Marie-Chloé Duval, artiste peintre - Baron Mag

Marie-Chloé Duval, artiste peintre

« Pour moi, créer c’est une question d’envie. Je ne me force pas. Je suis très disciplinée pour arriver à mes buts, mais le chemin m’importe peu. »
Author:
Publish date:
12895540_10208062927506728_1882242023_n.jpg

Qui êtes-vous et quel est votre parcours? 

Je suis moi.

… Marie-Chloé, une femme de 25 ans intense et passionnée.

Élevée dans la magnifique région du Kamouraska, je découvre Montréal aux mêmes instants que la vie universitaire. Pour moi, habiter à Montréal était une expérience de vie nécessaire, je devais l’essayer, je devais vivre « dans grand' ville », comme nous le disons si bien par chez moi. D’abord pour essayer et y étudier, elle m’a plu cette « grand' ville ». Elle m’a tellement plu que j’y habite depuis déjà 6 ans.

S'évader. 24x36.JPG

C’est lors d’une de pause entre le baccalauréat en criminologie et la maîtrise dans le même domaine que je me suis mise à la peinture; un peu par erreur. Durant un séjour hivernal dans le Kamouraska, les journées froides et la vie casanière ont vite commencé à m’ennuyer. Je suis descendu au sous-sol (soyons honnêtes, il s’agit d’une cave en bonne et due forme), j’ai pris des fonds de peinture à murs, des découpes de bois et j’ai peint. C’était laid, très laid. Mais, j’ai ramené les cannes de peintures à Montréal, j’ai marché dans les rues à la recherche de planches mises aux vidanges et j’ai continué à peindre des « choses ».

Autodidacte, par essais (et plus d’une erreur), ma passion a pris forme au fur et à mesure que les murs de mon appartement se sont remplis.

Transparence. 24x36.JPG

La transition entre la création secrète dans mon appartement rue St-Denis et la sortie « publique » est arrivée sans préavis.

Un jour, le propriétaire de mon appartement a démontré un intérêt envers mes toiles. Je me suis dit: « Ah, vraiment, peut-être qu’il n’y a pas juste ma mère (très peu objective) qui aime mes toiles ». Ce fut vraiment un moment déclencheur. J’ai décidé de mettre mes toiles sur ma page Facebook et puis le reste est histoire!

Poursuite.24x36..JPG

Aujourd’hui, ce passe-temps prend beaucoup de mon temps et occupe mon esprit à temps plein. J’ai besoin de créer, j’ai besoin de laisser sortir les images qui se glissent dans mon esprit.

Entre les nombreux voyages, la procrastination responsable et la création, je termine présentement mon mémoire en criminologie. Il faut croire que le statut unique et le chemin de vie tracé ne sont pas pour moi. J’aime être l’artiste à l’université et l’universitaire dans une galerie!

Alive. 20X30.jpg

Votre emploi actuel:

Je suis étudiante à temps plein et je travail en recherche sur divers contrats en collaboration avec mon université. Cet emploi est un rêve car il m’offre la flexibilité d’écrire depuis mon ordinateur à Montréal…où ailleurs!

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes: 

Intuitive.

À quoi ressemble votre espace de bureau?      

Je suis tellement choyée par la vie. J’ai la chance d’avoir pu installer un atelier dans chacune de mes maisons: Kamouraska, Montréal et Chicago (ah oui, pour ajouter à ma vie chaotique, mon copain habite Chicago). Voici donc une photo de ces 3 endroits qui sont mes « happy place ».

IMG_4687.JPG
IMG_3781.JPG
IMG_2007.JPG

Mes ateliers sont chaotiques, mais organisés. Il s’agit de pièces transformées où je peux me laisser aller à lancer la peinture et laisser couler les toiles. Entre les outils de construction, les livres et les montagnes de toiles empilées, ce sont des endroits qui sont en constante évolution.

_SIS_Femmes, no5.jpg

Quels outils sont essentiels à votre vie (app, logiciel)? 

Mon ordinateur pour travailler, partager et m’inspirer. J’utilise beaucoup Pinterest pour les images. Ma caméra est un essentiel. Je suis une adepte de tout documenter; tout photographier.

Je suis très nulle en technologie, j’ai un mauvais karma avec tout ce qui se branche. Je me souviens encore que je n’ai jamais réussis à installer MSN Messenger, la base quand tu as 14 ans quoi. Depuis, je vis dans le déni de ce monde virtuel plein de richesses!

Mulier Corvus. 24x48.JPG

Qu’écoutez-vous comme musique en travaillant? Avez-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail? 

Parfois j’écoute de la musique (de Adam Beyer à Yes en passant, très souvent, par Leloup). Parfois j’écoute des TED Talks (beaucoup de parfois). Parfois j’écoute le silence. Et parfois, bien malgré moi, j’écoute les voisins d’en haut si je suis à Montréal. Pour moi, créer c’est une question d’envie. Je ne me force pas. Je suis très disciplinée pour arriver à mes buts, mais le chemin m’importe peu.

IMG_4337.JPG

De nature matinale, très matinale, je n’aime pas beaucoup dormir et je profite des matinées silencieuses pour travailler en adulte; en académique. Les soirées sont tellement parfaites pour m’enfermer dans mon atelier, regarder ma toile et être en tête à tête avec elle, qu’il ne me faut pas de stratégies d’optimisation pour avoir envie de le faire.

Fugam. 30x40.JPG

Quels trucs donneriez-vous pour améliorer la productivité? 

Aimer ce que l’on fait. Quétaine, mais bien vrai.

Avoir un but, une vision globale de se qui nous rendrait fière (fier) dans 2-5-10 ans.

fbIMG_8468.JPG

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour: 

Tout… et rien! Je suis seule pour travailler. Je ne peux que difficilement comparer.

Cap Espoir. 24x48.JPG

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné? 

« Il faut faire de l'art pour de l'art sans trop se questionner. Il faut en cueillir le plus beau fruit, le plaisir de créer! » - Mon papa

IMG_4774.JPG

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps? 

Bien l’utiliser.

Quelle est votre routine de fin et de début de journée? 

Me lever. Me coucher. Le reste est une aventure qui se définit selon chaque tâche sur ma liste de chose à faire et d’objectifs et selon mon envie du moment.

Bare Feet. 24x24.JPG

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Je dois avouer que je peux me passer des deux. D’ailleurs, je me passe d’un téléphone depuis déjà 6 ans. Oui, je suis une des 2 personnes de 25 ans au Québec sans cellulaire ni ligne terrestre et je vis très bien avec cela (mon entourage, un peu moins!). Je crois que cela fait état de ma relation avec les « gadgets ».

Bref je peux me passer de pratiquement tout. J’aime bien avoir un crayon et un papier à la portée de main. Je crois que secrètement je rêve d’avoir une subite inspiration de génie pour écrire un roman et je ne voudrais surtout pas être prise au dépourvu! 

bWFLP.jpeg

Marie-Chloé Duval | portfolio | facebook