PxPixel
Caroline Vaillancourt, sexologue à Sans culotte ni tabous - Baron Mag

Caroline Vaillancourt, sexologue à Sans culotte ni tabous

« Peu importe ce que je fais, l’important c’est que je vive en accord avec moi-même et que je contribue au mieux-être de ma communauté. »
Author:
Publish date:

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Caroline Vaillancourt, sexologue à Sans culotte ni tabous

Votre emploi actuel:

Je suis sexologue et je suis fière de pouvoir dire que c’est mon emploi à temps plein. En effet, je consacre la majorité de mon temps à développer et faire fleurir mon entreprise Sans culotte ni tabous. Entre les consultations, les conférences, les ateliers, la gestion, les entrevues et le réseautage, je vous jure que je n’ai pas le temps de m’ennuyer!

Dans quelle ville: 

À la clinique Espace Individuus, située au 3402 St-Hubert à Montréal. Nous nous déplaçons aussi en Estrie pour des ateliers, conférences et formations.

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes:

Passionnée.

Quels outils sont essentiels à votre vie (app, logiciel)?

L’application du type humain me permet d’entretenir ma santé mentale et de rester les deux pieds sur terre. Puis il y a les classiques apps pour les médias sociaux de l’entreprise (Facebook, Instagram, Twitter, Gmail, etc.).

À quoi ressemble votre espace de bureau?

À la clinique, pour les consultations, il y une ambiance chaleureuse, épurée et centrée sur le bien-être des gens qui y entrent.

À la maison, pour le reste du boulot, ça ressemble à tout espace confortable et douillet. Le trio divan, tisane et portable est suffisant pour me permettre de passer au travers de mes tâches. Je fréquente aussi régulièrement le Bazar café, sur la rue Beaubien.

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?

Ça dépend de mon humeur, mais dernièrement, je suis à fond sur Lianne La Havas, que j’ai récemment vu en spectacle… une vraie déesse!

Avez-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail?

D’habitude la technique du «moins-l’fun-au-plus-l’fun» fonctionne assez bien pour passer au travers de ma listes de tâches. Sinon, j’essaie d’y aller par priorité et de couvrir tous les volets de mon travail (la planification des médias sociaux, le marketing, la comptabilité, etc.) en y consacrant des périodes et des journées spécifiques.

Quels trucs donneriez­-vous pour améliorer la productivité?

L’utilisation des échéanciers et des listes de priorité, visuellement c’est très efficace. Aller chercher de l’aide, que ce soit auprès de collègues, ou de conseillers pour se faire remettre les idées en place, c’est très aidant.

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour:

Je me démarque par ma sensibilité aux autres, ma créativité et mon ambition. Jusqu’à date ça a donné place à des projets tout à fait uniques! Vous pouvez les voir juste ici.

 Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

Que peu importe ce que je fais, l’important c’est que je vive en accord avec moi-même et que je contribue au mieux-être de ma communauté.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps? 

La priorisation et surtout, surtout, de tout faire avec plaisir!

 Quelle est votre routine de fin et de début de journée?

Ma routine c’est justement de ne pas en avoir, sauf peut-être de brosser mes dents. À part ça, je n’ai jamais une journée pareille et ça me donne une liberté essentielle à mon bien-être.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez ­vous pas vous passer?

Je ne suis pas très gadget… je ne peux pas me passer de mon vélo!

 www.facebook.com/sansculottenitabous

Pour toutes demandes d’information ou de service, n’hésitez pas à me contacter :

sansculottenitabous@gmail.com

514-475- 6764

Nous offrons des rabais étudiants sur les consultations, et nous couvrons toutes sortes de thématiques, que ce soit la confiance en soi et en les autres, l’intimité, les relations interpersonnelles, l’identité sexuelle et de genre, la violence, l’affirmation de soi, la dépendance affective… et plus! Tous les suivis débutent par une rencontre d’évaluation des besoins puis s’étendent sur un maximum d’une dizaine de séances, visant l’autonomisation de l’individu ou du couple face à ses défis.