Alexandre Gilmart, designer senior & directeur artistique chez Emakina - Baron Mag

Alexandre Gilmart, designer senior & directeur artistique chez Emakina

« Quand on justifie son travail avec des arguments logiques, ça captive et rassure toujours le client! »
Author:
Publish date:
Alexandre_Gilmart.jpg

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Je m'appelle Alex, j’ai 34 ans. Je vis et travaille à Bruxelles. J’ai débuté ma vie professionnelle en tant que graphiste print, jusqu’à ce que la crise de 2008 me prive de mon emploi. Inconsciemment, je vivais alors un nouveau départ: ce fut l'occasion d’ajouter plusieurs cordes à mon arc en me formant au web, au digital, à ce secteur qui semblait si riche et en perpétuelle évolution! Un an et demi plus tard (le temps de ma formation), je démarrais une nouvelle aventure en tant que stagiaire junior/designer chez Emakina pour me faire ensuite engager 2 mois plus tard. Sans coucher en plus!

Votre emploi actuel?

Lead designer & art director (et chief karaoke officer) chez Emakina.

Dans quelle ville?

Originaire de Wallonie profonde, j’ai rejoint Bruxelles en 2002 pour y faire mes études et m'y installer définitivement. Cette ville est canon! Culturellement, artistiquement, musicalement, ça bouge! Et si on veut fêter quelque chose, c’est faisable du dimanche au dimanche suivant!


Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes:


Maniaque! Je peux me masturber sur un pixel, sur un effet, sur une typo. Je ne vous raconte pas l’orgasme depuis que les écrans Retina ont fait leur appartition…

Quels outils sont essentiels à votre vie (app, logiciel)?

Sans originalité, je vais citer Adobe Photoshop/Illustrator/Lightroom/Invision/iPhone 5s.

Mais mes véritables sources d'inspiration sont Spotify et Instagram. Mes sites de références sont Dribble, Behance, awwwards et Pinterest, que je consulte via Panda.

Alexandre_Gilmart_Desk.jpg

À quoi ressemble votre espace de bureau?

Clean Desk! Car quand mon bureau est clean j’ai tout simplement l’impression que tout va bien. Inversement, si ce n’est pas rangé, symétrique et que des câbles sont visibles, je perds connaissance au bout de 30 minutes. D'ailleurs mes collègues le savent et me jouent des tours, mais heureusement nous avons une excellente assurance-groupe.

Qu’écoutez-vous comme musique en travaillant?

De tout, car dans chaque style tu trouves des perles. Tout dépend donc de mon humeur, de la deadline, du niveau de stress. Donc je penserais à… David August, DeadBeat, Alix Perez, Bigott, Jacques, Maetrik, Marc Houle, Mike Wall, Philip Catherine, Romare, Super Flu, Oso Leone, LEVELZ, Dominik Eulberg, Stevie Ray Vaughan, King Krule, The Brandt Brauer Frick Ensemble, Bettye Lavette, Blackalicious, Furious 5, Beastie Boys, Led Zeppelin, Jamie XX, Kollektiv Turmstrasse, Stimming, Mr Airplane Man, Flako, Action Bronson, Jefferson Airplane…

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail?

Je commence la journée en consultant mes mails et vérifier mon planning. Je rédige ensuite une “to-do list” des tâches à effectuer dans la journée (jobs/meetings/coaching/présentation, etc.). Ça me permet d’une part de ne rien oublier et d’autre part de pouvoir estimer le temps que je compte attribuer à chacune de ces tâches. C’est très efficace pour éviter de terminer ses journées à 23h, mais également pour prioriser certains jobs par rapport à d’autres. Entretenir une bonne relation avec les collègues et se vanner toute la journée aide également à se concentrer quand il le faut. Et pour respecter une deadline, rien de tel que de prévoir un apéro pour booster ma motivation.

Quels trucs donneriez-vous pour améliorer la productivité?

De manière générale, une bonne to-do list permet d’avoir une vue d’ensemble et de bien planifier son travail. Ensuite je dirais que la base est de s’assurer qu’on a bien interprété le briefing. Dans ce sens, j’invite toujours les designers à partager très rapidement leurs intentions graphiques avant de présenter un produit fini après 3 jours d’isolement. Un croquis ou un moodboard permettent très rapidement de comprendre l’univers que l’on souhaite mettre en place.

Et il ne faut pas toujours vouloir réinventer la roue! Il y a suffisamment d’outils en ligne qui nous aident à gagner du temps. C’est important de les connaitre et de savoir quand et pour qui on peut les utiliser. Exemple, si j’ai besoin d’un mockup d’une business card pour une présentation, je vais utiliser un PSD gratuit et disponible plutôt que de partir de feuille blanche. Ce n'est pas de la paresse, mais une forme d'humilité mêlée à une bonne dose de confiance en soi: si l'on trouve de bonnes bases déjà prêtes et disponibles, on peut se concentrer plus efficacement sur la valeur ajoutée que l'on peut apporter au projet.

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour?

Dans le bullshit !!! Sans rigoler, mon 1er patron m’a formé à justifier chaque élément de mes designs. La typo, la couleur, les proportions, le style d’images, tout… J’ai appris énormément grâce à cet exercice. Ça m’aide à amener un maximum de justesse graphique par rapport à un briefing. Ça m’apporte également une grande assurance lors des présentations. Quand on justifie son travail avec des arguments logiques, ça captive et rassure toujours le client!


Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Ne pas vouloir faire tout soi-même, isolé dans son coin, car c’est fou comme on perd le recul sur ce qu’on est en train de faire. Partagez, échangez et discutez de ce que vous êtes en train de faire! C’est le meilleur test pour vérifier si votre design raconte bien ce que vous tentez d’exprimer. On peut gagner un temps précieux avec cet exercice, même si parfois ça fait mal :-)

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Montrer régulièrement son travail aux collègues pour avoir leurs avis et donc savoir accepter la critique pour optimiser. Et ça entretient aussi l'ambiance de travail car c'est toujours agréable quand on vient te demander ton avis, ça met en confiance et on peut ainsi tirer le meilleur de chacun.

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?

Tout démarre dans ma voiture, où j’écoute chaque matin un débat sur l’actualité. Même quand je n'y comprends rien, ça permet de faire semblant de participer aux discussions autour de la machine à café. Enfin garé, je fume une clope et je vais me préparer mon 1er café de la journée, où je fais de mon nez en fonction du débat radiophonique du matin. Le soir je branche Spotify dans ma voiture, volume très fort bien entendu, et je réécoute les morceaux sauvegardés de la journée. Le vendredi soir c’est différent, on improvise toujours un verre au bar du coin avec les collègues. L’avant dernier par exemple était un fameux, je suis rentré à 4h du mat’. Je n’étais pas fier le lendemain, mais quand on a la chance d'avoir des chouettes collègues, c'est vraiment très agréable de faire la fête et de décompresser avec eux. Les samedis sont parfois durs mais ça adoucit le choc du lundi où on revient sur les moments de gloire ou de honte du vendredi précédent.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez ­vous pas vous passer?

Mon casque Audio :-)


alexandregilmart.be

facebook.com/agilmart

instagram.com/alxgilmart/

behance.net/AlexandreGilmart

pinterest.com/alxgilmart/