PxPixel
Steve Trinque, président et chef de la direction de MXO - Baron Mag

Steve Trinque, président et chef de la direction de MXO

« Quelle belle grande question philosophique. Mais qu’est-ce que la productivité finalement? Je vous dirais simplement d'être heureux dans ce que vous faites et la productivité viendra d’elle-même! »
Author:
Publish date:
0786579c-ff6e-4b66-9d6d-942c73cb3db0.jpg

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Diplômé en design industriel de l’Université de Montréal en 1997, j’ai fondé mon entreprise, Megavolt, cette même année. Tout d’abord spécialisée en design et à ce qu’on appelait fièrement à l’époque le multimédia, je faisais de tout! Design graphique, design d’exposition, CD-ROM interactifs et sites web. Au fil des années mon entreprise, maintenant établie dans le Vieux Saint-Jean, a beaucoup évolué. De travailleur quasi-autonome, nous sommes presque 20 ans plus tard 35 employés, ce qui fait de nous la plus importante agence de la Rive-Sud de Montréal. Nos clients, quant à eux, se retrouvent aux 4 coins de la province et même à l’extérieur de nos frontières. Soulignons que le 1er janvier 2015 nous avons changé de nom afin de mieux refléter notre expertise. Suite à l’acquisition de Groupe Orange, une entreprise spécialisée en marketing traditionnel, production vidéo, motion design et gestion de projets imprimés, nous avons fusionné les deux entreprises pour devenir MXO | agence totale. MXO signifiant simplement Megavolt X Orange.

En parallèle de ce parcours, j’ai aussi eu la chance d’œuvrer comme chargé de cours à l’Université de Sherbrooke pendant 16 ans, jusqu’à l’année dernière. C’est toute une génération de professionnels en communication (près de 2 000 en tout) qui ont suivi l'un de mes cours universitaires, tant au baccalauréat qu’à la maîtrise et j’en suis très fier.

10421226_10155143849755231_8523268239828718122_n.jpg

Votre emploi actuel: 

Président et chef de la direction de MXO | agence totale.

Dans quelle ville: 

Saint-Jean-sur-Richelieu… à la vie à la mort!

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes: 

Acharné? Sans blague, quand je crois à un projet, il est difficile de me faire débarquer de celui-ci.

Quels outils sont essentiels à vos vies (app, logiciel)?

Les choses ont bien évolué en 20 ans, mais une chose demeure : Outlook! En fait, lorsque je suis au bureau et pas en réunion, je passe le plus clair de mon temps à planifier, interagir avec mes clients, fournisseurs, associés, directeurs et mon équipe avec ce logiciel. Lorsque je suis à l’extérieur, c’est définitivement mon iPhone qui prend la relève. Mais je fais de plus en plus d’efforts pour le mettre de côté le soir venu… la vie, ça ne se passe pas que sur un écran de 6 pouces carrés!

Sinon j’apprécie de plus en plus Microsoft OneNote, que j’ai pris du temps à apprivoiser ces derniers mois. Le déclic est venu avec ma dernière tablette Microsoft Surface, qui permet de prendre des notes plus facilement. Souvent maintenant, lors des réunions de direction, je prends des notes directement sur celle-ci, que je peux partager facilement avec mes associés, pour faire le suivi d’un mois à l’autre.

809b68ce-2c4f-45b6-b2b8-84829c156f97.jpg

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

J’ai vraiment un bureau extraordinaire. En fait, en 2012 j’ai fait l’acquisition d’une ancienne église baptiste, datant de 1902, située dans le Vieux Saint-Jean, que j’ai entièrement convertie en bureau pour mon équipe. C’est en fait une de mes plus grandes fiertés professionnelles.

L’ensemble des travaux a duré 3 mois et j’ai fait 80 % du travail moi-même en ayant pris « off » du travail quotidien de mon agence durant cette période. Comme j’ai toujours aimé le travail manuel, j’en ai vraiment eu pour mon argent. Ça a été un très gros chantier de près de 100 jours qui m’a obligé à travailler de 8 heures le matin à minuit le soir, souvent 7 jours sur 7, avec au travers de tout ça des enfants et une blonde ultra-compréhensive durant cette période un peu folle de ma vie. Toutefois, ce projet a été salutaire dans mon parcours d’entrepreneur. Il m’a permis de prendre du recul sur mon entreprise et, surtout, m’a fait constater que j’avais la meilleure équipe au monde. En effet, durant mon absence, l’agence a continué à bien fonctionner et surtout, plusieurs employés se sont impliqués en dehors des heures de travail pour venir me donner un coup de main sur le chantier, tout comme plusieurs membres de ma famille.

db15b119-f9af-4536-bd57-9c78e831ef24.jpg

Maintenant c’est 35 membres d’une grande famille qui cohabitent dans un espace de création à aires ouvertes, à l’âme centenaire. Si vous voulez en faire la visite, vous pouvez faire une visite virtuelle sur cette page de notre site Web.

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?

Comme j’ai plusieurs choses à faire qui m’obligent souvent à passer d’une réunion ou d’une tâche à l’autre au bureau, j'ai rarement mes écouteurs sur la tête. Et comme nous avons un bureau à aires ouvertes, on oublie la musique d’ambiance! Cela dit, il arrive que je prenne mes écouteurs quand j'ai de la rédaction à faire. Mes choix musicaux sont très éclectiques. Pour le travail, ça va de la musique classique à la musique indie acoustique et, parfois au grand désespoir de ma blonde, au country américain. Mais lorsque je m’entraîne, ça va de Metallica à Eminem.

73b5cf94-d0a7-4c50-85b3-025f492606f5.jpg

Finalement, comme je suis aussi un « gratteux » de guitare, j’ai un grande admiration pour Tommy Emmanuel, un Australien considéré comme l'un des plus grands guitaristes acoustiques de la planète. D’ailleurs, l’année dernière, j’ai organisé un petit road trip avec mes associés à Albany, dans l’État de New York, où il était en spectacle. Julien, Jean-Michel, Jonathan et Antoine ne savaient pas trop à quoi s’attendre, mais ils ont dû s’avouer « vaincus » au retour. Si vous aimez la musique, vous devez le voir une fois dans votre vie. Pour le découvrir, vous pouvez voir une de ces vidéos sur YouTube.

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail? 

Je vous dirais que si on m’observe de l’extérieur, plusieurs diront que mon sens de l’organisation ne doit pas être très aiguisé. Cela dit, je suis bien dans mon petit chaos personnel et je m'y retrouve. J’ai toujours plusieurs projets en tête et, bien que mon agenda soit fort garni, je réussis à m’acquitter de mes tâches cléricales entre mes différentes rencontres. J’ai une méthode de classement de mes tâches que je hiérarchise dans Outlook, en utilisant des sous-dossiers ou encore en mettant des drapeaux à côté des tâches que je ne peux pas régler sur-le-champ. Je suis aussi du type à m’envoyer des courriels à moi-même quand j’ai une idée, pour ne pas l’oublier.

Finalement, si je sens que les choses commencent à s’accumuler plus vite que je peux les régler, un truc infaillible: travailler une journée de la maison, ça fait le ménage des vieux courriels ;-)

11004658_10155143270940231_7884284472400188182_o.jpg

Quels trucs donneriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Quelle belle grande question philosophique. Mais qu’est-ce que la productivité finalement? Je vous dirais simplement d'être heureux dans ce que vous faites et la productivité viendra d’elle-même!

11212725_10155443878705231_6632084308348284031_o.jpg

Vous êtes meilleurs que vos collègues de travail pour:

Je ne pense pas être meilleur en rien, je pense toutefois que mon cheminement m’a permis d’acquérir beaucoup d’expérience sur un paquet de choses. Ce qui me permet de voir l’ensemble des effets collatéraux d’une action ou d’une décision sur l’ensemble de mon organisation. Un peu comme un joueur d’échec voit le déplacement de ses pièces plusieurs coups à l’avance, tout en prédisant comment son adversaire se comportera. Couplé à cette expérience, j’ai une capacité à trouver des liens où à première vue il n’y en a pas… Non pas dans une perspective de trouver des problèmes pour rien, mais plutôt dans un objectif de créer des idées nouvelles qui vont générer de la valeur pour nos clients et nous.

40373aaa-aa34-445c-8c6a-983e61d4a409.jpg

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Il y a plusieurs années, je me questionnais sur le sort à réserver à un employé qui était fort talentueux et créatif, mais qui avait une attitude de lâche au bureau… Il arrivait constamment en retard, il perdait beaucoup de temps sur Internet ou à lire des magazines à son bureau plutôt que de faire le travail. J’étais déchiré entre son talent pur qui valait de l’or et son manque de respect des règles de conduite en équipe. J’étais souvent prêt à passer l’éponge car, une fois de temps en temps, il avait une idée de génie. Le reste du temps par contre, il avait une influence à mon sens négative sur ses collègues qui commençaient à se dire que, finalement, il n’était pas important de travailler fort et que ce n’était pas grave si on arrivait en retard ou ne respectait pas les échéanciers.

11144784_10155904448030231_8992471030807491462_n.jpg

Durant cette période, j’ai assisté à une conférence organisée par ma Chambre de commerce locale où Monsieur Serge Gagné, président d’une importante entreprise manufacturière de Saint-Jean-sur-Richelieu (GLP Hi-TECH), qui témoignait aussi des erreurs qu’il a commises au fil des années. Il parlait justement des employés qui, malgré les rencontres, n’amélioraient pas leur travail et se foutaient un peu des règles. Il a alors dit une phrase magique: « Si vous vous posez une question sur un employé, à savoir s’il doit rester dans votre équipe, dites-vous la phrase suivante: Comment irait mon entreprise si j’en avais 10 comme lui? »

Le même après-midi j’ai rencontré l’employé et lui ai posé directement la question: « Comment crois-tu que les choses iraient si j’en avais 10 comme toi? » Il m’a répondu: « Ouin, ça n'irait vraiment pas bien… je crois que je ne m’engagerais même pas. »

Il y a quitté son emploi au sein dans les jours qui ont suivi car malgré cet ultime avertissement, il ne s’est pas ajusté. Suite à son départ, l’esprit d’équipe et le sens du devoir ont rapidement retrouvé leur place dans l’agence. Avant cette conférence, j’avais peur de prendre cette décision. Toutefois, après coup, je ne l’ai jamais regrettée.

12806145_10156554746410231_3242717376440624055_n.jpg

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Essayer de traiter chaque courriel d’un seul coup, sans y revenir plus tard. Si on est en mesure de répondre tout de suite, on le fait tout de suite. Aussi, ne pas toucher à une tâche deux fois…. si on la commence, on la fini!

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?

En arrivant au bureau je n’ai pas nécessairement de routine. Mon plan de match se dessine généralement dans mon esprit, dans la voiture, sur le chemin vers le bureau. Ça peut débuter par un meeting de direction, avec les employés, avec des fournisseurs ou encore par du travail beaucoup plus clérical. C’est d’ailleurs ce qui fait que j’aime autant mon travail! Aucune journée n’est pareille à la précédente et, souvent, en arrivant au bureau j’ai une vague idée de mon objectif de la journée, mais je n’ai pas un plan de match ultra-précis. Celui-ci se créé à mesure à mesure que la journée avance. Je suis designer après tout, il faut bien laisser un peu de place à la créativité!

12669518_10156452886605231_7784460329434547051_n.jpg

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez ­vous pas vous passer?

J’adore ma montre Fitbit Surge, qui permet de suivre mon activité physique (nombre de pas, calories brûlées, étages gravis et rythme cardiaque). Son autonomie est d’environ 4-5 jours, ce qui fait que je n’ai pas à me soucier constamment de la recharger. Étant un grand sportif et, surtout, un grand épicurien, je peux suivre plus facilement ma dépense d’énergie quotidienne et ajuster mon alimentation en conséquence. Ceci me permet de conserver la forme tout en restant motivé!

facebook.com/agencemxo

mxo.agency