Julie Turbide, propriétaire de Bébé Bottine - Baron Mag

Julie Turbide, propriétaire de Bébé Bottine

« Passionnée… parce qu’il faut être passionnée en ti-péché pour tricoter 12 mois par année pour un salaire sous le seuil de pauvreté. Mais ça m’importe peu: ma richesse à moi, c’est le temps passé avec mes enfants, profiter des marchés d’artisans pour acheter local et me lever chaque jour avec le sourire aux lèvres. »
Author:
Publish date:
Bébé Bottine_1jpg

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?
J’ai 33 ans, un conjoint et deux filles, Julianne, 6 ans et Raphaëlle, presque 2 ans. J’ai un bac en communication à l’Université Laval. Je me dirigeais vers le journalisme, mais des crises de panique avec agoraphobie m’en ont empêché. Pendant quelques mois, j’étais incapable de sortir de chez moi sans faire de crise. J’ai mis plusieurs années à m’en remettre. Même si je suis maintenant totalement remise, j’ai choisi de travailler à la maison pour diminuer le stress quotidien. J’ai été traductrice à mon compte pendant quelques années, puis à la naissance de mon aînée en 2009, j'ai commencé à tricoter pour elle. Évidemment, j’ai publié des photos de mes créations sur Facebook, les gens se sont mis à en vouloir… et ça dure depuis!

Bébé Bottine_01

Ton emploi actuel:
Je suis le patron et l’unique employée de Bébé Bottine, chef de file (!) des produits tricotés amusants. Je fais tout: la production, le marketing, les réseaux sociaux, la manutention, l’expédition, les marchés d’artisans… et j’ai mal aux bras.

Dans quelle ville:
Val-Bélair, en banlieue de la ville de Québec.

Bébé Bottine_04

Bébé Bottine_04

Un mot pour définir quel type de travailleuse tu es:
Juste un? Passionnée… parce qu’il faut être passionnée en ti-péché pour tricoter 12 mois par année pour un salaire sous le seuil de pauvreté. Mais ça m’importe peu: ma richesse à moi, c’est le temps passé avec mes enfants, profiter des marchés d’artisans pour acheter local et me lever chaque jour avec le sourire aux lèvres. Cliché, mais vrai!

Quels outils sont essentiels à ta vie (app, logiciel, etc.)?
Je ne serais rien sans Photoshop pour mes photos, PicMonkey pour faire des bandeaux Web/des collages et Dropbox pour envoyer facilement mes photos sur l’ordinateur (Facebook) ou la tablette (Instagram).

Bébé Bottine_05

Bébé Bottine_05

À quoi ressemble ton espace de bureau?
Mon espace de travail est situé entre le salon et la cuisine. C’est le seul endroit disponible dans notre 4 et demi. Je suis donc constamment dérangée et je dois ranger chaque soir pour qu’on puisse souper. On y retrouve un bureau rose défraîchi et sans poignées (à peinturer bientôt), des bonnets déjà tricotés, trop de laine, des livres sur le travail autonome (les seuls livres neufs que je me permets parce que déductibles d’impôts), des notes, du vintage (dont une poupée Fisher Price et un kit sel et poivre en forme d’ananas) et du local (l’affiche Mary Poppins de Geneviève Godbout et les cadres Fisher Price d’Au bout du rang). Même si j’adore notre appart, c’est certain que j’aimerais profiter d’une pièce fermée et aménagée par Vanessa Sicotte. Le rêve!

Qu’écoutes-tu comme musique en travaillant?
Quand je ne tricote pas, j’écoute un peu de tout, de Meghan Trainor aux Sœurs Boulay, en passant par Les Beatles et… Blink 182. Bref, n’importe quoi. Quand je tricote, je dois absolument fixer mon attention pour éviter d’ouvrir constamment Facebook. Je regarde tou.tv, surtout des documentaires. J’adore les documentaires.

Bébé Bottine_14

Bébé Bottine_14

As-tu une façon d’organiser tes journées pour optimiser ton travail?
Selon si les filles sont là ou non, je m’ajuste, non sans peine. J’avoue râler souvent que j’ai pris du retard et que rien n’avance. Je tricote surtout le matin, améliore mon marketing sur les réseaux sociaux l’après-midi et réponds aux courriels le soir.

Quels trucs donnerais-tu pour améliorer la productivité?
Abolir Facebook. En même temps, c’est surtout grâce à Facebook qu’on se fait connaître, alors…

Tu es meilleure que tes collègues de travail pour:
Je n’ai pas de collègues physiques, mais je suis en contact virtuel avec plein d’artisans de grand talent. Il nous arrive de faire des partenariats, de préparer des concours et, bien sûr, on se côtoie lors des expositions. D’ailleurs, je suis la meilleure pour démonter ma table d’exposition dans un temps record parce que mon produit est incassable et facilement empilable.

Bébé Bottine_16

Bébé Bottine_16

Quel est le meilleur conseil qu’on t’ait donné?
De travailler POUR moi, et non CONTRE les autres. Ne plus perdre mon temps à « zieuter » le travail des autres et me concentrer sur mes propres forces et les valeurs de mon entreprise. Même si la tendance actuelle est aux couleurs neutres et naturelles, qu’est-ce que tu veux, j’aime les années 1980, les couleurs franches et contrastées. C’est ce qui fait la beauté de Bébé Bottine et je dois en être fière.

Bébé Bottine_12

Quel est ton meilleur truc pour sauver du temps?
J’ajoute une photo sur Instagram… quand je suis à la toilette (scandale!)

Quelle est ta routine de fin et de début de journée?
Une fois tout le monde en route pour l’école et la garderie, je m’installe à mon ordi avec un café ou un smoothie aux fraises. En fin de journée, soit je tricote devant les téléromans, soit je me vautre dans un bain avec un magazine.

Bébé Bottine_15

Bébé Bottine_15

Mis à part ton ordinateur et ton téléphone, de quel gadget ne peux-tu pas te passer?
Le Pom Pom Maker de Clover. Ça permet de faire de beaux gros pompons ronds; un indispensable pour mes tuques. Dire que plusieurs pensent que je les fais avec du carton…!

www.bebebottineshop.etsy.com
www.bebebottine.com
www.facebook.com/bebebottine

» Consulter les archives d’Histoires de bureau