d'une couleur, d'une marque quelconque que j'aime bien, et cela m'inspire un animal ou un message », mentionne-t-elle. Montréal et sa scène lui donne beaucoup d'énergie: « Les gens ici font beaucoup avec peu, et ça m'inspire à travailler fort et à faire de mon mieux. Je suis entourée de gens très créatifs. »

Avant de nous quitter, elle donne un conseil aux artistes qui souhaitent se lancer: « Il faut travailler fort, très fort, et très très fort. Il faut être positif, garder un peu de naïveté pour soutenir le rêve et ne pas se laisser décourager par les peureux de ce monde. Il faut être ouvert à la critique tout en gardant confiance en soi. Il faut avoir un intérêt pour les affaires et il faut vouloir être travailleur autonome », précise-t-elle.

1412692228937.jpeg

Laurence Vallières

La galerie Fresh Paint: site web | facebook

Événements à venir à la galerie:

Beaux Dégâts #40, édition 4e anniversaire: 25 mai aux Foufounes électriques. Tous les détails ici.

Marché Fresh Paint: le samedi 28 mai au Théâtre Sainte-Catherine. Détails à venir.