La Gaspésie pétille avec Loutres Kombucha - Baron Mag
Une entrevue avec Eugénie Rochefort, de l'entreprise gaspésienne Loutres Kombucha, et une mise en contexte de la popularité croissante du breuvage au Québec.

Il y a quelques années, il n’y avait que les profs de yoga, les granos ainsi que quelques célébrités comme Madonna qui buvaient du kombucha. Maintenant, il est partout! Au restaurant, au bar, à l’épicerie. On peut également trouver du kombucha québécois sur les tablettes. La province en compte actuellement quelques producteurs qui ne cessent d’augmenter leur production. C’est le cas d’Eugénie Rochefort et de Gabrielle Leclerc, de Loutres Kombucha en Gaspésie, qui ont le vent dans les voiles. Mais le kombucha, c’est quoi? Pourquoi cette effervescence? Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de ce breuvage chouchou de thé fermenté.

Crédit photos: Loutres Kombucha

Crédit photos: Loutres Kombucha

Un peu d’histoire

Le kombucha existe depuis au moins 2000 ans. Il aurait d’abord été consommé en Chine, au Japon et en Russie. Il était traditionnellement préparé avec de l’algue kombu, d'où son nom signifiant « thé au kombu ».

Cette boisson, parfois appelée « thé vivant », était jadis réservée aux rois et aux reines qui rêvaient d’accéder à la vie éternelle. Le kombucha est fabriqué à partir d'une culture symbiotique de levures et de bactéries (appelée « maman kombucha » ou « champignon »), de sucre de canne, de thé (vert, noir ou blanc) et de saveurs naturelles. Il améliore la digestion et renforce le système immunitaire. Cela explique peut­-être pourquoi il était considéré comme un élixir de longue de vie par la royauté!

Le kombucha est bu aux quatre coins du monde. En Amérique du Nord, il est connu depuis les années 1970-­1980​. ​De plus en plus de gourmands et de curieux s’intéressent à ce breuvage un peu sucré et vinaigré au Québec. On trouve maintenant du kombucha dans un bon nombre de marchés d’alimentation saine, de restaurants spécialisés en cuisine santé, de bars et dans certains supermarchés. RISE Kombucha (depuis 2007, 2012 pour la marque RISE), Vee Kombucha, La BIOferme des Caps et Loutres Kombucha sont les principaux producteurs québécois.

Crédit photos: Loutres Kombucha

Crédit photos: Loutres Kombucha

Un kombucha gaspésien

Eugénie Rochefort et Gabrielle Leclerc sont propriétaires de la toute nouvelle entreprise Loutres Kombucha, basée à New Richmond. Mme Rochefort vit en Gaspésie depuis deux ans. Elle est infirmière. Elle fait du kombucha depuis quelques années pour son usage personnel. Elle a connu ce breuvage il y a environ 15 ans alors qu’elle était professeure de yoga aux États-­Unis. Elle a toujours aimé inventer des recettes de kombucha, élaborer des saveurs intéressantes. Sa famille et ses amis sont ses goûteurs. Ce sont d’ailleurs eux qui lui ont suggéré de commercialiser son kombucha. Elle s’est dit: « Pourquoi pas! ». Eugénie a fondé l’entreprise avec l’aide d’une amie. Le lancement s’est fait en décembre 2015. Elle est maintenant associée à sa cousine Gabrielle Leclerc.

Le nom de l’entreprise est rigolo et pique la curiosité: « La loutre est un animal qui me fascine! J’ai du plaisir à la regarder! Je trouve qu’elle provoque le sourire. Pour moi, cet animal symbolise la santé, la vivacité, le bien­-être. C’est un emblème parfait pour mon produit », raconte Eugénie.

Crédit photos: Loutres Kombucha

Crédit photos: Loutres Kombucha

L’entreprise gaspésienne propose cinq saveurs de kombucha: framboise et sirop d’érable, pomme et gingembre, concombre et menthe, bleuet et lavande, betterave et carotte. Pour Eugénie Rochefort, il allait de soi que le produit soit certifié biologique (Ecocert Canada): « Le kombucha, ça vient avec des valeurs de consommation responsable. C’était important pour moi d’offrir un breuvage biologique et que les saveurs soient créées avec des produits d’ici. »

Crédit photos: Loutres Kombucha

Crédit photos: Loutres Kombucha

L’entourage de Mme Rochefort doit se féliciter de l’avoir encouragée à fonder cette entreprise, puisque le kombucha gaspésien fait fureur! Loutres Kombucha ne cesse d’augmenter sa production. Eugénie reçoit des commandes de partout au Québec. Pour le moment, elle n’arrive à produire que pour la Gaspésie. « Je sers la Gaspésie en premier. Je veux toutefois répondre à toutes les demandes. On va grandir petit à petit et toujours augmenter la production. Nous devons pour cela trouver un nouveau local. Je veux aussi développer un style de vie en lien avec le kombucha et l’entreprise. Je veux créer des événements qui prônent de saines habitudes de vie et la joie de vivre. Tout ça dans un esprit communautaire. »

Loutres Kombucha vend ses produits entre autres à des épiceries fines et des microbrasseries. Les microbrasseurs qui font affaire avec Eugénie et Gabrielle trouvent que le kombucha est un bel ajout à leur carte de breuvages. Il peut remplacer les boissons gazeuses, la limonade ou l’alcool. Il peut aussi être utilisé pour créer des cocktails alcoolisés. Ce breuvage constitue une nouvelle matière de création pour les chefs et les mixologues.

Les bienfaits du kombucha

Pour le moment, aucune étude scientifique étoffée n’a été menée sur des humains qui consomment régulièrement du kombucha. On trouve peu de documentation scientifique sur les propriétés de cette boisson. Toutefois, les adeptes et producteurs de ce breuvage sont unanimes à affirmer qu’il est bon pour la digestion et le système immunitaire. « On parle beaucoup de microbiome ces temps-ci. Des recherches sont faites sur la flore bactérienne et son impact sur la santé. L’intestin est appelé le “deuxième cerveau” et ce n’est pas pour rien... Si tu as un intestin malade, le reste décolle! Le kombucha aide à remettre le système digestif en santé. Il aide à éliminer les mauvaises bactéries de l’intestin. Il est aussi bon pour lutter contre l’inflammation. Une consommation par jour est bénéfique. On travaille en prévention avec le kombucha. » soutient Eugénie Rochefort.

Crédit photos: Loutres Kombucha

Crédit photos: Loutres Kombucha

Des ​études sur le kombucha ont été effectuées sur des animaux (des souris). « Elles ont démontré des effets anti-­inflammatoires et anti­-oxydants. Certaines études animales démontrent même des effets préventifs pour certains cancers. Toutefois, il n’est pas possible d’extrapoler ces résultats à l’homme étant donné qu’aucune étude clinique n’a été effectuée à ce jour », ​selon Extenso, le Centre de référence en nutrition du Département de nutrition de l’Université de Montréal.

L’entreprise RISE Kombucha, fondée par Simon Bertrand et David Côté, nous dit sur son site web que son breuvage de thé fermenté est bon pour nous si nous avons trop mangé, trop fêté et/ou pas assez dormi. Qu’en pense l’équipe d’Extenso? « Une telle boisson ne remplacera pas les effets bénéfiques d’une bonne nuit de sommeil et de saines habitudes de vie. Donc, ce n’est pas LE remède infaillible si on a eu une courte nuit. Aucun aliment à lui seul ne peut garantir une bonne santé. Le kombucha doit donc être considéré comme une boisson légèrement sucrée et non comme un superaliment qui a le pouvoir de guérir tous les maux. »

Crédit photos: Loutres Kombucha

Crédit photos: Loutres Kombucha

Pour le plaisir

Le kombucha est-­il un breuvage de jouvence? Bonne question! L’avenir nous le dira! En attendant, il reste qu’il est meilleur pour la santé que des colas ou des jus bourrés de sucre et d’ingrédients aux noms douteux. C’est un breuvage biologique et vivant qui contient des ingrédients sains. Buvez­-le d’abord et avant tout pour le plaisir!

Les producteurs québécois: RISE Kombucha | Loutres Kombucha | Vee Kombucha |​ BIOferme des Caps

Comment faire du kombucha maison, par le blog Les Cousines.

Crédits photos: Loutres Kombucha